Intrigue Spéciale [ En Cours ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
۞ Maître du Jeu ۞

avatar

Maitre du Jeu
۞ Maître du Jeu ۞

◊ Nombre de Messages : 77
◊ Nombre de Messages RP : 31
◊ Age : 29
◊ Informations : None
◊ Age du Personnage : Tous et pourtant aucun...
◊ Pouvoirs / Armes : Tout et rien à la fois...


Informations

» Métier:

» Statut RP:

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Mer 4 Mai - 12:40

     Le Cryrurgiste avait été rapidement neutralisé par Curtis Langford qui montrait clairement qu'il n'y avait nul besoin de posséder un pouvoir destructeur pour protéger les gens que l'on aimait. Le mutant gisait sur le sol, allongé, incapable de se remettre d'aplomb pour prendre la fuite, à la merci des agents de l'Opération. De son côté, Zahira Al-Mansûr avait été neutralisée par une plante, rapidement aidée par l'intervention de son agent qui lui avait permis de se débarrasser d'un clone, il n'en restait plus que deux qui seraient rapidement neutralisés le temps que les deux collègues se mêlent aux hostilités. Electra avait été la cible d'une attaque physique, elle avait réussi à s'éloigner un peu de la trajectoire de l'arme qui lui avait frôlé le bras, n'y laissant qu'une fine griffure à peine plus grave que celle d'un chat. La demoiselle avait été neutralisée par l'intervention de Jace qui l'avait fait s'évanouir sous le coup de la peur, puis le sauveteur de la belle succube s'était envolé en direction de la phytokinésiste qui représentait le dernier danger important. Les morts que Rose avait tenté d'éveiller n'étaient d'aucune utilité, son don ne servait qu'à réanimer les morts et non à leur donner des pouvoirs surnaturels, ils ne pouvaient donc pas pouvoir l'attaquer en s'approchant sans être touchés, ils n'étaient qu'humains après tout. Elle avait donc épuisé son énergie pour rien. De son côté, Solveig avait tenté de détourner l'attention du jeune agent Paradise qui s'était habillement débarrassé de l'inopportune pour tomber sur une collègue visiblement agacée. Ils avaient tous échappé à la prise de la phytokinésiste qui s'affaiblissait peut-être et les deux jeunes gens devinrent les cibles de l'avocate qui refusait de voir les autres mutants emprisonnés.

     Cela importait peu au plus jeune des deux chasseurs qui s'échappa rapidement pour se diriger vers une connaissance, Pixie, qui le reconnu rapidement alors qu'elle se trouvait en compagnie de Shawn, un mutant évadé qui avait tout à craindre des chasseurs. Heureusement, l'intelligence supérieure de la belle lui permit de réagir instantanément, elle s'inquiéta juste ce qu'il fallait de la santé du jeune homme avant de pousser le pacifiste à l'écart des agents de l'Opération pour lui ordonner de s'en aller. Il n'avait pas le choix, en attirant l'attention sur lui, il risquait bien de ne pas pouvoir s'en aller après et les Genesys s'en voudraient énormément. Pendant ce temps, Arthur avait rejoint Svetlana et les autres afin de leur annoncer qu'ils devaient s'enfuir, puis Curtis se joignit au groupe et au final, tout le monde fut prêt à partir. C'était une très bonne chose, un policier qui venait de se libérer des lianes de la phytokinésiste attrapa Curtis par l'épaule avant de lui désigner un endroit par où ils pouvaient s'en aller, lui ordonnant de prendre la fuite avec sa famille pour ne pas se retrouver blessés. Visiblement il les prenait pour des civils innocents, il fallait profiter de l'occasion et s'enfuir ! Le groupe s'en alla donc, mis à l'abri par les mêmes autorités qui tentaient depuis avant, de mettre fin à la domination des mutants. Les autres clones avaient été envoyés en enfer, tout comme l'original qui gisait sur le sol, décédé, il y avait des pertes des deux côtés aujourd'hui malheureusement. Drew avait apporté son aide à Fillan en détournant l'attention de la mutante et en lui dessinant un chemin jusqu'à elle, ce fut donc un jeu d'enfant pour lui alors qu'il se glissait derrière pour la menacer. La phytokinésiste hésita un instant avant de rigoler légèrement tout en répliquant.

     ▬ Petit innocent, tu crois que tu pourrais me tuer ? Avoir mon sang sur tes mains ? J'en doute mon chef, je pense que tes menaces ne sont que des menaces. Ne perds pas ton temps ici mon jeune ami, je ne suis qu'une diversion pour qu'ils puissent faire ce qu'ils voulaient. Nous avons gagné, même si je meurs, les mutants auront une bien piètre réputation et de nombreux neutres viendront se rallier à notre cause. C'était uniquement ça le but, comprends-tu ? Nous voulions juste faire peur, tuer n'était qu'un bonus. »

     Elle soupira légèrement, il était temps pour Fillan de partir, la mutante ne comptait pas s'en aller, si elle devait mourir et bien ce serait malheureux mais elle en serait fière. Quoi qu'il en soit, la situation venait d'échapper au contrôle de toutes les personnes présentes ici, alors que tout le monde tentait de s'enfuir, un bruit se fit entendre, celui d'un véhicule qui s'arrêta non loin de là, des renforts de l'Opération, des membres de l'équipe Bastet qui sortaient pour attraper les mutants au sol. Mais Chow avait tout préparé, au même instant un ultime coup de vent repoussa les nouveaux arrivants, quelques personnes apparurent, se téléportant, ils ramassèrent le Cryrurgiste et le Pyrurgiste alors qu'un autre s'occupait d'envoyer un cocktail molotov sur le corps du mutant cloné, certainement pour détruire son ADN, puis ils disparurent en se téléportant à nouveau. Le temps que l'équipe Bastet se remette sur pied, les protagonistes avaient eu le temps de s'enfuir où de se mettre à l'abri, personne n'avait regardé le mutant qui contrôlait le flux sanguin avec la diversion des hommes de main de Chow et quelqu'un l'avait aidé à fuir. Il ne restait que la phytokinésiste et la jeune femme qui contrôlait les armes, les autres étaient tous partis. Il était temps de s'enfuir pour de bon. Seule Rose n'avait plus le choix, alors que Jace tentait de s'occuper d'elle, le même policier qui avait aidé la « famille » de Curtis à s'enfuir, posa la main sur l'épaule de l'antiquaire en déclarant que la jeune femme allait devoir s'entretenir avec la police.

-----------------------

HP : Donc voilà ! Vous pouvez encore poster si vous voulez, je clos le sujet Vendredi avec ce que je viens de dire (plus de message de fin normalement, sauf si vous demandez quelque chose bien entendu).
Quelqu'un (un PJ) peut emmener le mutant qui contrôle le sang avec lui, la phytokinésiste est pour Apo donc vous pouvez la capturer avec l'aide des renforts où juste en vous aidant mutuellement et celle qui est à côté d'Electra et qui l'a attaquée est libre, si personne ne la sauve/ne l'attrape, elle sera attrapée par l'équipe de renfort ;)
Rose, tu peux partir mais tu seras contactée par le police étant donné que tu as été repérée par l'Opération donc précise ça dans ton message si jamais. Fillan tu peux fuir avant l'arrivée des renforts mais tu seras certainement contacté aussi comme tu t'es transformé à la vue de tous ;)
Vous aurez les récompenses Vendredi soir ou samedi matin donc ne vous privez pas de répondre entre-temps, mais certains sont déjà partis donc vous ne pourrez plus répondre, sauf si vous argumentez bien évidemment !

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://song-of-ice-and-fire.forums-rpg.com/
۞ Mutant Pacifiste ۞

avatar

Shawn Sciuto
۞ Mutant Pacifiste ۞

◊ Nombre de Messages : 419
◊ Nombre de Messages RP : 20
◊ Age : 28
◊ Informations : Fiche de présentation
Fiche sujets et relations
Missions

◊ Age du Personnage : 25 Ans
◊ Pouvoirs / Armes : Pyrokinésie et Pyrurgie / Un colt


Informations

» Métier: Photographe

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Jeu 5 Mai - 12:41

Ce que les nanas pouvaient être vexantes lorsqu'elles s'y mettaient, est-ce que ça me venait à l'idée de leur manquer de respect en insultant leur cerveau ? Oui certes, je les traitais de blondes, mais dans ma bouche c'était un compliment, enfin presque, d'un certain point de vue dirons-nous, surtout que dans mon pays d'origine, les blondes c'était le bien (surtout les barbies). Quoi qu'il en soit, j'aimais la gelée et bien que des fois ça me sortait par les trous de nez à force d'en manger, je n'étais pas vraiment certain que ça découlait du fait que c'était ce que j'avais à la place du cerveau (je l'espérais toutefois, sinon après un bon rhume je n'imaginais pas ce que ça devait donner...). Enfin bien que ça ne me gênait pas de penser à moi, je préférais toute de même pouvoir penser à miss Pixel dans la même tenue que celle qu'elle portait le jour de notre rencontre, ou bien encore à maman poulpe et à ses Chanel, bref à ses choses plus intéressantes, je n'étais pas égoïste, je pensais à tout le monde ! Toujours aussi délicate, la poupée Russe arracha brutalement son poignet de ma main, elle tenait vraiment à me briser le cœur la vilaine, si ça continuait j'allais verser une larme, à ce qu'il paraît les filles aiment les mecs qui savent pleurer, sauf lorsqu'ils épluchaient des oignons de ce que j'avais constaté. Je fus légèrement déçu lorsqu'elle me rétorqua que je pouvais oublier mon idée d'aider les autres, bah, si elle me permettait de passer un petit moment de plus avec elle, je n'allais pas m'en plaindre ! Je m'apprêtais à lui demander ce qu'elle comptait faire si elle se retrouvait maintenant au milieu d'une anarchie totale avec un mutant recherché (je pense qu'elle l'avait deviné depuis le temps, surtout avec ma photo qui passait aux infos à l'époque, la belle publicité que ça me faisait), mais une voix masculine s'éleva derrière la jeune femme alors qu'un gars en tenue du SWAT lui adressa la parole.

Et bien ! C'était le militaire qui avait fricoté avec l'avocate sexy, il avait décidé de se faire toutes les jolies slaves de la place où quoi ? Je lui décrochais un sourire niais dont j'avais le secret alors qu'il commençait à me détailler comme s'il était en train de regarder un exposé sur la reproduction des narvals dans les mers chaudes (à savoir avec méfiance), est-ce que c'était le rémora de Pixie ? Bonne question, visiblement non vu la manière dont elle répliqua, mais ce n'était pas bon signe qu'il soit là, c'était ce que je compris en voyant la jeune femme tenter de gérer la situation en bafouillant. À moins qu'elle ne soit toute émoustillée de voir un gars en uniforme à côté d'elle ? Voyant que l'autre ne se lassait visiblement pas de me détailler (peut-être bien que c'était le pote gay de Pixie qui sait), je fis de même, bien que mon expression ne devait pas être aussi classe que la sienne et qu'essayer de détailler un mec casqué et dans un uniforme réglementaire, ça n'apprenait pas grand chose. Pas vraiment intéressé par leur petite discussion entre copines, je détournai la tête pour regarder les environs, c'était vraiment la foire, visiblement tout le monde était complètement paumé et il n'y avait plus vraiment de possibilités pour se faire la malle, mon regard chercha en vain la jolie avocate, peut-être qu'elle était partie avec son rémora et ses mioches qui sait ? Je tournai à nouveau la tête vers Pixie au bon moment, elle venait de pivoter pour me décrocher un regard que j'identifiais comme « qu'est-ce qu'il me fait chier lui », mais je n'avais jamais été très bon pour comprendre ce que les filles essayaient de me faire comprendre avec leurs regards (enfin si, quelques petites choses, mais avec des regards plus éloquents dirons-nous).

Quoi qu'il en soit, elle ne m'accorda pas plus de temps pour décrypter ce qu'elle essayait de me faire comprendre puisqu'elle me poussa dans une direction avant de se mettre à courir, et je la suivis bien docilement (que voulez-vous, une jolie fille qui court devant vous ça vous donne forcément envie de vous remettre au jogging matinal !). Dommage, j'aurais bien aimé taper la causette à son petit copain, il avait l'air sympa, mis à part le fait qu'il avait l'air du genre très autoritaire, peut-être bien que la poupée Russe aimait jouer les soumises allez savoir. Enfin si elle le connaissait, ça ne devait pas être quelqu'un de mauvais (la preuve avec moi). Alors qu'elle bloquait le passage en me balançant que je n'étais pas leur sauveur, la jolie blonde osa me menacer, enfin en imaginant que ça soit une menace, je ne pus m'empêcher de sourire d'un air amusé.

« Rah, mais tu m'as déjà tapé dans l'œil ma chère, pas la peine de t'y reprendre avec une barre de fer, ça me suffit comme ça ! Et puis si tout le monde se dit ça, qui est-ce qui va les aider, ça ne sert à rien que je vienne si je ne mets pas la main à la pâte ! »

Je préférais mettre la main ailleurs pour le coup (autour de ses épaules bien évidemment !), mais ce n'était pas vraiment le moment. Seulement les choses évoluèrent plutôt mal, un bruit se fit entendre, une forte agitation non loin de là, et en tournant la tête je vis une troupe de secours qui débarquait, rapidement neutralisé par le gus aux courants d'air qui enleva son copain et quelques autres mutants avant de se faire la malle. Finalement, même si eux se cassaient, il valait peut-être mieux faire de même non ? Solveig n'était toujours pas visible, je hochai la tête en regardant Pixie.

« Soit, t'as raison, on évacue ! Mais tu viens avec moi. »

Je n'allais pas la laisser seule tout de même ! Je lui attrapai la main avant de la tirer (on alternait c'était sympa comme petit jeu) et nous nous dirigeâmes vers le côté opposé à celui où les renforts se trouvaient. On croisa un policier qui nous indiqua par quel coin évacuer, ne se doutant pas que j'étais recherché, décidément il faudrait que je remercie l'autre mutant qui m'avait camouflé, puis au moment où on fut assez loin pour que je puisse la larguer sans danger (vous aurez aussi remarqué que c'était elle la plus inconsciente du duo), je lui adressai un bref sourire après avoir tendu la main pour récupérer ma veste (si précieuse !).

« Enfin, ça m'a fait plaisir de te revoir, faudra quand même qu'on songe à se croiser un jour sans que je doive être sur e point de mourir ou qu'on soit en danger. Fais gaffe à toi poupée Russe ! »

J'esquissai un pas pour m'en aller avant de stopper pour me retourner, je n'allais quand même pas lui laisser que des mauvais souvenirs non ? Ni une, ni deux, je lui collai un bise sur la joue (trop gentil je sais), avant de faire demi-tour pour m'en aller de bon cette fois-ci, vraiment, très bonne journée ! Enfin, ça dépendait des points de vue.

HP : Si je dois modifier un truc pour le policier fait le dire !

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
۞ Seconde de l'Opération Genesys ۞

avatar

Sólveig K. Bjørn
۞ Seconde de l'Opération Genesys ۞

◊ Nombre de Messages : 682
◊ Nombre de Messages RP : 73
◊ Age : 29
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 30 Ans
◊ Pouvoirs / Armes : Pyrurgie et Pyrokinésie / Une Bombe au Poivre


Informations

» Métier: Avocate dans le cabinet Balch & Bingham, LLP

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Jeu 5 Mai - 13:43

     Sólveig n'avait aucunement l'envie de blesser qui que ce soit, ce n'était pas dans ses habitudes de se servir de son pouvoir, pas plus que ce n'était dans son mode de vie, de s'amuser à faire souffrir les autres. Malheureusement, elle avait été amenée à devoir faire danser cette boule de feu sur la tenue de l'agent qui SWAT qui lui avait sauvé la mise, du moins de ce qu'il croyait, qui, de surcroit, était un ancien client à elle et un jeune homme tout à fait agréable de son avis. Theo s'était toutefois rapidement éloigné, Sólveig aurait pu envisager de le poursuivre avec ses flammes, mais ça aurait certainement été louche et étant donné que le Pyrurgiste était inconscient, ça aurait été très risqué pour elle. Ne parlons même pas du fait que Shawn avait utilisé son don sans se couvrir, si quelqu'un devait être accusé d'avoir attaqué les agents de la sécurité, ce serait lui et ça, la demoiselle le refusait. Son but, en attaquant Espéranza et son collègue, était simplement de chercher à les faire aller voir ailleurs que de chercher à tuer les mutants, lorsque l'agent du SWAT se dirigeait vers une séduisante blondinette, elle considéra sa tâche terminée. Toutefois, en voyant que Shawn accompagnait la demoiselle, son sang se glaça dans ses veines, elle sentit ses tripes se nouer en craignant que l'évadé ne se fasse remarquer, même si elle ne soupçonnait pas le fait que le militaire soir un agent de l'Opération, il représentait toutefois les autorités compétentes. Mais son attention fut détournée par Espéranza, toujours touchées par les flammes qui ne lui faisaient pas de blessures pour autant.

     La jeune policière tapait les zones où le feu prenait, essayant de l'étouffer par un procédé tout à fait naturel, Sólveig tentait de l'atténuer dans ces zones, puis de le faire repartir ailleurs, mais après quelques instants, tout fut à nouveau chamboulé. L'avocate entendit un bruit qui la pétrifia, celui d'une camionnette qui freinait et en tournant les yeux vers le côté Est de la place, elle vit des renforts arriver. Sans aucun doute l'équipe Bastet de l'Opération, la belle était plutôt surprise de constater qu'ils n'étaient pas arrivés avant, sans compter qu'elle avait imaginé en voir ici, ignorant qu'il y en avait déjà sur place bien avant le début du discours avorté. La suite s'enchaîna alors, le mutant doué du pouvoir d'Aérokinésie apparut à nouveau et il repoussa les nouveaux arrivants à l'aide d'une vague de vent, puis des autres mutants se téléportèrent, faisant leur apparition pour enlever les quelques mutants blessés, oubliant toutefois certains qui étaient trop éloignés de leur zone. La Norvégienne pinça des lèvres alors que tout le monde paniquait, elle enflamma une dernière fois l'uniforme de la policière, juste assez pour l'occuper sans la blesser et se détourna, toujours camouflée par le muret, se dirigeant aussi rapidement qu'elle pouvait en direction du mutant qui contrôlait le sang. Il avait été isolé, de manière plutôt visible il fallait l'admettre, mais l'attention de tout le monde était prise par l'arrivée des renforts. La trentenaire se pencha, le secouant pour qu'il se réveille avant d'essayer de le soulever, un homme qui se trouvait non loin de là décida de l'aider, c'était un autre Genesys venu en renfort. Il ôta sa veste de la passa à l'homme alors qu'il aidait Sólveig à le soulever, puis la jeune femme s'éloigna en le serrant contre lui, comme si c'était quelqu'un avec qui elle était venue. Un policier s'arrêta devant elle en les regardant et la demoiselle ouvrit grand les yeux avant de prendre un air paniqué.

     ▬ Mon fiancé a été blessé, il faut que je l'emmène à l'hôpital ! »

     Elle leva la main comme pour l'agiter de panique, dévoilant volontairement sa bague qui passait aussi bien pour une bague de fiançailles. L'homme hésita avant de la dévisager, lui demandant si elle était l'avocate « de la télé », comme elle était dernière passée aux informations pour un client plutôt connu, la belle opina du chef et elle sentit qu'il avait capitulé. Le policier demanda à un collègue de les accompagner plus loin, hors de la place, en sécurité et l'autre l'aida même à porter son prétendu fiancé. Pour camoufler une chose, mets-là à la vue de tous, personne ne la verra. C'était on ne peut plus vrai et ce fut ainsi que la jeune femme réussi à sortir de la place en embarquant un mutant recherché avec elle.

Spoiler:
 

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://liberty-high.forumactif.fr/
۞ Mutante Hostile ۞

avatar

Kaileen Moore
۞ Mutante Hostile ۞

◊ Nombre de Messages : 1156
◊ Nombre de Messages RP : 69
◊ Age : 23
◊ Informations : Relations&Sujets
Présentation

◊ Age du Personnage : 22 ans
◊ Pouvoirs / Armes : Insensibilité à la douleur / Arme à feu


Informations

» Métier: aucun

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Jeu 5 Mai - 18:00

Après avoir enfin réussie à me débarrasser de cette fichue plante verte qui avait visiblement perdu de vue les limites de son pot, je m’étalais royalement à terre, couteau à la main, énervée, tout le tralala en clair. Couteau qui par ailleurs ne resta pas bien longtemps à sa juste place, puisque le jeune homme qui m’avait sauvé la mise quelques minutes auparavant débarqua sur ces paroles ô combien éclairantes pour ma pauvre lanterne « c’est encore moi ». Non, j’avais pas remarqué, je croyais que c’était ton frère jumeau maléfique. Bref. Toujours est-il que « moi » (je ne savais pas vraiment son prénom, alors bon) me demanda s’il pouvait m’emprunter la seule arme qui me restait. Je n’eus pas le temps de répondre qu’il s’était déjà sauvé avec vers le mur de lianes impénétrables qui entouraient la jardinière des hostiles. Ah. Avec un haussement d’épaules désabusé, je me désintéressais de l’affaire. Il voulait jouer au héros, c’était son problème. J’avais d’autres choses à faire.

Je fouillais les environs du regard, cherchant mon glock, et dés que j’eus mis la main dessus entre deux corps (l’un à l’état de cadavre, l’autre ayant l’air de vaguement respirer), je le remettais dans ma veste, bien à l’abri – et surtout caché. J’avais fait ce qu’on voulait de moi – pour une fois – et ça allait m’attirer des ennuis – comme toujours. Je pensais sérieusement qu’il ne fallait pas que je traîne dans le coin, quitte à faire. Des fois qu’un policier ne se mette dans la tête d’appréhender la tarée du coin. Sait-on jamais. Le jeune homme de toute à l’heure s’était retransformé et avait disparu dans le cocon de la dernière hostile en forme. Ça n’avait pas l’air extrêmement concluant, mais je n’allais pas m’attarder pour ses beaux yeux.

Je repérais un groupe semblant composer une jolie petite famille qui cherchait à s’éclipser, me disais au passage que eux n’aurait pas trop de mal à filer, vraisemblablement. Même si l’un des enfants était le mioche louche de tout à l’heure. Moi, en revanche, je ne savais pas trop où m’esquiver, tout de suite. De toute manière, je n’y pensais pas bien longtemps. Un coup de vent tout sauf naturel alla heurter les renforts fraîchement débarqués pour les stopper net, tandis que sur la place d’autres mutants apparaissaient subitement pour ramasser leurs blessés. Je remarquais l’un d’eux balancer je ne sais quoi, et presque machinalement me plaquais les mains sur les oreilles dans la foulée. Je ne sais quoi allait exploser. Avait explosé. Bon.

Je me composais un air un peu hagard, comme sous le choc des évènements récents, sous le choc d’avoir frappé quelqu’un, et bla et bla et bla. Je me dirigeais ensuite vers un agent de police visiblement déjà totalement dépassé par les évènements (un petit jeune), en ayant l’air au bord des larmes. Quelle comédienne je fais… Bref, je réussis à me faire évacuer bien gentiment par ceux qui auraient pu me poser problème, avec comme conseil d’aller voir un médecin rapidement au cas où, et qu’une cellule de crise allait sûrement se mettre en place si je voulais en parler (à ce moment là, je retins le fou rire qui faillit me secouer). Merci beaucoup, c’est bien aimable à vous. Je remerciais d’une voix fluette mon bienfaiteur, et avec un dernier regard en arrière, me disais que le jeune homme de l’ombre y aurait gagné un couteau, dans l’affaire. Je n’avais pas franchement le temps de m’attarder pour une idiotie pareille. Je remarquais au passage que la phytokinésiste avait été oubliée sur place. Elle était bonne pour être enfermée. Je compatissais – un tout petit peu – à son sort que j’imaginais peu enviable.

Mais je n’étais pas une héroïne ou quoi que ce soit. Je n’allais pas m’attarder ici pour une sinistre inconnue, qui m’avait secoué comme un prunier avec ses saletés de lianes, et qui était dans le top 10 des gens que j’avais envie de voir mort. En attendant, mort et enfermé, c’était pas la même chose. Je préférais encore être six pieds sous terre que dans une jolie petite cellule. Bref. Je quittais la place, sans savoir où j’allais aller dans l’immédiat. Question de paranoïa, je préférais ne pas rappliquer tout de suite chez Lukaz quand j’avais fait une bêtise. Des fois que des gens pas fréquentables rentrent avec moi, vous comprenez. De toute façon, n’importe où serait mieux qu’ici. Ça commençait sérieusement à devenir malsain, sur la place.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
۞ Mutante Hostile ۞

avatar

Iseult O'Reilly
۞ Mutante Hostile ۞

◊ Nombre de Messages : 88
◊ Nombre de Messages RP : 29
◊ Age : 28
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 35 ans
◊ Pouvoirs / Armes : Phytokinésie


Informations

» Métier: Chanteuse lyrique

» Statut RP: Ouvert

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Ven 6 Mai - 0:05

Pauvre Rose... Elle semblait avoir quitté les affres de la réalité pour leur préférer les tourbillons amers de l'inconscience. Hélas ! Jace n'était point carabin et ne lui était donc d'aucun secours. D'autant que lui-même avait bien de la peine à reprendre ses esprits. Ses pensées étaient comme enchevêtrées les unes aux autres, serpents indénombrables et noués les uns aux autres en un point inextricable. Cette complication, étrange et intérieure, lui était particulièrement difficile à débrouiller et à résorber, perdu qu'il était dans la broussaille miasmatique des pensées les plus vagues et les plus éthérées, comme si ces dernières ne parvenaient pas à prendre leur envol vers l'expression plus simple du langage. Décrivant, par leurs récurrences et mouvements hélicoïdales, une spirale d'une insoutenable violence, les pensées de Jace reprenaient peu à peu leur place, et lui n'était que le spectateur de cette reconstruction introspective dont il ne niait point la nécessité. Il aurait simplement voulu sombrer là, ensommeillé, le temps que toute chose revînt à sa juste place, mais avec toute l'agitation des derniers instants, il eût été risqué de s'attarder plus longtemps. Quant à Rose, ma foi, il n'y avait plus pour elle rien à faire. La police s'occuperait d'elle, lui disait-on, et au fond de lui, Jace espérait qu'elle saurait user de ses talents et de ses relations pour se tirer d'affaire. N'était-elle pas proche de l'important personnage public qu'était le procureur ?

Au fond de lui, pourtant, Jace devinait qu'un tout autre motif l'éloignai de Rose. Il s'agissait de l'image, du souvenir, ou plutôt de l'idée d'une femme plus méritante que toutes les autres. Belle et envoûtante comme les sirènes, et tout autant dangereuses, mais cela, Jace l'ignorait, aveuglé qu'il était par la mâle pulsion qu'elle avait éveillée en lui. Comment s'appelait-elle, déjà, cette créature fascinante ? Plus Jace y songeait, plus il se divisait, car le chant de la sirène n'était plus dans ses oreilles qu'un lointain murmure, qu'un silencieux balbutiement. Comment avait-il pu succomber si aisément ? Comment n'avait-il pu trouver un mât bien solide et bien dur auquel s'attacher ? C'était à peine croyable ! Lui qui n'avait jamais joué les héros, qu'il admirait sans chercher à les imiter pour autant, voilà qu'il avait, dans une situation par ailleurs critique et très dangereuse, mis sa vie en danger pour les doux yeux d'une femme. Il ne se souvenait pas avoir bu, pourtant, et quand bien même, n'était-il pas polonais ? N'était-il pas capable de s'enivrer à l'excès sans craindre de perdre les dernières miettes du bon sens dont il faisait sa fierté et sa joie ? Pourtant, il avait cette sensation migraineuse des plus pesantes gueules de bois. Éconduit par le policier qui s'affairait autour de Rose, Jace se laissa aller dans un groupe de ce qu'il jaugea être des victimes malheureuses des événements. Le sang coulait, les plaies rayonnaient, les yeux pleuraient, les brûlures brillaient, c'était assez terrible, mais Jace avait l'esprit trop embrumé des vapeurs d'un alcool dont il ignorait tout pour se soucier des blessures de ceux qui l'entouraient. L'asiatique responsable de toute cette pagaille avait intérêt à tenir ses promesses et à lui apporter au plus tôt de quoi se consoler de toute cette agitation. Une amulette rituelle tibétaine, au moins. Et une calligraphie bien conservée datant, au minimum, de l'ère des Song. Sans parler des miniatures de dragon qu'un seigneur chinois aura laissé dormir dans le mausolée de ses ancêtres. Au moins !

La phytokinésiste et les autres mutants pouvaient bien aller nourrir les morpions de Baba Yaga, Jace s'en lavait les mains, il avait d'autres chats bien plus urgents à fouetter. Se remettre de ses émotions, par exemple, car même si d'ici quelques jours tout serait plus ou moins mis au placard, il était pour l'heure trop affaibli pour se soucier d'un autre que lui. Qu'ils aillent tous au diable, ces mutants aux pouvoirs spectaculaires et destructeurs ! Ils avaient joué les apprentis sorciers, et voilà où cela les menait, droit en prison. Au fond de lui, Jace espérait que cette fleuriste amateur et que la folle aux poignards volants moisiraient à tout jamais dans une geôle humaine et poisseuse, où leur seule compagnie serait les mouches et les rats.

Sans s'en rendre compte, le jeune homme passa entre les mains de plusieurs policiers qui le fouillèrent, contrôlèrent son identité et constatèrent qu'il était chanceux d'être l'un des rares à ne point avoir trop souffert du carnage. Effectivement, en dehors de quelques éraflures peu profondes sur son visage, Jace n'avait guère à se plaindre. Il n'espérait plus à présent que retrouver la douceur molletonneuse de son lit. Alors même que son regard croisa celui de personnes qu'il aurait pu aisément reconnaître, Jace ne les remarqua même pas, tant son esprit était encore engourdi et ailleurs. Les policiers qui s'occupaient de lui mirent sans doute son état sur le compte du choc, et se gaussèrent de lui. Sans même entendre leurs conseils et leurs remarques, les pas de Jace le conduisirent vers l'extérieur, vers le lointain, vers son domicile où il projetait de s'accorder la sieste de sa vie.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
۞ Chasseur de l'Opération Apocalypto ۞

avatar

Theo Paradise
۞ Chasseur de l'Opération Apocalypto ۞

◊ Nombre de Messages : 506
◊ Nombre de Messages RP : 61
◊ Age : 25
◊ Informations : |Présentation

|Relations & Sujets

|Missions

◊ Age du Personnage : 24 ans
◊ Pouvoirs / Armes : - Equipement de base des chasseurs


Informations

» Métier: Chasseur / Photographe

» Statut RP: Ouvert

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Lun 9 Mai - 19:51

Theo avait fixé Shawn de manière longue et insistante, l'excision de ses yeux brûlants ne le lâchant pas une seconde. Pourquoi se sentait-il obligé de vérifier ses faits et gestes - bonne question, il savait simplement qu'un homme avec une telle tête de boulet près de Pixie était une mauvaise chose. Il échangea quelques paroles avec la belle blonde, quittant enfin des yeux le visage niais de Sciuto - niais, c'est ce que le pouvoir du Mutant transformait dans le physique du jeune homme, dans sa propre vision ; mais rapidement, elle s'esquiva en emportant avec elle son ami. Le tout d'une manière précipitée, sans vraiment lui laisser le temps de répondre, profitant de sa confusion et de son bégaiement incompréhensif pour disparaître. Theo jura entre ses dents en la laissant quitter son champ de vision, avant de se détourner vers la place anéantie. Après tout, elle pouvait bien se débrouiller toute seule comme une grande si elle avait eu l'idée stupide de ramener ses miches ici !

Se sentant de plus en plus souffreteux, ankylosé à cause de sa blessure au torse, Theo parcourut difficilement une courte distance, son souffle ahanant devenant rauque, poussif, douloureux, avant qu'un son délicat ne vienne tinter à ses oreilles. Il détourna la tête et vit au loin les renforts arriver, la grosse camionnette d'Apocalypto qui comptait en son sein de nombreux hommes armés jusqu'aux dents et entraînés comme des loups. Un sourire de joie pure éclaira ses traits tirés, fatigués et noircis de sueur, et Theo sentit son corps se détendre sensiblement. Enfin, du repos, du calme, et un retour à la situation normale... C'était ce que cela voulait dire.

Oui, enfin pas tout à fait. Un nouveau chamboulement. Un gros souffle de vent qui tonna sur la place, et soudain Theo fut propulsé en avant par la force de l'air. Arrêté par un muret sur sa route, il s'effondra sur les pavés, assis sur le sol, le souffle coupé tandis que le vent faisait claquer comme une banderole l'étoffe lâche de son uniforme. Sonné, le jeune homme ne comprit pas vraiment ce qu'il se passa ensuite. Il se concentra pour garder la tête claire et surtout ne pas s'évanouir, serrant dans ses bras son arme, dernier rempart contre le monde. Le temps passa, le vent se calma, il put enfin tenter de se relever, les jambes flageollantes et l'impression tenace de n'être qu'une petite crotte inutile en ce jour. Heureusement qu'il avait réussi à sauver le Sénateur, ehm ehm.

Il vit soudain Espéranza, et du feu qui léchait encore son corps. Décidément, la pauvre ! Il n'osait pas imaginait qu'elle était en train de brûler depuis autant de temps. Arrêtant un membre des renforts qui passait à côté de lui, il lui arracha une couverture pour la jeter sur la policière et frapper fortement les zones enflammées. Il calma ainsi le feu relativement vite, et réussit même à ricaner en la regardant, elle et son uniforme aussi roussi que le sien.

- " Bah dis donc, j'ai toujours su que tu avais le feu quelque part, mais tu crois pas que t'exagères ?"

Le ton était aussi piquant qu'on pouvait se l'imaginer, avec les accents chantants habituels à Theo ; pourtant, on ne pouvait nier que la fatigue suintait de son timbre ; il marmonnait légèrement. Il souffla à Espéranza qu'il allait se reposer dans la camionnette des renforts, à la recherche d'un peu d'aide, et boitilla jusqu'à cette zone en maudissant Whitewood de lui avoir confié cette tâche importante. Sur la route, son dernier plaisir fut de surprendre une Mutante, visiblement celle qui jouait avec les armes et qui tentait de s'enfuir, en levant son M16 devant lui. Il fit feu par pur réflexe, et n'attendit même pas de voir le corps s'effondrer à ses pieds. Il sentait qu'il allait vraiment perdre connaissance, et c'était hors de question. Aucun policier ne vint lui chercher des noises évidemment quand il s'avança, clopin-clopant et évita les barrages et les contrôles. Il s'assit comme un sac dans la camionnette autour de laquelle tournait encore plein de renfort, les grandes portes coulissantes étant largement ouvertes. Un monde fou évoluait autour de lui, mais il commençait à ne plus voir très clair - et personne ne faisant attention à lui. Un comble !! Retirant difficilement son arme de sa taille en faisant glisser la lanière sur ses côtes, il finit par s'exclamer :

- " Bon, est-ce que quelqu'un daignerait enfin se bouger le cul pour venir me soigner, ouais ?!"

Spoiler:
 

SIGNATURE


Dernière édition par Theo Paradise le Mer 11 Mai - 0:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
۞ Administratrice - Chercheuse de l'Opération ۞

avatar

Pixie L. Yulianov
۞ Administratrice - Chercheuse de l'Opération ۞

◊ Nombre de Messages : 1718
◊ Nombre de Messages RP : 56
◊ Age : 28
◊ Informations : More about the girl
Join the PixieLand
Barbie Scientist's Missions

◊ Age du Personnage : 22
◊ Pouvoirs / Armes : Bombe lacrymo


Informations

» Métier: Scientifique {Chercheuse Apocalypto}

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Mar 10 Mai - 18:47

Pour dire les choses comme elles étaient, sans essayer de les enjoliver d’élégance : Pixie avait planté Theo qui, comble du mauvais timing, avait sûrement quitté son poste pour s’assurer qu’elle allait bien et la faire partir d’ici. Dans d’autres circonstances elle lui aurait peut-être bien sauté au cou.. mais pas aujourd’hui. Là, elle n’était pas fière de la façon dont elle s’était éclipsée précipitamment avec Shawn, c’était le moins qu’on puisse dire mais elle n’avait même pas le temps d’y penser, encore moins de jeter un ultime regard en arrière. Tout ce qui comptait puisqu’elle était dedans jusqu’au cou, c’était qu’encore une fois son implication avec un mutant aussi recherché que Sciuto ne se termine pas de la plus mauvaise manière qui soit. Pixie avait bien l’intention de sauver leur peau à tous les deux, et c’est pour ça qu’elle l’écarta autant qu’elle put, histoire de l’empêcher de faire des conneries. Gérer l’ingérable étant franchement crevant, une chance qu’elle ne s’en sorte pas si mal !

Trait d’humour et vérité pas bonne à entendre, la Russe resta complètement de marbre devant ses propos cette fois. Il avait raison sur le principe mais parfois il valait mieux oublier qu’on en avait. Là, non sérieusement.. non. Elle secoua juste la tête en se retournant vers la place. On ne faisait pas si facilement changer d’avis une Yulianov. Elle ne comprit pas tout ce qu’elle vit ensuite de l’endroit où ils étaient. Simplement que les mutants restant s’échappaient et que les renforts arrivaientt sur la place en trombe, du genre que même elle n’avait pas envie de rester dans le coin. Enfin -mieux vaut tard que jamais il paraît-, Shawn sembla réaliser qu’il n’avait rien à gagner à se prendre pour le bon samaritain de service -imaginez le tableau quand même, juste pour le fun-. Sauf qu’alors qu’elle s’apprêtait à le laisser filer, il décida qu’elle ferait aussi partie du dernier voyage. Se suivre, se pousser, se tirer.. était quasiment devenu instinctif, aussi ils réussirent à s’éloigner. Ne croisant qu’un policier un peu dépassé à qui elle sortit sa frimousse de colombe immaculée, Pixie se posait quand même toujours la question de ce curieux anonymat concernant le mutant. Ça paraissait tellement facile.. -et on s’étonnait que l’Opération avait des fuites-. Ils ne s’arrêtèrent qu’une fois certains d’être hors d’atteinte et la Russe souffla brièvement de soulagement avant de s’excuser, d’enlever la veste de Shawn et de la lui tendre en le remerciant -voilà, réflexe devenu ordinaire.. on aura tout vu-. Contre toutes attentes il l’a fit rire -de nervosité un peu quand même parce qu’au point où ils en étaient-

Ouais okay, on a qu’à faire ça. La prochaine fois on se dit « pas d’attentat ni de chirurgie de fortune ».. Ça ira, et toi fais pas de bêtises !

Pixie haussa les sourcils avec malice, comme pour avoir sa confirmation. C’était presque amusant de faire comme si elle n’entendrait plus parler de lui jusqu’au prochain potentiel coup du sort. Dommage que ce soit loin d’être aussi facile. Alors voilà, ça se terminait comme ça, comme la première fois avec un simple « bye bye à la prochaine ! ». Eh bien pas tout à fait, Shawn revint sur son presque pas pour l’embrasser -oué oué sur la joue seulement, c’est bon-, ce qui eut pour effet de lui laisser échapper connement un petit hoquet de surprise.. mais elle ne dit rien en le regardant s’éloigner définitivement, elle finit même par esquissez uns sourire. C’est vrai quoi, ce genre d’évènements improbables ça rapproche on va dire………

La fée miraculée attendit qu’il sorte de son champ de vision et se retourna pour revenir un peu sur ses pas. Elle avait aperçut l’équipe médicale d’urgence qui devait être entrain de se déployer et elle hésitait à y retourner. Vous savez, l’hypersensibilité à la détresse, le zeste de masochisme qui va avec, blablabla.. je ne vous fait plus le portrait de la jeune chercheuse. Mais en considérant son état -tignasse anarchique, branche de lunette droite tordue et jean (et genoux) bousillé qui allait être cisaillé pour devenir un short pour traîner-, elle renonça au dernier moment. Pixie ne voulait pas qu’on lui pose des questions alors elle préféra s’esquiver aussi discrètement que possible. Par contre une chose était sûre à cent pour cent : elle irait trouver le professeur Al-Mansûr dès demain pour des explications et exigerait au moins une semaine de vacances !

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
۞ Maître du Jeu ۞

avatar

Maitre du Jeu
۞ Maître du Jeu ۞

◊ Nombre de Messages : 77
◊ Nombre de Messages RP : 31
◊ Age : 29
◊ Informations : None
◊ Age du Personnage : Tous et pourtant aucun...
◊ Pouvoirs / Armes : Tout et rien à la fois...


Informations

» Métier:

» Statut RP:

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Mer 11 Mai - 12:28

     Les choses évoluaient très rapidement, Genesys et les autres mutants présents sur la place comprenaient aisément qu'il fallait décoller rapidement. L'équipe d'intervention qui venait d'arriver ne jouait pas dans la même cour que les autres policiers présents ici, ils devaient assurer leur couverture et ne pouvaient donc pas se permettre d'intervention trop promptement. À peine L'Aérokinésiste venait de s'envoler en compagnie des autres mutants, que les agents de secours se redressèrent pour se précipiter sur les quelques mutants qui avaient été assez fous pour ne pas se sauver. La jeune femme qui avait tenté de tuer la belle Electra gisait, affalée sur le sol, évanouie sous le coup de la peur en raison du pouvoir de Jace, elle fut malheureusement oubliée, mais pas par les agents de l'Opération qui se précipitèrent sur elle pour la menotter et l'embarquer dans leur camion spécialisé avant qu'elle ne se réveille. La pauvre allait reprendre conscience dans une base top secrète de l'Opération Apocalypto et ne verrait certainement jamais plus la lumière du jour....

     Le mutant qui contrôlait le sang et qui avait affolé le rythme cardiaque de nombreuses personnes présentes ici, avait été évacué par la jeune avocate qui dû son salut au fait que son visage était passé à de nombreuses reprises à la télévision. Si cela n'avait pas été le cas, il y avait de fortes chances pour qu'ils aient été tous les deux interceptés. Quoi qu'il en soit, Solveig accompagna le jeune mutant encore assommé à quelques mètres de là alors qu'un Genesys qui était arrivé peu de temps avant, s'occupa de le prendre sous son aile pour permettre à la demoiselle d'aller prendre des nouvelles de sa « famille ». Tout le monde était plus où moins bien sauvé à ce niveau et chacun rentrait chez soi avec une certaine anxiété, une chance que les caméras aient été détruites sans quoi ils seraient certainement tous passés aux informations du soir !

     Concernant les autres intervenants, mutant ou humains, ils s'étaient rapidement enfuis, Shawn Sciuto n'avait pas été repéré grâce à la prudence de la jeune chercheuse qui lui avait tenu compagnie tout le long du discours, il en était de même pour Kaileen qui fut sauvée par son joli minois d'innocente. Theo Paradise était plutôt en mauvaise posture, la blessure qui portait à la poitrine était tout de même grave et il fut aussitôt pris en charge par une équipe de secours qui l'expédia à l'hôpital le plus proche afin qu'il reçoive les soins nécessaires. Il allait peut-être bien avoir droit à quelques jours de repos pour avoir réussi à sauver la vie du Sénateur.

     De son côté, ce dernier avait été évacué par le SWAT qui avait permis au Sénateur de pouvoir retrouver la sécurité d'un homme de son rang, il n'avait absolument aucune blessure si ce n'est une bonne frayeur, mais quoi qu'il en soit, sa haine des mutants venait de grimper d'un échelon. La Phytokinésiste « oubliée » sur place avait été abandonnée là sciemment, elle attendit que les agents de l'Opération s'approchent suffisamment près et lui tirent les balles faites à partir de l'ADN de la jeune Leeloo, pour mettre fin à ses jours. Alors que les plantes disparaissaient à nouveau sous terre comme elle était provisoirement privée de son don, la jeune femme dégageait la capsule de poison qu'elle gardait sous sa langue depuis quelques heures et la croqua afin de libérer les toxines mortelles. Avant que qui que ce soit puisse réagir, elle s'effondrait sur le sol, sans vie.

     Qu'avait donc cherché Chow en agissant de la sorte ? Tout le monde était en droit de se le demander, mais en réalité il n'avait pas réellement cherché à tuer le Sénateur, il désirait simplement jeter de l'huile sur le feu en montrant aux humains que les mutants étaient plus forts qu'eux. Bien heureusement, l'Opération Genesys avait été suffisamment présente et organisée pour permettre à toute la foule présente ici de s'enfuir, il n'y avait pas eu de mort trop « importants », si ce n'est quelques journalistes trop curieux qui s'étaient montrés trop imprudents, ce n'était pas négligeable bien évidemment, mais c'était moins dramatique que prévu. L'Opération ferma la place, terminant d'évacuer les dernières personnes présentes ici, puis elle fit enlever les cadavres des quelques personnes décédées avant de les expédier à la morgue de l'Opération pour que leur ADN soit vérifié. Les détecteurs de puces avaient été brouillés par le très doué Arthur et par conséquent, il était impossible aux agents de savoir quel mutant pucé se trouvait dans le secteur, regrettable mais pas dramatique. À n'en pas douter, il faudrait surveiller les prochaines interventions télévisées et les prochains tirage de journaux, il allait y avoir un article sous peu....

----------------------

HP : Et voilà, intrigue close ! Merci de votre participation à tous, vous avez parfaitement joué le jeu et c'était très plaisant de mener l'intrigue ! ^-^
Des récompenses seront données ce soir suivant votre participation et la pertinence de vos réactions, un MP de masse sera envoyé au groupe pour vous signaler le sujet lorsqu'il sera posté !
Des articles seront écrits à ce sujet, mais vous avez tout à fait le droit d'en proposer par le biais de ce concours ! Merci encore à tous ! Et bravo ! (:

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://song-of-ice-and-fire.forums-rpg.com/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ]


SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas

Intrigue Spéciale [ En Cours ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A p o c a l y p t o :: ◄ Archives RP-