Intrigue Spéciale [ En Cours ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
۞ Mutante Hostile ۞

avatar

Iseult O'Reilly
۞ Mutante Hostile ۞

◊ Nombre de Messages : 88
◊ Nombre de Messages RP : 29
◊ Age : 28
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 35 ans
◊ Pouvoirs / Armes : Phytokinésie


Informations

» Métier: Chanteuse lyrique

» Statut RP: Ouvert

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Ven 29 Avr - 16:26

Cet asiatique avait très certainement le sens de la mise en scène ! En venant à cette manifestation politicomédiatique, Jace n'avait pas une seconde imaginé avoir reçu une invitation pour un spectacle son et lumière ! Mais l'heure n'était pas aux applaudissements, mais bien à la survie du plus fort, car les menaces étaient omniprésentes. Des plantes monstrueuses avaient jailli hors du sol, lianes folles attrapant les passants et les traînant en l'air comme autant de pantins désarticulés suspendus à leurs liens. Par ailleurs, des boules de feu explosaient par endroit, alors que le sol se couvrait rapidement d'un givre aussi glissant qu'une plaque de verglas. Autour de lui, plusieurs personnes s'étaient effondrées sur le sol, agitées de convulsions et manifestement en proie à une douleur terrible. Mais Jace n'en avait cure, il n'avait plus d'yeux que pour la demoiselle qu'il avait bousculée peu avant et pour laquelle il tomba à genoux. Ses yeux croisèrent les deux diamants bleus de la demoiselle, et ils les crut échappés du diadème de quelque princesse byzantine, ou peut-être du collier d'une tsarine oubliée. Sans qu'il put se l'expliquer, il ne souhaita plus fuir et se mettre à l'abri, mais plutôt et la mettre à l'abri, cette admirable nymphe égarée hors d'une scène de Bouguereau. Ou s'agissait-il d'une Junon au bain qui aurait quitté son bas-relief, sa fresque, sa tapisserie ? Peu importait, l'heure n'était pas plus aux applaudissements qu'elle n'était à la contemplation béate de la beauté faite femme.

«Mademoiselle, il faut nous dépêcher, et quitter cet endroit avant qu'une balle perdue n'éteigne à tout jamais votre beauté. Me donnerez-vous la main ? »

Mais Jace n'attendit pas la réponse, et saisit d'une main ferme celle de la belle Electra. Il ignorait tout d'elle, de ce qu'elle était ou non une menace, mais dans son ignorance, il n'avait qu'un désir, la protéger, pour mieux la posséder plus tard, quand la situation serait redevenue calme. Il lui était impossible de réaliser qu'il était la victime d'un charme trop puissant pour être naturel, mais que lui importait ? Rien n'était plus urgent que de mettre en sûreté l'objet de son désir. Car ce n'était pas l'amour qui animait Jace à cet instant, mais un désir impérieux et brûlant, le désir d'avoir à ses côtés, pour toujours et pour lui seul, l'objet de son adoration. Elle serait le chef-d'oeuvre vivant de sa collection qui surpasserait tous les Rembrandts, tous les Poussins, toutes les plus belles antiquités qu'il réunirait jamais. Il la présenterait au monde entier comme sa reine et son soleil, mais dresserait entre elle et lui le mur infranchissable qu'il défendrait au péril de sa vie. Personne ne toucherait ni n'approcherait d'aussi près que lui celle qu'il chérirait à tout jamais.

Jace n'était toutefois pas dupe. Morts, ces beaux projets partaient en fumée. Les combats autour d'eux étaient d'une violence inouïe, mais Jace remarqua que les braves petits soldats de l'asiatique responsable de cette pagaille calculaient suffisamment bien leur coups pour l'épargner lui, et celle qu'il voulait à tout prix protéger. Mais si le jeune homme avait pu le remarquer dans toute cette agitation, d'autres, et notamment les forces de l'ordre, l'auraient très certainement remarqué également. Ce n'était aussi peut-être qu'un léger excès de paranoïa dû à la crainte de voir se faner la si belle fleur que Jace tenait entre ses mains.. Il fallait compter avec la chance, et espérer que toute l'attention de la force publique se concentrerait sur la neutralisation des mutants hostiles déclarés et belliqueux. Jace entraperçut alors une voie à peu près dégagée, une issue à ce traquenard, une sortie vers un ailleurs bien meilleur qu'il désigna du doigt en s'adressant à la belle dont il serrait la main avec fermeté.


«Par là, nous ne devrions pas avoir trop de mal à en réchapper … Il faut vous mettre à l'abri, je peux couvrir votre fuite ! »

Jace lâcha prise et invita d'un geste de la main sa compagne d'un moment à partir. Il se retourna vers ce qui serait dès les prochains jours LE sujet d'actualité de la semaine, voire du mois, voire de l'année, et songea qu'il était peut-être temps d'utiliser son pouvoir. Qu'allaient dire tous ces gens, en voyant apparaître ex-nihilo une créature monstrueuse, crachant des flammes et de l'acide ? Ou une hydre géante ? Ou un gorille de la taille d'un gratte-ciel ? Ou un nuage d'insectes dévoreurs ? Qu'est-ce qui serait le plus à même de ne pas effrayer la belle Electra, tout en étant le plus susceptible de l'impressionner ? Si on avait dit un jour à Jace qu'il jouerait les héros pour la belle en détresse, il ne l'aurait pas cru. Avant, comme après avoir éclaté de rire.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Ven 29 Avr - 17:45

Tout s'enchaîna si rapidement pour le jeune adolescent. Alors qu'il tentait de reprendre son souffle en s'appuyant contre un poteau, bien que la fumée ne lui permettait de se remettre, un individu s'approcha de lui sans prévenir. Sur le coup il crut que c'était la personne dont il sentait la présence depuis tout à l'heure, puis finalement il ne vit qu'un adulte à l'air un peu idiot accompagné d'un gosse. Sûrement quelqu'un qui voulait jouer les bons samaritains. Dans d'autres circonstance Drew l'aurait sûrement dépecer pour l'avoir approcher dans un tel moment, seulement le peu de force qu'il lui restait il préférait le garder en cas de vrai danger. De plus ce n'était pas une mauvaise idée que de le suivre, ça lui donnait une couverture pour s'éclipser d'ici. En effet, il pouvait facilement passer pour son fils si on les voyait et à eux trois ils auraient l'air d'une famille innocente qui s'était fait emporter par la vague de panique engendrée par les évènements récents. En un rien de temps l'homme les emmena à un endroit légèrement surélevé, ici ils pouvaient respirer bien plus librement et Drew en profita pour tenter de se remettre au mieux. Il ne fut cependant pas en sécurité, en effet cette présence qu'il ressentait depuis un moment déjà ne l'avait finalement pas lâché d'une semelle et immédiatement il entendit sa menace. Bien sûr, avec cette fumée personne ne pouvait être sûr que ce policier s'adressait à lui, mais Drew le savait. Il ne comptait pas bouger cependant, ce flic n'oserait pas tirer sur une famille, même si c'était pour se débarrasser d'un mutant dangereux, de plus les gens qui se prenait d'affections pour lui avaient la fâcheuse tendance de s'interposer quand il était menacé, se fiant plus à son apparence qu'à ce qu'il était. Bien que ne le distinguant que mal, Drew afficha un grand sourire en regardant en direction du policier, l'air de dire « Je n'hésiterais pas à les utiliser en tant que bouclier ». Mais crut bien tomber à la renverse quand il entendit quelqu'un prononcer son nom. Cette jeune femme blonde qu'il avait rencontrer il y a quelques temps et qu'il avait repéré ici se trouvait juste à côté de lui. Il eut un léger mouvement de recul, il ne s'attendait absolument pas à ce qu'elle intervienne à cet instant. Il n'eut cependant pas le temps de s'inquiéter pour elle, les évènements s'enchaînant encore.

En effet, une bourrasque vint balayer toute la fumée et bientôt l'homme qui avait convaincu Drew de se rendre sur place fit son apparition. Il fit un discours que Drew n'écouta qu'à moitié. Dans son esprit il se dit surtout que les choses sérieuses commençaient maintenant et qu'il serait aux première loges pour y assister voir même y participer. Il ne se trompa pas, car sitôt que le vieil asiatique disparu ce fut le début des vrais hostilités : Des boules de feu volaient dans tout les sens,des lianes sortaient du sol et fauchait quiconque était à porté, le sol devenait glace et certains se tordaient de douleur sans raison apparente. Il se délecta de se plaisant spectacle qui se déroulait devant lui, le plaisir de les voir souffrir autant que lui avait souffert, il trouvait cela magnifique. Il était temps pour lui de reprendre l'attaque, du moins c'est ce qu'il allait faire quand il remarqua que Svetlana s'était effondrée au sol. Étrangement ce ne fut pas un sentiment de joie mais d'inquiétude qui emplit son coeur quand il l'a vit dans un tel état. Il se précipita vers elle, souhaitant l'aider mais ne sachant que faire. Il paniquait, cela ne faisait pas partie de l'équation, normalement il n'aurait dû un quelconque lien affectif pour l'influencer psychologiquement. Il ne la connaissait à peine et pourtant il ne voulait pas qu'elle souffre. À ce même moment il se rappela l'autre policier qui le menaçait, fort heureusement quand il jeta son regard vers sa position il n'était plus là, peut être avait-il abandonné ? Quoi qu'il en soit le problème c'était Svetlana maintenant, pas de doute que c'était l'un des mutants de Chow le responsable, seulement vu la nature de ce pouvoir il n'avait aucun moyen de le repérer et puis il ne comptait pas s'attaquer à un des hostiles. Il n'y avait qu'une unique solution pour se tirer de là, il fallait qu'il la fasse quitter les lieux et donc peut être abandonner le combat. Drew se mordit la lèvre sous la frustration que provoquait la tournure des évènements, mais son choix était fait à présent.

Drew se releva et se recula de quelques pas. Ses yeux se teintèrent comme à chaque fois et deux large mains noirs apparurent de chaque côté de la jeune femme, l'attrapant par en dessous et la soulevant lentement. La fumée n'étant plus là, il pouvait faire usage de son don plus facilement et n'aurait donc aucun mal à l'évacuer. Les bras commencèrent alors à s'allonger, s'éloignant un maximum de la zone d'effet du pouvoir de l'hostile, Drew suivait de très près. Il fini par la reposer quand il constata que le pouvoir ne fit plus effet, s'approchant d'elle pour vérifier qu'elle allait mieux, toujours sans dire un mot. Il jeta enfin un nouveau coup d'oeil sur « le champ de bataille ». Il voulait y retourner, mais il avait un mauvais pressentiment quand à la suite, de plus il était à bout de force, l'effort qu'il avait fournit pour éloigner Svetlana était à l'origine destiné pour se défendre en dernier recours, si il subissait une attaque maintenant il ne serait à même de se défendre convenablement. Il prit donc la décision de rester à l'écart, à côté de la jeune blonde mais sans pour autant prendre la fuite, il voulait voir ce qui allait se passer ensuite.


Spoiler:
 

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Ven 29 Avr - 17:49

Il était clair que la situation était devenue totalement incontrôlable, et même de là où elle était, la co-responsable des bastet ne pouvait faire grand chose. Seuls quelques journalistes dont le courage était aussi grand que leur honnêteté fuyait la foule en délire, qui ne devait pas pouvoir se mouvoir facilement. Heureusement Paradise avait bien réagi et protégé le sénateur d'une attaque qui venait d'un jeu garçon un peu trop téméraire. Il irait peut-être plus loin qu'elle ne l'avait pensé après tout. Mais les problèmes venaient seulement de commencer et le vent qui dissipa tout à coup la fumée des fumigènes n'était que le calme avant la tempête.

Le visage du mutant le plus recherché au monde se dessina sur la place, à quelques mètres de l'arabe. Son visage criblé de cicatrices et son expression hautaine ne pouvait tromper la responsable qui voulut tout à coup empoigné son arme. Mais la précipitation l'avait empêché de réfléchir et ce dont elle aurait pu se douter lui apparut soudainement, l'homme n'était pas venu sans protection. Les membres de la responsable étaient comme paralysés à quelques centimètres de son arme et son expression s'affubla d'une grimace de colère, de haine et de dégout. Mais le pire était à venir, après un discours tout aussi virulent que celui du sénateur, mais bien dans un tout autre sens, l'hostile disparut sans manquer de passer devant la jeune femme comme pour lui montrer plus encore son impuissance. La colère monta plus encore mais la responsable n'avait pas le temps de se laisser aller, la bataille allait commencer et tous les pions étaient en place. Les attaques venaient de partout mais cette fois aucun mal pour prendre son arme. Elle la tenait en main guettant dans tous les sens. Elle ne pensait plus à ses agents, surement trop occupés, tout comme elle à essayer de ne pas se faire dépasser par la situation, si cela n'était pas déjà trop tard. Zahira aperçut rapidement Liam se diriger vers le siège, là où se situait justement Théo, mais pas le temps de se préoccuper de son sort, la mission avant tout.

Malgré tout l'entrain et la détermination qui l'habitait, et son entrainement militaire, la responsable ne pouvait échapper aux attaques des hostiles qui se dirigeaient de tous les cotés. Elle essayait d'entrevoir qui les subissait et qui non, mais la foule était trop dense, maintenant qu'elle s'y était jetée. Une boule de feu jaillit en sa direction, elle essaya de l'esquiver mais ses mains furent brulées un instant et elle se tordit de douleur, se concentrant pour ne pas lâcher son arme. Elle releva la tête, et vit un regard posé sur elle, un regard inquisiteur comme celui qu'avait posé sur lui le mutant Chow. Sans réfléchir au reste elle se lança à la poursuite du présumé mutant, qui remarqua rapidement que la belle était à ses trousses. Mais la poursuite n'était pas si facile, la foule et la douleur encore présente empêchait Zahira d'être au meilleur de sa forme, elle était bien au contraire plutôt démunie, même si sa détermination restait sans faille. Il était certain qu'elle n'avait pas prévu ça une seule seconde. Même si elle lâchait des cris en direction des civils, mutants ou elle ne savait quoi qui lui bloquait le passage, sujets aux attaques mutantes, ils n'étaient pas très efficaces voir inutiles. Elle ne perdait cependant pas la trace de l'homme qui l'avait, selon elle, attaqué, elle ne repérait que son dos, et ne pouvait même pas voir si c'était bien lui qui était à l'origine des multiples boules de feu qui jaillissaient de toute part.

Après quelques secondes ou minutes de course, la jeune femme avait perdu la notion du temps, une douleur lancinante la prit tout à coup. Elle ne pouvait ni la décrire ni dire d'où elle provenait, ce qui était sur c'est qu'il lui était désormais impossible de bouger. Et merde ! Un des camarades de ce mutant avait du venir à sa rescousse. La douleur traversait tout son corps, comme si elle circulait à travers ses pores ou ses flux. Impossible de savoir ce que c'était et la seule chose qui importait la responsable c'était d'en finir vite, très vite ! Elle pris tant bien que mal son talkie-walkie, après avoir rangé à nouveau son arme pour quelques instants et elle lança un appel à ses hommes, il était temps de leur faire part des informations qu'elle avait.

- « Winchester, Zuarez, Paradise, je crois avoir repéré un des mutants responsable de cette attaque, ou si ce n'en est pas un il est hautement suspect..., elle s'arrêta quelques instants prise dans une nouvelle vague de douleur, je suis immobilisée, je vous donne sa description pour que vous puissiez l'intercepter... »

La jeune femme décrivit ainsi l'individu qu'elle avait cru repérer en espérant pouvoir compter sur ses hommes mais plus encore pouvoir se défaire de cette douleur. Elle prit son arme à nouveau, prête à tout.

Spoiler:
 

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Administratrice - Chercheuse de l'Opération ۞

avatar

Pixie L. Yulianov
۞ Administratrice - Chercheuse de l'Opération ۞

◊ Nombre de Messages : 1718
◊ Nombre de Messages RP : 56
◊ Age : 28
◊ Informations : More about the girl
Join the PixieLand
Barbie Scientist's Missions

◊ Age du Personnage : 22
◊ Pouvoirs / Armes : Bombe lacrymo


Informations

» Métier: Scientifique {Chercheuse Apocalypto}

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Ven 29 Avr - 19:20

Il voyait pas qu’il y avait urgence ou quoi ? Ses questions, aussi bêtes qu’il puisse les trouver, étaient très directement liées au fait que ce Steve McQueen en puissance avait déjà été signalé dans ce genre de débâcle ; sans parler du fait que la Chercheuse ignorait à quoi s’attendre de sa part. Généralement les anciens cobayes ne gardaient pas de bon souvenirs de l’Opération. Qu’il parle de sa « tête de terroriste » l’arrangeait bien, c’était sous cette désignation que son avis de recherche avait été relayé par les médias, ce qui donnait à Pixie de très bonnes raisons d’avoir l’air d’envisager le pire. Quoique le pire fut plutôt que dans un instant pareil, ce qu’il lui rétorqua la fit sourire -si si j’vous jure-

T’assure pas, une bombe aurait pu nous être bien utile !

Répliqua-t-elle dans la foulée en ravalant un rire nerveux mais sans dissimuler son sarcasme. Pixie avait l’impression de se la jouer poupée de chiffon mais elle faisait de son mieux pour suivre le mouvement. Mais qui dit suivre le mouvement ne dit pas donner son approbation pour tout et n’importe quoi et comme toute cérébrale qui se respecte, elle ne put s’empêcher de donner des conseils aux autres -enfin à Shawn quoi-. Elle avait toutes les raisons de vouloir qu’il s’en aille. Pour lui, pour elle et parce que ça finirait mal. Pixie n’avait aucune envie de se griller d’un côté comme de l’autre. Sauf que pendant qu’elle récupérait sa respiration, Shawn se montra plus futé qu’elle ne l’aurait cru.. et il avait l’air d’en être content : Elle était repérée. Elle tiqua, elle avait oublié ses « Miss Pixel ».. Soudain elle revit le terrain vague, réentendit ses façons de tergiverser sur sa couleur de cheveux et son manque d’humour.. Finalement elle devait bien en avoir un peu pour garder son calme à présent, nan ? Mais c’est ballot elle n’avait pas le temps de faire dans l’introspection !

Je t’ai souvent revu sur mon écran de télé, ça surprend de comprendre qu’on a aidé un criminel.

Et ça ne s’oublie pas, même en terme de réalité altérée. Il lui expliqua le fonctionnement de son tour de magie et tout sembla s’expliquer. Pixie fut sincèrement soulagée.. Mais donc elle ne lui voulait pas de mal.. son truc ne devait marcher que pour les gros désirs d’attentats à sa vie alors. Sa réflexion sur sa stupidité inspira un raclement de gorge équivoque à la blonde qui afficha ensuite son plus beau sourire. De là à dire qu’elle n’avait pas à s’inquiéter.. Le pauvre il n’avait aucune idée de la réelle situation. Son regard glissa sur lui jusqu’au niveau de son flanc.

Enfin, contente de voir que je ne l’ai pas fait pour rien.

Voilà, hop, affaire classée. Elle ne tenait pas à risquer de faire l’observation de trop. Et de toute façon ils n’eurent pas le temps de poursuivre cette grandiose scène de retrouvailles puisqu’une étrange bourrasque vint semer le trouble dans sa tignasse blonde. La Chercheuse dût baisser la tête en levant sa main devant son visage et l’atmosphère s’alourdit littéralement avant que.. Chow Watanabe n’apparaisse. Le sang de Pixie ne fit d’un tour et elle resta pétrifiée devant la scène. Ce que l’Opération savait ou du moins soupçonnait à son sujet suffisait amplement à ce qu’elle se dise qu’ils allaient tous mourir ici. Ce n’était plus de la peur, c’était de la terreur qui inondait ses prunelles de glace. Le mutant parla et fit son cérémonial, si bien que la jeune fille dû retenir un cri en reconnaissant la femme de son supérieur si près de lui. Mais rien ne sortit de sa gorge et personne ne bougea. Elle ne comprit pas tout de suite mais à en voir le désastre qui s’enclenchait et la facilité avec laquelle Watanabe se déroba, la présence d’un allié adéquate pour lui était forcé. Et pas qu’un en réalité, la suite prit des airs d’hécatombe avec les assauts multiples de plusieurs mutants bien trop puissant pour une gamine sans pouvoir ni arme. Pixie chercha le bras de Shawn avant d’essayer plutôt de reculer à cause de l’apparition des boules de feu. Et puis « pouf », il disparut par terre. Le sol était devenu subitement glissant et alors qu’elle tentait de se baisser et d’éviter les éléments déchaînés, elle sentit une pression autour de sa cheville et elle atterrit à son tour sur la glace en jurant merveilleusement en russe avec une grimace de douleur -vite remplacée par la stupéfaction de constater que Shawn venait de lui sauver la mise-.

Oh la ferme !

C’était pas très gentil et d’accord, elle n’avait pas assez d’humour pour conserver autant d’allégresse que lui mais c’était juste le stress. D’ailleurs ça ne l’empêchait pas de s’accrocher à lui pour se relever tant bien que mal. Une fois sur pieds, la blonde regarda de toute part, la foule avait très largement diminué, la fumée avait disparue avec le vent et dans chaque coin on essayait de réagir face aux attaquants. Elle repéra d’abord celui qui était responsable de la patinoire, puis un peu plus loin ce devait l’espèce de Poison Ivy. Elle entendit tout juste Shawn dire qu’il valait mieux qu’elle s’éloigne si elle ne voulait pas passer pour une rebelle, en gros.

T’as intérêt à être sûr de ton coup !

Sans attendre, Pixie passa derrière lui pour se diriger vers l’estrade.. ça aurait pu bien se passer si une nouvelle liane ne s’était pas enroulée autour de sa jambe pour la tirer avec force. Son dos heurta violemment le sol à lui en couper la respiration et dans le combat pantalon de Pixie VS goudron gelé, son jean décida de sacrifier les genoux de la chercheuse qui s’était retournée pour essayer d’agripper le sol dans un hurlement. Prise de panique, elle essaya d’arracher la plante pour se libérer alors qu’elle raclait toujours par terre, elle commençait à saigner et plier les articulations lui faisaient mal. C’est là qu’elle vit l’arme abandonnée par terre, seulement elle avait beau tendre le bras, elle n’arrivait pas à l’attraper vu comme le végétal la secouait dans l’autre sens. Il fallut une nouvelle intervention de Shawn pour que la racine se meurt à la source. La chercheuse leva la tête, la respiration saccadée

Si on s’en sort on négociera ! En attendant, j'apprécierai que tu me montres que t'es au moins plus fort que celui-là !

Dit-elle dans un regard vers le mutant à l’origine des boules de feu, puis elle rampa les quelques centimètres qui la séparait de l’arme de poing, l’attrapant avec une assurance qu’elle se découvrait tout juste maintenant. Et dire qu’elle avait horreur de ces jouets-là ! C’était pas son genre tout ça, Se relevant à nouveau, la blonde fit le point en chargeant. Les plantes contre le feu, okay ; le feu contre le feu.. alors dans ce qu’elle avait vu le plus près, c’était la glace qui était la plus à craindre. Alors c’est dans la direction du cryrurgiste qu’elle visa, se rappelant soudainement d’une leçon de tir donnée par Liam, bien trop courte pour qu’elle soit une brillante super héroïne. Cela dit quand il faut y aller… Le mutant était penché vers un jeune homme qui n’était pas là juste avant, si la prière était utile alors il fallait s’y mettre maintenant ! Les deux mains en bonne prise, bras tendus.. par contre pour la respiration calme il faudrait repasser ! Pixie tira trois fois en faisant un pas en arrière pour rester en place. Avec de la chance, elle aurait réussit à lui donner une raison d’être ne serait-ce que déstabilisé. Maintenant, tenter le pyrurgiste. Nan pas Shawn, l’autre, pour l’aider justement.. Qui ne tente rien, n'a rien.

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
۞ Maître du Jeu ۞

avatar

Maitre du Jeu
۞ Maître du Jeu ۞

◊ Nombre de Messages : 77
◊ Nombre de Messages RP : 31
◊ Age : 29
◊ Informations : None
◊ Age du Personnage : Tous et pourtant aucun...
◊ Pouvoirs / Armes : Tout et rien à la fois...


Informations

» Métier:

» Statut RP:

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Sam 30 Avr - 13:37

     Theo Paradise avait rapidement repris contenance, alors que la silhouette de la jeune secrétaire s'éloignait, son couteau à la main, il avait attrapé son arme pour la lui balancer dessus. La demoiselle n'avait pas apprécié le traitement et était bien décidée à lui régler son compte, ayant fait preuve de pitié juste avant parce qu'il ne l'avait pas totalement remballée. Mais s'il désirait passer l'arme à gauche, libre à lui. Alors qu'elle s'approchait de lui, la jolie blonde fut interceptée au vol par la balle bien placée tirée par l'agent spécial Winchester, le cadavre de la demoiselle s'écroula sur le sol alors que le nouvel arrivant aidait le chasseur à se remettre d'aplomb tandis que les membres du SWAT débarquaient rapidement pour sécuriser la zone. Les deux hommes sortirent dans la rue, se retrouvant à côté du pupitre, sur l'estrade qui servait au politicien juste avant, l'accès au siège du gouvernement était tout simplement bloqué, plus personne ne pouvait y aller ni s'y trouver.

     Svetlana avait bien été élevée, elle avait appris à la perfection à camoufler son don, le policier situé non loin de là, qui orienta son regard sur la belle au moment où elle figea l'hostile, n'y vit que du feu, il crut avoir aperçu une jeune femme effrayée qui tentait de faire fuir l'assaillant d'un geste de la main. Elle était en sécurité, pour le moment. Quoi qu'il en soit, l'homme avait été immobilisé, incapable de s'attendre à une telle attaque aussi soudaine, les personnes qui souffraient du pouvoir qui accélérait la circulation du sang furent soudain libérés de ses effets et le coup de poing envoyé par la jeune hostile qui avait décidé de retourner sa veste, l'assomma pour de bon. Le mutant s'écroula sur le sol dans un silence dû à sa pétrification et il sembla ne plus bouger, bien que le mouvement de ses vêtements permettait de voir qu'il respirait encore. Un mutant hors d'état de nuire.

     De son côté, le couple des Genesys avait réussi à faire « équipe » la seconde avait attiré l'attention d'un policier étonné de la voir se prendre une boule de feu sans hurler à la mort, mais son esprit cartésien lui avait fait penser qu'elle était peut-être protégée parce que c'était une avocate du côté de ces raclures. Il ne chercha pas plus loin et visiblement personne ne sembla faire attention au fait que les boules de feu devenaient plus rares à tomber sur la foule, du moins jusqu'à ce que l'agent qui avait avertis Zahira de l'inutilité des détecteurs, comprenne qu'il y avait un autre mutant là-dessous. Heureusement, la demoiselle fut sauvée par Shawn Sciuto qui entreprit d'envoyer des boules de feu en direction de l'autre Pyrurgiste, ce qui n'avait absolument aucun effet sur lui, si ce n'est de l'empêcher de voir la policière qui arrivait derrière lui, malgré l'appel qui sonna dans son talkie-walkie. Espéranza parvint à se glisser derrière lui, le menaçant de son arme, puis Shawn toucha le pilier situé à côté du mutant à l'aide d'une boule de feu, le faisant tomber sur l'hostile qui tomba inconscient sur le sol. Deux mutants hors d'état de nuire, du travail d'équipe, une équipe pour le moins surprenante.

     Svetlana ne se sentait pas bien après avoir usé de son don, le jeune hostile que Curtis avait protégé s'était lancé au secours de la belle jeune femme pour la déplacer, tout comme David, les mettant à l'abri pour qu'ils ne soient pas blessés. Un geste bien aimable pour quelqu'un de présumé hostile qui avait attiré l'attention de plusieurs agents de l'Opération. Arthur avait réussi à se hisser jusqu'à Svetlana qui venait de contribuer à mettre hors d'état un des mutants et de se redresser légèrement, il y avait Drew et David qui se situaient juste à côté, ils pouvaient tous tenter de fuir s'ils le désiraient, mais visiblement les hostiles ne permettraient pas cela. Alors qu'Arthur parlait à la jeune Russe, il sentit le sol vibrer sous ses pieds et une énorme liane sortit tout à coup du macadam pour attraper Svetlana par la taille et la décoller du sol, alors qu'Arthur sentait quelque chose se glisser autour de son cou pour l'attirer vers le sol. Visiblement les plantes ne désiraient pas les laisser fuir, David et Drew étaient à la merci du Cryrurgiste qui décida de se servir de l'eau qui avait glissé sous leurs pieds pour leur souder les pieds jusqu'à hauteur des chevilles, au sol, ils ne pouvaient plus partir. Mais le jeune hostile avait de la ressource, à l'aide de son don,

     Fillan Davis ressentait les effets du contrôle du sang s'atténuer, il parvint à se transformer en ombre, attirant l'attention d'un journaliste resté sur place. Celui-ci se demanda s'il avait bien vu le jeune homme disparaitre ou si ce n'était que les effets secondaires de l'affolement de son flux sanguin qui venait de se produire. Il observa attentivement la suite, voyant le jeune homme apparaître à nouveau derrière celui qui contrôlait la glace et tenter de l'attaquer, c'était un pacifiste, le journaliste avait une fille possédant le gène mutant, il garderait ce secret pour lui et finirait par l'oublier... Volontairement. Fillan sentit la poigne glacée se refermer sur son cou alors que le Cryrurgiste l'avait attrapé par la gorge, le froid le gagnait peu-à-peu alors que sa gorge devenait très douloureuse il avait du mal à déglutir, est-ce que la fin était proche ? Non, une balle siffla à côté de l'oreille du jeune Genesys et toucha le mutant qui lâcha un cri de douleur, portant sa main à son épaule après avoir relâché sa prise. Deux autres balles sifflèrent au même moment, l'un frôla Fillan de très près sans le toucher, érafla la jambe du Cryrurgiste tandis que la dernière faisait éclater quelques morceaux du mur derrière eux sans toucher qui que ce soit. Le mutant avait perdu sa concentration, mais la glace du sol était toutefois restée bien en place, malgré le fait que sa prise sur les personnes s'était affaiblie. Le sang commença à couler de la plaie toute fraiche du jeune mutant qui envoya une volée de glace sur le Genesys qui fut projeté sur le tapis de glace pour glisser quelques mètres plus loin. Le Cryrurgiste était très affaiblit, mais pas hors d'état.

     L'intervention de Pixie sur le Pyrurgiste ne fut d'aucune utilité étant donné que les efforts conjugués de Shawn et Espéranza l'avait neutralisé, elle avait donc tout le loisir de s'occuper de quelqu'un d'autre ! Rose de son côté, n'avait pas songé au fait que le cadavre de Barbara représentait un danger très important pour elle, l'agent Bouquet avait été membre de l'Opération pendant de longues années, Pixie Yulianov, Espéranza Suarez, Zahira Al-Mansûr, Liam Winchester et d'autres agents, dont les tireurs d'élite qui avaient suivis la scène, avaient été ses collègues. Le fait que la place se soit clairsemée permit à tout le monde de reconnaître le cadavre de cette femme qui était bien morte, sans compter que l'assistante du procureur rajouta une couche en convainquant les cadavres sur le sol de la protéger. Au milieu d'une foule, cela aurait pu passer inaperçu, mais au centre d'une place dégagée et que de surcroit, les cadavres décident de la protéger elle et uniquement elle, venait de la griller. Rose Bouquet n'allait plus rester longtemps non recensée, son manque de prudence lui avait joué des tours, elle aurait été inspirée de prendre exemple sur Svetlana, mais la prudence n'était pas donnée à tout le monde malheureusement.

     Jace avait protégé Electra, hypnotisé par le don de la belle qui avait laissé tomber le journaliste qui ne lui était plus d'aucune utilité. Ils parvenaient à s'éloigner doucement jusqu'à ce qu'une mutante se dresse devant eux pour les empêcher de bouger. Elle attrapa une arme blanche accrochée à sa ceinture avant de l'envoyer en direction d'Electra, contrôlant son envol comme si elle dirigeait un cerf-volant, impossible qu'elle ne rate sa cible. Au même moment, le don de Jace la touchait de plein fouet et comble de surprise, un énorme loup-garou fit son apparition, ajoutant au trouble de la place. C'était folklorique.

     Zahira Al-Mansûr avait pris en chasse un mutant qui n'avait pas encore manifesté son don, alors qu'elle le poursuivait en appelant les autres agents à son secours, la jeune femme eut la surprise de voir sa cible se dédoubler. Une première fois, puis une autre et rapidement ils se retrouvèrent avec 8 mêmes mutants. La chef visa l'une d'elle, tira et constata que l'illusion était presque réelle, le corps s'affala sur le sol mais disparut après quelques secondes. Qui était le vrai ? Impossible de le savoir, deux « illusions » prirent des journalistes restés dans le coin en otage, avant qu'une autre illusion menace Zahira d'une arme de poing, rapidement dissipée par le tir habile d'un tireur d'élite. Il n'en restait plus que 6, quatre libres et deux ayant un otage chacune.

     La phytokinésiste était encore invisible et visiblement les hostiles n'abandonnaient pas. Un nouveau courant d'air se fit sentir, l'Aérokinésiste refit son apparition, atterrissant juste derrière les deux agents situés à côté du pupitre, puis il envoya une vague d'air extrêmement forte qui coucha tout le monde au sol, excepté les mutants arrivés avec Chow, comme s'ils étaient protégés de tout cela. Le contrôleur de l'air s'envola en moins de deux, disparaissant avant que tout le monde ne se redresse, puis la phytokinésiste se montre enfin, au centre de la place, envoyant ses lianes partout autour d'elle, arrachant les armes de poing que tous les policiers tenaient, saisissant chaque protagoniste à un endroit pour l'empêcher de s'enfuir. Les tireurs d'élite n'étaient plus utilisables, l'intervention de l'Aérokinésiste avait soulevé un énorme nuage de poussière, ils ne distinguaient plus rien.

---------------------
HP : J'ai résumé la situation, désormais tout le monde est désarmé (du moins les armes visibles, donc si vous avez une arme dissimulée sous la veste ou quelque chose du genre, elle est utilisable). Les seuls mutants restés debout sont ceux de Chow, Kaileen, Drew, Jace et Electra vous êtes aussi touchés ! Chaque personnage est immobilisé, soit attrapé à la jambe, à la gorge ou ailleurs par une liane. Pour ceux qui étaient déjà immobilisés par les lianes (Svetlana, Arthur), vous faites suivant la première immobilisation en ignorant l'autre ! Les tireurs d'élite et autres renforts ne sont plus disponibles, seuls les Pjs sont utilisables cette fois-ci !

Il reste : Le Cryrurgiste (blessé à l'épaule et affaiblit), la phytokinésiste (indemne), 6 mutants (dont 5 clones de l'original qui peuvent blesser leurs otages) dont deux sont occupés avec des otages, et 4 en train de vadrouiller au milieu de la foule, ainsi qu'une mutante qui contrôler les armes et qui est face à Jace et Electra. Le Cryrurgiste est encore au centre de sa glace, la phytokinésiste est au centre de la place mais protégée des projectiles par ses lianes.

Dernière ligne droite, débrouillez-vous pour mettre HS les mutants restants, je posterai peut-être encore demain soir si vous avez besoin de confirmations, mais sinon je vous laisse diriger ça comme vous le souhaitez jusqu'à la fin, ça devrait se terminer sous peu ;)

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://song-of-ice-and-fire.forums-rpg.com/
۞ Membre de l'Opération Genesys ۞

avatar

Curtis Langford
۞ Membre de l'Opération Genesys ۞

◊ Nombre de Messages : 124
◊ Nombre de Messages RP : 30
◊ Age : 27
◊ Informations : _
Fiche de Curtis Langford
Sujets & Relations

◊ Age du Personnage : 33
◊ Pouvoirs / Armes : Clairsentance & Omnilinguisme


Informations

» Métier: Professeur d'archéologie

» Statut RP: Ouvert

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Sam 30 Avr - 14:22

Curtis attendait avec une certaine impatience que Solveig en finisse avec cette homme qui contrôlait le feu comme lui. Il restait assis contre l’estrade et sentait son cœur qui battait la chamade. Il était complètement effrayé. Ce n’était pas son quotidien, il aimait le calme et la tranquillité. Uis alors, un homme arriva pour s’occuper de la cible que sa copine avait elle-même pris en chasse. Il était rassuré et put enfin remarqué à quel point elle pouvait être belle et charismatique quand elle utilisait son pouvoir, surtout au profits des victimes. Il s’approcha d’elle et lui prit fermement le bras. Il avait été relativement patient, et il était temps de partir. Il la tira sèchement.

_On y va, juste aidé Fillan, et on rentre merde !

Il avait eu le temps de remarquer que le jeune homme était dans une situation critique, mais il ne pouvait pas faire grand-chose. Il attendait l’aide de Solveig pour les courir. Finalement, alors qu’il marchait un peu en glissant sur la glace qui commençait à fondre, Fillan se vit propulser plusieurs metre plus loin. Curtis sentit son cœur s’arrêter et repris son calme quand il vit le corps du jeune homme bouger à nouveau. Ce fut alors bien pire pour la suite. Il y avait une silhouette qui lui était si familière vers le mutant blessé de quelques balles. Là, l’arme braqué sur lui, l’air désinvolte. Jayson. Il poussa doucement Solveig vers Fillan.

_Va le chercher et mets toi à l’abris. Je t’en conjure. Je ne te fais pas du chantage, je te dis la vérité. S’il le faut, je donne ma vie pour la tienne. A toi de choisir, si tu veux qu’un jour on ait un enfant et qu’on garde ce fichu truc au doigts !

Il abandonna Solveig et s’appuya contre l’estrade avant de prendre de l’élan. Il glissa jusqu’aux deux. LE mutant avait levé ses mains pour attaquer son frère. Curtis, tel un pavé de curling se cogna légèrement sur le mutant au pouvoir de glace et le rua de coup. Il eut la chance de ne pas être repéré, trop concentré par l’intervention de son petit frère. D’une rage indescriptible, il frappait sans relâche le pauvre visage du cryrurgiste. Le sang commençait à sortir des pores de son visage et rendait la texture gluante. Il finit par s’arrêter, revenant sur terre, essoufflé. Il ne savait pas s’il était encore en vie, mais en tout cas, il ne l’avait pas raté. Par précaution, voyant encore son torse respirer, il lui brisa les bras et les poignets. Il n’avait pas l’âme à tuer quelqu’un et il espérait qu’en le réduisant de ses membres, il ne pourrait plus utiliser son pouvoir. Il n’y croyait pas, mais il le souhaitait grandement.

Il se leva et Jayson lui fit une forte accolade, le remerciant et n’oubliant jamais d’insulter les mutants. Curtis eut une réaction qui étonna fortement son frère. Il lui donna un violent poing en plein visage. Hébété, il le regardait sans comprendre. Il comptait lui demander ce qui se passait, ce qu’il lui prenait. Curtis allait répondre, son regard noir, mais des lianes sortirent du sol tel des lances et s’emparèrent d’eux. Allongé sur le sol, comme happer par la force de la nature, Curtis se débattait. La panique ne cessait d’être son ami ce jour là. Soudain, les liens se libérèrent et alors qu’elles lui sciaient la gorge et bloquaient sa respiration, il se sentit léger. Jayson, un couteau en main venait de le sauver.

_Merci, j’ai réagis comme ça, car t’es un con, comme tout les autres. C’est à cause de vous que ces mutants s’en prennent à des âme innocentes ! Et au fait, j’espère que tu te sens bien. Tu viens de sauver l’un d’eux !

Curtis le bouscula légèrement, l’ordonnant de rentrer et lui vola son couteau. Il courut à nouveau retrouver sa bien aimé, qui eut l’air de très bien se débrouiller face aux plantes. Fillan de même. Il avait prit l'arme de son frère pour rien. Quoi qu’il en soit. Ne pas perdre de temps.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Sam 30 Avr - 20:47

La situation ne cessa pas de s'envenimer quand le mutant que Zahira avait pris en chasse s'avérait ne pas être celui qui l'eût attaqué mais un autre dont le pouvoir, non sans blesser était plutôt déroutant au premier abord. Elle vit d'abord deux mutants identiques se dresser devant elle avant d'en voir deux de plus jusqu'au nombre de huit la menacer du regard. La belle ne se laissa pas longtemps prendre en déroute et pointa tout de suite de son arme celui qu'elle croyait être l'original, le mutant s'étala sur le sol avant de disparaître, c'était une illusion. Une de celle qui restait pointa son arme sur elle avant de disparaître elle-même en fumée, tuée par un des tireurs d'élite planté dans le coin. Plus que 6, mais c'était sans compter sur la lâcheté des mutants, deux des copies prirent deux journalistes apeurés en otage. La situation s'annonçait mal. Malgré la terrible envie de se débarrasser de ce petit farceur, la responsable ne pouvait tout de même pas tuer les deux journalistes pris en otage, surtout s'il s'avérait que les deux copies qui les tenaient n'était justement que des copies. Les quatre mutants restés libre commencèrent à se balader sur la place désormais peuplée que de quelques personnes encore au prise avec les différentes attaques des mutants ou quelques curieux téméraires. Impossible de faire un pas sans qu'un des clones ne s'occupe rapidement des deux journalistes qui regardait la jeune femme d'un air apeuré empreins à la supplication. De toute manière elle était désarmée, et ne pouvais rien faire d'autre que de regarder l'un des deux clones pointer sa propre arme contre la tempe d'un de ses otages et ça la rendait hors d'elle. La désarmer passait encore mais utiliser sa propre arme contre elle c'était tout simplement horripilant.

Zahira était en pleine réflexion sur ce qu'elle aurait pu faire quand Liam fit son apparition et c'était bien le dernier qu'elle s'attendait à voir dans un moment pareil, lui d'habitude plus préoccupé par le fait de pouvoir tuer du mutant ou de réussir la mission. De toute manière la mission était complètement foiré c'était sur et le pire c'était que la responsable n'avait rien pu faire pour se sortir de ce guet-apens. Liam tira d'un coup dans la tête d'un des clones qui tenait un otage, qui n'était donc qu'un clone puisqu'il se désintégra tout comme les deux autres en fumée. C'était certain que l'original avait du aller jouer ailleurs laissant la jeune femme en proie à ces deux camarades, pour gagner du temps. Maintenant que Liam en avait liquider il suffisait de liquider le deuxième et elle serais tirée d'affaire pour un moment. Malheureusement il fallait croire que les dieux étaient contre elle puisqu'une plante agrippa soudainement la cheville de Liam le faisant virevolter dans les airs, avant même qu'elle ne puisse le prévenir. Malheureusement ce petit moment ne fit pas perdre de vue sa cible au mutant et la belle ne put même pas se servir de cette situation à son avantage. Elle avait un agent en proie à une plante coriace et ne pouvait elle-même rien faire d'autre que regarder, à moins qu'elle ne sacrifie ce pauvre type, l'idée lui traversa l'esprit mais bon, si seulement Liam avait pu garder son arme dans ses mains tout aurait été plus simple. Elle gisait sur le sol tout comme la sienne, tombée des mains de celui tué par Liam, à coté du mutant restant.

Un événement imprévu se déroula soudainement, peut-être aussi imprévu pour la chef que pour le mutant qui avait son otage à la main. Elle se fit à son tour attraper par une liane qui commençait à pulluler dans tous les sens sans que personne ne puisse les arrêter. Ce n'était pas une situation trop mauvaise puisque le mutant ne pouvait plus vraiment faire pression sur elle. Si seulement la liane daignait l'envoyer un peu plus près du sol pour qu'elle puisse attraper son arme ou celle de Liam et tirer dans la tête de ce mutant. Elle essayait de se débattre tout en entrainant son corps vers le bas en espérant, peut-être en vain, que la plante plie un peu sous son poids. Elle gardait ses mains en avant pour tenter d'attraper une des deux armes. La responsable essayerais de profiter d'un moment d'inattention du mutant qui essayait en vain de la suivre du regard tout en gardant sa cible en joue. Elle ne pouvais rien dire à liam de ses intentions sans risquer de se faire griller par ce mutant, si les clones pouvaient agir, ils pouvaient surement entendre ce qu'on disait. Elle espérait simplement qu'il comprendrait ses intentions qu'elle appuyait d'un regard insistant successivement en sa direction et dans celle de leurs deux armes.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Mutante Non Recensée ۞

avatar

Electra Willington
۞ Mutante Non Recensée ۞

◊ Nombre de Messages : 45
◊ Nombre de Messages RP : 16
◊ Age : 25
◊ Informations : |Présentation

|Relations & Sujets

◊ Age du Personnage : 40 ans
◊ Pouvoirs / Armes : Succube


Informations

» Métier: Hôtesse au casino Gambino

» Statut RP: Ouvert

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Dim 1 Mai - 10:44

Dans la cohue incompréhensible qui s'était déclenchée depuis l'apparition de cet homme, Electra fut bousculée, presque piétinée par la foule qui tenait à fuir le plus rapidement possible. Il n'y avait plus trace du Sénateur sur l'estrade et elle voyait se déplacer ça et là des escouades de policiers bien armés. Visiblement, les Mutants déployés par le chef des hostiles étaient désormais des cibles prioritaires dont on aurait pas besoin vivants. Mais elle se demandait encore quelle était son utilité dans cette affaire. Elle déployait jusqu'à l'étourdissement ses flots de phéromones, qui commençaient à sérieusement ronger son esprit ivre d'envie, mais tout le monde bougeait si vite, qui pouvait être touché ? Son pouvoir n'était malheureusement pas assez offensif pour qu'elle sorte du lot en ce jour. Elle commença alors à rebrousser chemin vers la sortie de la place, frustrée et encore sur sa faim, mais bien décidée à ne pas se faire attraper par les autorités. Le journaliste avait déjà disparu, gardant peut-être avec lui l'effluve de son parfum, qui disparaissait autour d'elle en volutes bien tenaces.

Les attaques pleuvaient de partout. Electra glissa sur une surface givrée, suite de l'attaque d'un Mutant visiblement, et percuta un homme qu'on venait de bousculer sur elle. Elle s'arrêta un instant pour le contempler, sans cesser l'envoi constant de ses phéromones. Elle plissa les yeux, la bouche entrouverte, en constatant l'efficacité nettement visible de son pouvoir sur cette personne. C'était un tout jeune homme - bien plus jeune qu'elle, en tout cas ... - doué d'une beauté froide, de celle que l'on voyait souvent dans les pays de l'Est. Electra était fascinée par ses yeux clairs, et par ce qu'elle lisait dedans. Il semblait tout aussi hypnotisé qu'elle l'était, et elle crut que leur observation mutuelle durerait à jamais. Mais rapidement les coups qui pleuvaient autour d'elle, les cris et les dérobades la ramenèrent à la réalité. Le jeune homme lui dit quelques mots, et lui attrapa la main. La belle ne s'esquiva pas, et sans cesser de le regarder - allié ? Mutant, humain ? Peu importait - le suivit dans sa course effrénée pour se mettre à l'abri ; pour qu'il la mette à l'abri. Dans l'ivresse sourde déchaînée par les pulsions de son don, elle avait envie de le consommer, de le consumer, ici et maintenant, sans aucun délai. Elle avait déversé trop de phéromones pour ne pas se mettre une petite proie sous la dent, et celui-ci, si frais et si désirable, si enclin à la sauver, à l'aider, et à s'empoisonner dans sa contemplation, ferait une cible parfaite, savoureuse et douce. Devait-elle réellement attendre ? Devait-elle lutter indéfiniment contre la texture chaude de sa peau, qui l'envoûtait et l'invitait à faire son office au plus vite .. ?

Heureusement pour elle, et sûrement pour Jace, ce dernier la poussa à prendre la fuite au plus vite vers une sortie qui paraissait bien dégagée. Eperdue, Electra jeta un regard sur la voie de la sécurité, avant de revenir sur le beau garçon, dont la voix aérée venait de révéler à son écoute un accent slave très prononcé. Son estomac se tordit violemment sous le désir brûlant, et elle fut à deux doigts de marcher sur lui et de sucer jusqu'à la dernière goutte de son énergie. Pour l'heure, elle ne pouvait simplement pas l'abandonner.

C'est alors qu'une Mutante apparut devant eux. Electra retroussa les lèvres dans un instinct tout à fait inattendu. Une menace, et une femme qui plus est, sur laquelle son pouvoir ne pouvait rien. Désirait-elle lui voler sa proie ? Séduire ce bel éphèbe à sa place ? La raison, atténuée dans son esprit, lui chuchota qu'une simple attaque paraissait plus probable, et elle s'avança vers elle comme si de ses petits poings adeptes des sport de combat, elle pourrait la neutraliser.

Le couteau arriva alors droit vers elle, suivant un itinéraire trop droit et trop parfait pour que cela fût naturel. Electra s'immobilisa, les yeux ronds, consciente que contre cela, elle ne pourrait pas grand chose. Les armes blanches ne succombaient malheureusement pas encore à ses phéromones ; peut-être pouvait-elle l'éviter ? Elle sentit sur son côté une sorte de déformation de l'air, et elle s'interrogea sur ce que pouvait bien faire Jace. Elle vit donc une sorte de brume immatériellle se dirigeant droit vers leur ennemi ; mais c'est tout. Peu après, la belle ferma les yeux, songeant au couteau qui arrivait sur elle, et fit quelques pas en arrière. C'est peut-être ce qui lui sauva la vie, car butant contre une irrégularité du pavé, Electra tomba en arrière, et son coeur ne fut pas touché par le couteau. Bien sûr, elle savait bien qu'elle ne finirait pas indemne cette sale journée, sa seule consolation fut de penser qu'elle en tirerait peut-être un avantage en nature...

Spoiler:
 

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Dim 1 Mai - 12:44

Soudainement, la jeune femme sembla revenir à elle. La peur l'avait complètement tétanisée et l'avait coupée de la réalité. Elle tremblait comme une feuille et son visage était blanc comme un linge, elle sentait à peine les extrémités de ses membres tant ils étaient froids. Oui, Rose avait peur. Extrêmement peur. C'était une peur caractérielle, qu'elle gardait depuis toujours en elle et qu'elle avait refoulée et ignorée. Mais aujourd'hui, les choses étaient différentes: c'était la fin du monde, ou du moins la fin de SON monde. Car en effet, la peur et la panique l'avait entièrement submergée et avaient annihilés les réflexes de prudence qu'elle avait toujours eu à l'égard de son secret. Son humanité était ressurgi d'autant plus violemment qu'elle avait été rejetée et abandonnée devant toute l'urgence et l'horreur d'une situation telle. Tout le monde l'avait vue aujourd'hui, voilà, le secret. Il n'existait plus. Qu'allait devenir sa vie?

Elle releva sa tête qu'elle gardait déjà baissée depuis un moment et se tourna vers Barbara avec laquelle elle était en train de se cacher parmi les débris de l'estrade. Tout le monde l'avait vue, se disait-elle. C'était la fin. Tant pis. Lentement après un brutal retour de sa conscience, son sang glacé se réchauffa et elle repris possession de ses instincts usuels. Les deux jeunes femmes trouvèrent un abri composé d'un dense amas de débris divers.

« Il faut partir, dit Rose d'une voix assurée et retrouvée.
« Tu es...commença Barbara.
« Je sais! coupa Rose, agacée. Je n'ai pas de plan mais je ne me ferais pas arrêter alors je dois m'enfuir tant que je le peux encore. Il faut quitter la ville.
«Entendu. Mais maintenant, on fait quoi?

A l'instant où la morte acheva sa question un violent coup de liane s'abattu sur son corps défunt. Rose émergea immédiatement des débris et se fraya un chemin pour pouvoir repérer le phytokinésiste qui l'avait apparemment prise pour cible. Les membres des végétaux se débattaient brutalement pour la saisir et la frapper la loupant souvent de quelques millimètres. En effet, la française désormais seule puisque l'invocation de Barbara s'était achevée utilisait les corps décharnés des précédentes victimes pour quelques fois la pousser quand elle manquait de se faire attraper ou pour la protéger. A terre et respirant avec difficulté sa robe et son corps écorché par les chutes, elle crut entre apercevoir la position du manipulateur de végétaux, ou plutôt manipulatrice car il s'agissait davantage d'une femme que d'un homme. Sans la moindre pitié, elle se concentra pour puiser suffisamment d'énergie afin de rappeler à nouveaux les cadavres qui se trouvaient sur la place et les faire surgir de terre droit devant la mutante hostile.

Elle se releva et eut un vertige qui sa fit perdre l'équilibre, la phytokinésiste saisie l'occasion et une lourde liane projeta Rose qui usa d'un autre cadavre pour la rattraper. Quand le mort qui l'avait rattrapé s'écroula, désincarné, la rouquine songea que son heure était venue et qu'elle n'avait pas réussi son offensive sur son ennemi. Mais au contraire, elle l'avait réussi puisque les morts s'étaient rués sur la femme au centre de la place qui s'était écroulée à terre et dont les plantes vacillaient avant de s'écrouler. Elle se débattait au milieu des invocations qui tentaient de la maintenir au sol et qui la mordait, la frappait dans un rythme régulier.

Alors que Rose, se relevait doucement, la liane qui l'avait projeté quelques instants auparavant tomba lourdement sur son ventre. Elle lâcha un hurlement de douleur sourds et déchirant au milieu de la débâcle. Elle retomba sur le dos et songea que sa vie prendrait fin prématurément comme celle de Barbara. Elle n'avait pas tout accompli, elle n'avait rien fait de ce qu'elle voulait faire, elle n'avait même pas dit adieu à ses frères et ses sœurs, elle n'avait jamais aimé, elle n'avait pas eu d'enfants...elle lâcha ses dernières bribes d'énergies pour contrôler les morts qui s'attaquait à la phytokinésiste afin qu'ils l'achevèrent avant de perdre connaissance.

Spoiler:
 

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

avatar

Liam Winchester
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

◊ Nombre de Messages : 7431
◊ Nombre de Messages RP : 481
◊ Age : 29
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 32 Ans
◊ Pouvoirs / Armes : Un Colt M1911A1 9mm, l'équipement de base d'un Agent Spécial Apocalypto


Informations

» Métier: Agent de l'équipe spéciale 'Bastet' - Policier (sous couverture)

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Dim 1 Mai - 13:09

     Liam avait largué Theo à côté du pupitre, il avait été envoyé par Dorian pour assurer la sécurité du Sénateur, cela signifiait donc qu'il était assez grand pour pouvoir se démerder seul sans avoir besoin d'un chaperon qui s'occupait de lui couvrir les arrières. Le policier avait entendu la voix de sa supérieure hiérarchique résonner dans le talkie-walkie qu'il avait accroché à son épaule, elle demandait l'aide de ses agents pour intercepter un mutant qui filait à travers les restes de foule qui se dispersaient sur la place. Le regard inquisiteur de l'agent spécial avait donc rapidement parcourut l'endroit pour repérer avec une certaine facilité, la cible en question : un gars qui courrait comme un dératé au milieu des bagarres, pourchassé par une agent de l'Opération armée et qui tentait de l'arrêter, ça ne passait pas inaperçu. Il avait donc sauté au bas de l'estrade qui avait servis quelques minutes au discours de ce Hitler version moderne, puis s'était dirigé avec rapidité vers l'endroit où le mutant se dirigeait. Il comptait l'intercepter plus loin, inutile de chercher à le prendre de côté, avec Zahira à ses trousses il surveillait plus l'arrière et par la même occasion, le flanc d'où Liam pouvait venir. Le prendre en tenaille serait largement plus efficace. Alors qu'il arrivait à l'endroit qu'il visait depuis son pupitre, le policier eut toutefois la désagréable surprise de voir le mutant en question se multiplier et même si la place était bien dégagée, il ne savait dire qui était le bon. Zahira s'occupa d'un clone qui se révéla en réalité, n'être qu'une simple illusion, puis la jeune femme fut désarmée et Liam estima que le bon moment était arrivé. Il se plaça derrière l'un des mutants qui avait pris un otage, visa sa tête et fit feu pour le voir s'écrouler sur le sol et disparaitre, mauvaise pioche, la poisse.

     Mais il n'était pas au bout de ses surprises, la poisse semblait décidément se coller à lui comme une seconde peau, il sentit une pression autour de sa cheville et avant qu'il ne puisse réagir, le trentenaire se sentit soulevé du sol. Alors que ses yeux d'ébène se posaient sur ce qui se trouvait être une plante, il sentit son colt lui échapper des mains et choir sur le sol, une chance qu'il soit bien entretenu et qu'il ne tire pas au moindre choc, sans quoi une balle perdue aurait aisément été fatale à quelqu'un de la foule éparse. L'arme gisait sur le sol, juste à côté de celle de Zahira, mais son principal souci était surtout de se libérer de la prise de cette saloperie pour aller lui régler son compte. L'agent Winchester tâtonna rapidement ses poches à la recherche d'une autre arme, il n'avait rien mis à part un canif, rien de bien utile pour tout dire, mais des fois la surprise aidait plus que le reste. Attrapant l'objet, il eut quelques difficultés à l'ouvrir en raison des coups secs de la plante qui manquèrent de lui faire perdre sa seule défense, mais il y parvint finalement à se dépêtrer et à la planter dans la liane qui frémit sous le coup de la lame. Elle ne le lâcha pas toutefois et resserra même son étreinte sur lui, Liam se demanda un peu bêtement si une liane pouvait lui briser la cheville, mais il n'était pas l'heure de penser à ce genre de choses et après avoir reproduit son geste plusieurs fois et avec plus de vigueur, la plante le lâcha finalement et il tomba brutalement sur le sol. Son épaule l'élança violemment et il retint une grimace de douleur, saloperie, elle l'avait lâché d'une bonne hauteur ! Le couteau suisse tomba sur le sol en morceaux, il avait rendu l'âme !

     Alors que ses yeux se levèrent vers Zahira, il constata qu'elle subissait le même traitement que lui et l'agent décida de réagir instantanément. Il attrapa les armes sur le sol, envoyant celle de sa supérieure vers elle en priant pour que la plante ne dévie pas l'arme ou ne remonte pas soudain la jeune femme, mais elle l'attrapa. Juste après, conscient que sa cible principale devait être un mutant, il décida de ne pas viser le mutant – ou l'illusion – qui risquait fort d'essayer de tuer sa cible en se voyant mis en danger. L'agent spécial opta donc pour une solution peu orthodoxe, alors qu'il tournait la tête vers Zahira qui avait déjà fait feu, avant que le mutant ne puisse réagir, la balle siffla sans toucher l'otage et l'illusion se dissipa, il ne restait plus que quatre mutants dont trois illusions. Liam leva son arme, visa la liane de la plante puis fit feu pour faire tomber la jeune Arabe au sol alors qu'elle était proche de ce dernier, lui épargnant une chute douloureuse comme celle qu'il venait d'essuyer. Finalement, alors qu'il attrapait son talkie-walkie, il s'adressa aux autres agents de l'Opération.

     « On a besoin de votre aide, on a trois illusions et un vrai mutant, tirez à vue sinon on ne s'en sortira jamais ! Puis il tourna la tête vers sa supérieure, reprenant la parole. Est-ce que vous savez où est-ce que l'autre se dirigeait ? »

     Avant d'obtenir sa réponse, Liam fit une dernière chose, il avait vu Svetlana aux prises avec la plante, c'était la fille de sa plus « proche » collègue et il ne pouvait pas la laisser dans cette situation. Il arme son colt, visa, fit feu et vit la demoiselle tomber sur le sol sans se faire mal. C'était sa bonne action du jour.


Spoiler:
 

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://song-of-ice-and-fire.forums-rpg.com/
۞ Mutante Hostile ۞

avatar

Iseult O'Reilly
۞ Mutante Hostile ۞

◊ Nombre de Messages : 88
◊ Nombre de Messages RP : 29
◊ Age : 28
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 35 ans
◊ Pouvoirs / Armes : Phytokinésie


Informations

» Métier: Chanteuse lyrique

» Statut RP: Ouvert

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Dim 1 Mai - 13:12

Protéger Electra, à tout prix. Sous sa forme brumeuse, que craignait-il ? La vague d'air l'avait quelque peu secoué, mais les lianes folles ne pouvaient saisir l'immatériel, et la mutante au poignard volant eut bien du chagrin de constater que d'une part, le loup garou de son cauchemar se défaisait sans peine de son piège végétal, et que, d'autre part, son l'arme qu'elle guidait dans les airs à la manière d'un projectile téléguidée l'avait traversé sans le toucher. Jace s'élançait sur elle et l'enveloppait, de telle sorte que la pauvre diablesse était aux prises, au corps à corps, avec ce qu'elle croyait être un loup-garou. D'autres la voyaient peut-être luttant contre un nuage d'abeilles, ou encore un clown hystérique, ou peut-être une nuée de rats enragés ? L'imagination était la seule limite de l'illusion de Jace, illusion inoffensive, mais loin d'être indolore, car alors que la brume s'affairait autour de la belliqueuse mutante, le loup-garou lacérait son visage de ses griffes et plantait ses crocs énormes sur sa nuque qu'il broyait. Oh certes, rien de tout cela n'était réel, mais en revanche la poussée d'adrénaline, la hausse du rythme cardiaque et la montée de la pression artérielle, fruits dangereux de la peur, étaient sans doute une réalité avec laquelle la mutante devait compter.

La question était de savoir si la mutante était peureuse, ou incapable de se contrôler. La peur, certes, ne la tuerait probablement pas, mais si elle y était sujette, elle la neutraliserait le temps de permettre à Electra de gagner un lieu sûr. Une personne âgée au coeur fragile et sensible à la peur serait morte dans la minute, car en effet lorsque le coeur est littéralement inondé d'adrénaline, celle-ci se dépose en grande quantité sur les myosites cardiaques, ce qui provoque l'ouverture des canaux de calcium présent dans les membranes des cellules du coeur. La libération d'une grande quantité d'ions de calcium dans le cœur le font se contracter violamment et s'il n'a pas le temps de se relaxer, cela entraîne inexorablement ce qu'on nomme pudiquement la crise cardiaque. Mais Jace ne s'intéressa guère plus que cela à l'imprudente qui avait osé lever la main sur Electra. Le temps qu'elle réalisât que tout n'avait été qu'un artifice psychique, que le loup-garou n'était qu'un leurre pour son petit esprit, Jace était déjà loin, il avait fendu la foule en direction du gros de la bataille, espérant attirer l'attention de la mutante phytokinésiste qui avait fait son apparition, de sorte à la détourner d'Electra. Il tournoya autour de la pitoyable fleuriste amateur assaillie par les morts animés par quelque obscure puissance avant de fondre sur elle, la traversant de part en part. Le contact était, comme à chaque fois, glacé et lugubre, mais qu'importait ! Il fallait détourner son attention à tout prix.

Mais loin d'Electra, l'influence de la belle diminuait peu à peu et insensiblement, ce qui permit notamment au jeune homme de remarquer la très critique situation dans laquelle se trouvait une femme qu'il reconnaissait avec peine, tant son esprit était captivé par la seule femme qui méritât, en ce bas monde, qu'on lui portât un intérêt. Il l'avait croisé peu avant que tout ne dégénère, mais quel était son nom déjà ? Il peinait à distinguer son visage dans son souvenir, et pourtant elle était là, à terre, quand une énorme liane s'abattit lourdement sur elle comme les hauts murs de Jéricho dans le récit du Livre. Laissant la phytokinésiste à la merci des morts, Jace se précipita sur Rose Bouquet. Rose ! C'est ainsi qu'elle s'appelait ? Peut-être, mais quelle importance, il fallait lui venir en aide. Jace avait la très désagréable impression de ne pas savoir ce qu'il faisait. Pourtant ses gestes étaient d'une précision calculée, choisissant de réapparaître au moment le plus susceptible de lui éviter d'être vu, regagnant sa forme originelle à genoux auprès de la demoiselle à la chevelure rougeoyante. Certes, il ne perdait pas de vue l'essentiel, mais sans avoir bu, du moins à son souvenir, il avait l'impression de se réveiller avec une pesante gueule de bois. Sa voix, d 'ailleurs, était caverneuse, ce qui ne lui ressemblait pas.


« Rose, tenez bon. »

 « Rose, tenez bon. » C'est tout ce que cet idiot avait trouvé ! Son esprit était-il en bouillie pour ne vomir à cet instant qu'une pitoyable réplique digne du plus exécrable des films de série B mexicain ! Tant de choses se bousculaient dans sa tête. Son désir, toujours puissant et fort mais déclinant, pour Electra était entré en conflit avec l'utilisation de son propre pouvoir. Par ailleurs Jace se rendait compte qu'il avait eu un comportement aux antipodes de ce qu'il appellerait une attitude raisonnable et viable. D'où lui venait de jouer les héros d'opérette comme ça ? Il devait se reprendre au plus vite. Tu régresses , Jace, tu régresses ! Et pourtant, la douce Electra ne quittait pas ses pensées... Sans plus attendre, Jace tenta de tirer Rose de son piège végétal tout en repoussant du mieux qu'il pouvait l'énorme liane.

SIGNATURE


Dernière édition par Jace Valeskine le Dim 1 Mai - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
۞ Seconde de l'Opération Genesys ۞

avatar

Sólveig K. Bjørn
۞ Seconde de l'Opération Genesys ۞

◊ Nombre de Messages : 682
◊ Nombre de Messages RP : 73
◊ Age : 29
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 30 Ans
◊ Pouvoirs / Armes : Pyrurgie et Pyrokinésie / Une Bombe au Poivre


Informations

» Métier: Avocate dans le cabinet Balch & Bingham, LLP

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Dim 1 Mai - 13:33

     Solveig avait été satisfaite de voir Shawn comprendre ce qu'elle voulait de lui, il avait envoyé des boules de feu parfaitement maîtrisées en direction de l'autre ami du feu, et celui-ci avait été maîtrisé. Le pacifiste ne devait pas s'attarder, la scène tirait vers la fin et l'avocate ne désirait pas que quelqu'un cherche à savoir qui était ce mutant qui contrôlait aussi le feu, elle se sentait responsable de sa sécurité. Mais Curtis coupa court à ses pensées en s'approchant d'elle pour lui saisir le bras et la tirer sèchement en lui déclarant qu'ils devaient partir. Le visage de la Genesys se crispa un moment, elle ne pouvait pas partir ! Les mutants devaient être mis en sécurité, la Norvégienne refusait obstinément de vider les lieux si tout le monde n'était pas à l'abri. Même concernant les mutants qui avaient attaqué la foule, Solveig ne pouvait pas se faire à l'idée qu'ils finissent aux mains de l'Opération, personne ne méritait d'être sacrifié de la sorte. C'était ça la différence entre Genesys, les pacifistes et les hostiles, Genesys sauvait tout le monde sans sacrifier qui que ce soit. Du moins ils essayaient. Alors que Fillan avait été projeté par le Cryrurgiste, Curtis la poussa dans sa direction en lui disant d'aller le chercher et qu'ils se mettent à l'abri, puis il prononça des paroles qui la firent hésiter un instant avant qu'elle ne hoche la tête pour se lancer vers le jeune Genesys alors que son compagnon partait de son côté. Elle le vit simplement se diriger vers le mutant qui contrôlait la glace, puis reporta son attention sur le fils de son collègue alors qu'elle arrivait à ses côtés en évitant tant bien que mal les lianes qui se baladaient partout. La jeune femme attrapa l'épaule de l'adolescent pour le secouer légèrement.

     ▬ Fillan ! Il faut se mettre à l'abri, on doit s'écarter d'ici ! »

     Alors que la jeune femme terminait de parler, elle vit que le jeune homme se redressait, mais pas assez rapidement pour éviter ce qui se passa. L'Aérokinésiste fut de retour, il envoya une grosse vague d'air qui coucha tout le monde au sol, puis elle sentit quelque chose l'attraper à la taille avant de la soulever. Une grosse liane venait de la porter comme si ce n'était qu'une poupée de chiffon et bien que l'avocate adorait la nature et les plantes, elle ne se laissa pas faire pour autant. Vérifiant autour d'elle qu'il n'y avait personne qui regardait – tout le monde était trop occupé par ses problèmes de toute manière – la demoiselle apposa ses mains sur la liane avant d'envoyer un petit jet de flammes. Un odeur de bois brûlé se fit sentir alors que Solveig se faisait lâcher, retombant sur le sol, puis elle leva ses yeux céruléen vers Fillan pour constater qu'il s'était déjà débrouillé seul. Un sourire éclaira ses lèvres alors qu'elle tourna la tête vers Curtis qui venait d'arriver, et lui lâcha quelques mots.

     ▬ Curtis ! Ils ne doivent pas les avoir, l'Opération ne doit pas les enfermer, il faut essayer de détourner l'attention pour qu'ils puissent s'en aller, on s'occupera de les retrouver avec Aileen, mais ils ne méritent pas ça ! Je reviens, et on partira, je te le promets ! »

     Il risquait de ne pas la comprendre, mais c'était comme ça et pas autrement, elle lui décrocha un regard presque suppliant avant de pivoter sur elle-même pour s'éloigner de la plante, essayant de ne pas se faire à nouveau attraper. Des bruits lointains de coup de feu la firent sursauter alors qu'elle orienta son attention vers le pupitre pour voir un jeune membre du SWAT aux prises avec la plante. La jeune femme ignorait qu'elle le connaissait, mais ce n'était pas le plus important, elle devait détourner l'attention des militaires, elle comptait le faire ! Solveig se dirigea rapidement vers la plante, la liane passée autour du jeune homme l'avait aussi privé de son arme mais la Norvégienne n'était pas une familière des armes à feu, elle se hissa rapidement sur l'estrade et s'approcha de la liane. La jeune femme poussa aussi fort qu'elle put, le pupitre qui tomba sur le côté, bloquant la base de la liane qui se débattit, secouant un peu le jeune militaire, mais le lâcha finalement. Il fallait qu'elle ne lui permette pas de s'occuper des autres mutants et son attention fut attirée par une légère flamme qui se situait sur le bord de l'estrade en bois, un reste d'une boule de feu du Pyrurgiste. La belle se servit de son don pur l'attiser fortement avant de pointer la flamme qui avait triplé de volume, d'un air effrayé et faussement paniqué.

     ▬ Derrière vous ! Attention ! »

     Est-ce que le jeu de la jeune femme en détresse allait fonctionner ? Rien n'était moins sûr.

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://liberty-high.forumactif.fr/

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Dim 1 Mai - 13:54

A peine Arthur avait-il pu aider la jeune fille à se relever qu'ils subissaient une nouvelle attaque du phytokynésiste. Il avait à peine eu le temps d'aligner deux mots que le sol se mit à trembler ; deux lianes énormes surgirent du sol, l'une attrapant la fille à la taille et la soulevant dans les airs, l'autre s'enroulant autour du coup du mutant pour tenter de l'étrangler. Il perdit l'équilibre avait d'être violemment traîné au sol, ses habits se déchirant sous les restes de glace qui parsemaient le sol, laissant sa peau se faire joyeusement tailladée. Après une glissade de quelques mètres ayant laissé sur son chemin une trainée sanguinolente, Arthur commença à se dire qu'il allait vraiment y passer cette fois. Il n'avait aucune arme pour se défendre et un pouvoir bien peu utile dans cette situation ainsi une tendance certaine à paniquer qui n'aidait à rien. A moitié étouffé par la liane, son champ de vision commençait à se rétrécir et les bruits devenaient plus confus, signe que son cerveau manquait sérieusement d'oxygène.

Cependant, l'instinct de survie n'était pas totalement mort chez l'informaticien. Il continuait de se débattre, un peu dans le vide ceci dit, et à tâtonner autour de lui jusqu'à ce que sa main se referme sur un objet long et tranchant, sans doute un éclat de glace formé par le cryokynésiste. C'était coupant et rien que de le serrer dans son poing était hautement douloureux, mais c'était ça ou mourir. Grimaçant sous la souffrance, il taillada la liane avec le pic à glace jusqu'à ce que celle-ci relâche son étreinte et qu'il puisse enfin se dégager et respirer normalement. Sans atteindre, il se releva et galopa vers la blonde toujours entre ciel et terre, prêt à la délivrer par le même moyen bourrin. Mais au moment où il arrivait à portée, un coup de feu retentit et la liane relâcha brusquement la jeune fille qui tomba sur Arthur qui se trouvait pile en dessous. Les deux roulèrent à terre et le mutant couina car elle lui avait joyeusement enfoncé son coude dans l'estomac ; mais au moins, ils étaient libres tous les deux. Il l'aida à se relever, du moins s'aidèrent à se relever mutuellement. Arthur était à moité sonné, la main en sang et les vêtements en lambeaux, mais il était vivant et ça tenait presque du miracle.


- Ca va, rien de cassé ?

La blonde avait l'air de tenir le coup, en tout cas elle avait un ange gardien planqué quelque part, et qui était intervenu à point nommé. Voyant que les deux enfants étaient bloqués par la glace au niveau des pieds, il voulut s'approcher pour voir s'il pouvait les aider ; c'était sans compter un nouveau coup du sort qui, décidément, semblait bien s'amuser.

Un des clones du mutant s'était invité à leur petite fête privée, avec l'intention manifeste de leur mettre des bâtons dans les roues. Il voulut s'en prendre à la fille, sans doute par commodité car si Arthur n'était pas très épais, il était quand même très grand. Ce dernier ne réfléchit pas (il valait mieux car s'il avait écouté son cerveau, il serait déjà entrain de fuir à toute allure au lieu de jouer les héros) et fonça tête baissée sur l'homme. Il le heurta de plein fouet au niveau du ventre et tous deux roulèrent (encore) au sol. Arthur essaya de ne pas hurler de douleur, alors qu'il se retrouvait plus ou moins coincé sous l'homme qui avait eu plus de réflexe que lui. Il se prit un grand coup de poing dans le visage, puis encore un autre. Etourdi, il essaya sans succès de repousser son adversaire qui semblait prendre un grand plaisir à lui faire payer la ruine de son pantalon, qui n'avait pas survécu à leurs petites galipettes sur le bitume. Arthur se rappela alors qu'il tenait toujours le pic à glace à la main, et après une demi-seconde d'hésitation, le plongea profondément dans la gorge de l'homme.

C'était son premier combat à mort, youpi cotillons. Heureusement, ça n'était pas non plus le dernier. L'homme ne poussa pas un cri, mais le lâcha et tomba lourdement sur lui ; Arthur, occupé à défourailler de la mauvaise herbe, n'avait pas suivi les évènements récents et fut très surpris de voir son corps disparaître en fumée alors que son adversaire poussait son dernier soupir. Parce qu'en plus, il y avait un illusionniste dans le coin ? Son cerveau déclarait forfait. Il lâcha le pic à glace, ne sentant plus ses doigts engourdis par la douleur et le froid et se laissa basculer sur le côté. Sa tête lui tournait et il avait très envie de vomir. Pourquoi était-il impossible de s'évanouir sur commande ?

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Dim 1 Mai - 14:41

Il sembla clair qu'ils n'allaient pas rester tranquille. En effet, à peine Drew avait-il éloigné Svetlana que le sol se mit à trembler et des lianes se mirent à en jaillir, attrapant le jeune femme et un autre adulte qui venait de les rejoindre. Mais ce n'était pas tout, de l'eau se trouvant sur leurs pieds, le cryrurgiste en profita pour le geler, emprisonnant ainsi jusqu'à la cheville les pieds de Drew et de cet autre enfant afin qu'il ne puisse pas fuir. Drew fut grandement surpris, il ne s'attendait pas à être leur cible sachant qu'il était techniquement dans leur camp. D'accord, il avait sauvé deux personne, mais était-ce une raison pour le considérer comme un ennemie ? Cela fit monter la colère en lui, puisque c'était ainsi alors au moins il n'aurait plus aucune distinction a faire dans qui il pouvait agresser ou non. Il déclencha son pouvoir, deux mains se formant et brisant la glace sous ses pieds, lui permettant ainsi de se dégager. Mais à peine eut-il accompli cette action qu'il fut projeter au sol par une violente bourrasque et qu'une liane surgit du sol pour l'attraper au cou et commencer à le tirer vers le sol. Drew sentit sa respiration se couper et cette force l'attirer au sol. Il tenta de stopper l'étreinte avec ses mains alors qu'il était plaqué au sol, puis ce fut son pouvoir qui intervint en tranchant cette mauvaise herbe. Se relevant doucement il se mit à tousser à cause du manque d'air qu'il venait de subir. Sa seule envie était d'arracher sa tête à celle qui se prenait pour mère nature.

C'était par ailleurs ce qu'il avait bien l'intention de faire, mais le temps qu'il se reprenne et qu'il fasse quelque pas il put voir que quelqu'un s'occupait déjà de la fameuse mutante. Il en fut de même pour le cryrugiste, quelqu'un s'était déjà occupé de lui. Drew serra le poing, il était frustré de n'avoir pu s'occuper d'eux lui même, surtout que suite à leurs attaques il avait développer une haine envers eux. Pour faire passer sa frustration, avec son pouvoir il frappa avec violence sur la glace afin de libérer l'autre gamin. Il respirait fort comme si il allait exploser puis, petit à petit, il reprit un rythme normal, se calmant et desserrant le poing. Il décida cependant de quand même attaquer la phytokinésiste qui n'était pas encore tout à fait à terre. Il profita donc du fait qu'une chose semblait la divertir pour faire glisser au sol l'ombre de deux mains assez finies et d'une taille raisonnable, elle n'avait pas la prétention d'être plus grande et de toute façon à une telle distance et avec ce qu'il avait déjà fait il ne pourrait pas faire plus. Les mains glissèrent le long du sol puis sur le cocon de lianes avant d'y pénétrer. une fois à l'intérieur elle prirent forme et fusèrent comme des flèches, donnant un coup unique chacune avant de disparaitre. Si il avait bien calculé son coup il devrait lui avoir fait des blessures dont elle se souviendrait.

Son attention fut finalement détournée par un des autres hostiles qui était sur le point de se jeter sur Svet. Drew n'eut pas à faire quoi que ce soit que le type qui les avait rejoins plus tôt, sûrement un ami de la jeune femme, se jeta sur lui pour la protéger. Ce fut le plus calmement du monde que Drew les observait se battre. Le mutant hostile avait le dessus face à l'homme et pourtant Drew fut surpris de voir le résultat de leur petit duel. En effet, ce fut l'ami de Svetlana qui donna le coup fatal en plantant un pic de glace dans l'hostile qui s'écroula avant de disparaître. Un clone qui ne poussa pas même un cri de douleur, face à cela Drew fit une petite mou d'insatisfaction, non seulement ce n'était pas le bon, mais en plus il ne semblait pas sensible à la douleur et n'offrit donc pas ce son si agréable aux oreilles du jeune garçon à l'occasion de sa mort. En attendant le jeune homme qui semblait souffrir suite au coup qu'il venait de recevoir lâcha son pic, la main complètement ensanglanté. Ce qu'il ne remarqua pas cependant ce fut que le même individu qu'il venait de vaincre s'approcha lentement de lui, attrapant le pique et le soulevant au dessus de sa tête, comme si il désirait l'achever. Drew estima finalement que le jeune homme avait bien droit à un peu de répit. Il utilisa donc son pouvoir, faisant apparaître derrière le mutant une main de grande taille mais qui avait surtout la particularité d'avoir les doigts particulièrement longs, qui vint alors se plonger dans le dos pour finalement le traverser et ressortir par son ventre. L'hostile s'arrêta net, puis finalement il disparu d'un seul coup, faisant tomber le pic qui vint se planter juste à côté de la tête du jeune homme. Encore une illusion, décidément cela en devenait vraiment frustrant surtout que maintenant il lui était impossible d'utiliser son pouvoir pour attaquer quelqu'un, il était à bout de force, tenir debout étant déjà un exploit.

SIGNATURE


Dernière édition par Drew Meyers le Lun 2 Mai - 14:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
۞ Mutante Non Recensée ۞

avatar

Svetlana Iorichenko
۞ Mutante Non Recensée ۞

◊ Nombre de Messages : 717
◊ Nombre de Messages RP : 50
◊ Age : 31
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 20 ans
◊ Pouvoirs / Armes : Chronokinésie


Informations

» Métier: Etudiante et bibliothécaire

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Dim 1 Mai - 16:38

Apparemment sa manœuvre avait fonctionné, le manipulateur de flux sanguin avait été figé, et une femme en profita pour lui décocher un formidable coup de poings qui envoya son adversaire au pays des rêves. Svetlana sentait les effets s'estomper mais elle se sentait encore déroutée. Et voilà que de gigantesques mains noires vinrent la saisir pour la porter à l'écart avec délicatesse. Cet éloignement accéléra la disparition des vertiges. En tout cas, ce fut un regard surpris que la jeune femme poussa sur Drew, en constatant sa nature de mutant. Mais repoussant les questions qui lui venait à l'esprit, Svet profita de ces quelques minutes de répit pour retrouver tous ses esprits et s'assurer que David et Drew se trouvaient en sécurité et toujours vivants. Qu'il leur arrive quelques chose et elle ne se le pardonnerait pas.

Mais voilà qu'un nouvel individu entra en scène. Un homme brun qui lui adressa la parole tout en l'aidant à se redresser. Sur le coup Svetlana se méfia mais quand il mentionna Solveig, elle poussa un soupir de soulagement en hochant la tête signifiant à son interlocuteur qu'elle connaissait celle-ci. Celui-ci indiqua qu'il devait tous se mettre à l'abri, il avait raison mais où?

- Mais qui êtes-vous? demanda-t-elle spontanément.

Pourtant ce n'était pas le moment et un grondement suivi par l'apparition d'une liane coupa court à la conversation. Saisie brutalement à la taille par le végétal, l'étudiante se retrouva suspendue dans les airs. Par réflexe, elle se débattit mais cela ne fit qu'accentuer la prise de la plante. Alors, Svet se calma. De sa position surélevée, elle en profita pour voir ce qui se passait aux alentours. La phytokinésiste se tenait au centre de la place et maitrisait les derniers protagonistes de la scène. Le cryokinésiste qui avait emprisonné David et Drew semblait blessé. Les policiers avaient été désarmés tandis qu'un nuage de poussière isolait les lieux. La jeune femme nota un fait étrange, la présence de multiples copies d'un mutant aux prises avec les policiers. Sur le point d'utiliser une autre facette de son pouvoir pour se libérer, un coup de feu retentit et la liane qui l'emprisonnait la libéra d'un coup. Svetlana s'écrasa sur... l'inconnu. Tous deux chutèrent. Elle entendit l'homme couiner, certainement un coup involontaire de sa part. Ils s'aidèrent mutuellement à se remettre sur pieds.

- Ça va et vous?

Constatant qu'ils étaient tous deux saufs, Svetlana fut soulagée. Ensuite, elle s'intéressa de nouveau aux deux garçons prisonniers de la glace. Or, tout s'enchaîna avec rapidité. Drew se libéra ainsi que David tandis que l'inconnu était attaqué par un mutant. Ces derniers se battirent avec force, Svetlana crut que l'ami de Solveig allait tomber face aux coups de son adversaire, mais grâce à un pic de glace, il mit fin au combat en tuant... une illusion. Drew, quant à lui, se retrouvait aux prises avec le végétal et fut entrainé plus loin mais se débrouilla pour découper la liane récalcitrante. La jeune étudiante resta auprès de David. Mais voilà qu'une ombre se dressa au-dessus d'Arthur. Prête à figer son agresseur, Svet fut devancée par Drew et ses mains ombreuses. Bien, elle fit un rapide point de la situation. Décidant qu'ils n'avaient que trop trainé dans les parages, Svetlana se porta à la hauteur de Drew et lui attrapa le bras pour l'emmener avec elle loin de ce chaos. Alors qu'elle s'en retournait, elle repéra à une vingtaine de mètres d'elle près d'un groupe de trois personnes, un sosie de l'homme qui avait attaqué Arthur et s'en plus réfléchir le figea. Pourtant son geste était semblable au signe qu'on adressait à une personne qu'on rencontrait au loin. Et puis il ne tranchait pas avec son demi-tour. Elle leur laissait un mutant ou une illusion à leur merci qu'ils profitent de son intervention, policiers ou autres. Elle rejoignit Arthur, s'assura qu'il allait bien.

- Venez, fichons le camp d'ici.

Jetant un dernier coup d'œil par dessus son épaule, elle espérait que ses amis s'en sortiraient. Récupérant également David, Svetlana se dépêcha d'emmener tout son petit monde loin de là.

SIGNATURE


Dernière édition par Svetlana Iorichenko le Dim 1 Mai - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Dim 1 Mai - 16:40

Rose se sentait déjà partir et lâcher prise. Sa vie, en ce jour, avait été achevée. Pourquoi? C'était sa faute, sans aucun doute. Elle aurait dû se laisser vivre, laisser son humanité respirer, ses défauts apparaître, elle aurait dû être quelqu'un d'autre finalement. De l'existence, il restait un goût amer et la sensation du vent sur la peau. Le souffle a peine perceptible et les yeux clos, doucement, l'univers emportait cet être, humain ou non, avec son histoire, ses liens aux autres, sa place, sa profession, son visage, son caractère. Elle n'était pas en paix, elle partirait alors à sa rencontre aujourd'hui. Après tout, après tout ce qui venait de se produire, l'existence aurait été insupportable et n'aurait pas durée. Rien ne vient facilement, même la mort ce jour-là pour Rose Bouquet qui avait choisi de consacrer les dernières années de sa vie à chercher le sens de son existence et les origines de ses liens avec la défunte Barbara qu'elle retrouverait dans l'au-delà...

Mais la mort ne voulu pas de Rose ce jour-là. La chaleur revint à son corps, l'inconfort de sa couche la dérangea, le poids de la lourde liane laissée par la phytokinésiste vaincue l'empêchait de respirer. Et une main. Une main qui n'était pas la sienne posée sur son épaule pour l'encourager. Elle reconnu son nom prononcée par une voix masculine et familière. Quelqu'un était venue la sauver. C'était la première fois qu'on la sauvait. Jamais on ne l'avait sauvé, jamais on ne l'avait aidé. La vie lui revint d'autant plus qu'elle fut submergée par le plus puissant des sentiments humains: la gratitude.

Son sauveur repoussa de toutes ses forces l'épaisse liane qui l'étouffait. La jeune femme revint à elle, le souffle libéré. Elle bougea d'abord ses mains. Comme pour s'assurer qu'elle était bien en vie. Elle porta l'une à son coeur, qu'elle sentait battre, lentement, mais sûrement. L'autre trouva celle de son sauveur et se heurta à sa chaleur, inconsciemment. Elle respira un bon coup puis tout doucement, comme sortant d'un profond sommeil ouvrit les yeux. Sa première vision fut le ciel bleu et les nuages blancs qui s'en détachait. A cette vue, son esprit s'apaisa et se calma en oubliant la scène de fin du monde au milieu de laquelle elle siégeait. Puis le visage de son sauveur apparut entre elle et son idylle avec les cieux. Sa mémoire se reconnecta, comme si la réalité réapparaissait morceaux par morceaux et elle reconnu ce visage: Jace, Jace Valeskine. Elle l'avait vu. Quelques minutes auparavant, avant...avant...avant que tout ne commence. Une haut-le-coeur si violent la prit qu'elle se releva brutalement en s'agrippant au jeune homme croyant qu'elle allait vomir. Ca y était. Elle se souvenait de tout. De Barbara, de la peur, des zombies qu'elle avait utilisée, de la phytokinésiste, du sang. Ses yeux trouvèrent enfin ceux de Jace et le son revint à ses oreilles. Il lui demandait si elle allait bien.

« Je...oui, ça va. Merci. Merci, dit-elle en respirant lourdement, estomaquée par son retour à la réalité. Merci, vous m'avez...vous m'avez sauvé la vie.

Elle regarda autour d'elle le spectacle de désolation et les victimes qui jonchait la scène sur laquelle se livrait encore de multiples combats. Les survivants et ceux qui n'avaient pas fuit se débattaient pour vivre. C'était le moment où jamais pour s'enfuir. Elle voulut se relever mais la précipitation ne l'aida pas, elle vacilla et manqua de tomber si Jace ne l'avait pas rattraper avant.

« Vous ne comprenez pas, je dois partir, je dois partir loin, loin d'ici, expliqua la française toujours au bras du jeune antiquaire. Il faut que vous m'aidiez.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Membre de l'Opération Genesys ۞

avatar

Curtis Langford
۞ Membre de l'Opération Genesys ۞

◊ Nombre de Messages : 124
◊ Nombre de Messages RP : 30
◊ Age : 27
◊ Informations : _
Fiche de Curtis Langford
Sujets & Relations

◊ Age du Personnage : 33
◊ Pouvoirs / Armes : Clairsentance & Omnilinguisme


Informations

» Métier: Professeur d'archéologie

» Statut RP: Ouvert

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Dim 1 Mai - 16:53

Elle s’éloigna à nouveau, le laissant seul et se mettant en grand danger. Il aurait préféré qu’elle reste là au moins, s’il lui arrivait quelque chose, il aurait pu dire que c’était sa faute. Il ferma les yeux et les poings. Sa main droite se mit à saigner, ne se rendant pas compte qu’il serrait si fort la lame du canif. Il rouvrit les yeux, désormais rouges de larme. Il savait qu’elle n’en ferait qu’à sa tête et que de la forcer ne servirait à rien. D’un côté, elle n’avait pas tord. Humains extrémiste, mutants hostiles, et les autres qui ne demandaient rien, aucun ne méritait la mort. C’est aussi pour ça qu’il l’aimait, par sa façon de voir les choses. Soudain, il se rappela le mutant qu’il avait violemment agressé sous le coup de la colère, ne s’étant pas contrôlé. Il souhaitait sincèrement qu’il n’était pas mort.

Il jaugea Fillan. Il regarda aussi au loin, vers David et Svetlana, malheureusement, il les voyait mal.

_Et toi ? Tu fais quoi ? Tu viens ? Ou t’as aussi envie de sauver le monde… Moi, j’ai pas trop le choix. Je vais rester auprès de David.

Il n’attendit pas la réponse du jeune homme et marcha vers la petite colline qui servait de rappelle à la nature dans ce monde bétonné. Il évita les gens paniqués, les lianes encore agonisantes, et la glace qui fondaient. Au pas de course, il se fraya un chemin, non sans mal, jusqu’à sa petite cachette. Il y retrouva Svetlana entourée de liane inutilisable. Il ne disait rien, jugeant seulement des pertes. Il risquait d’en prendre un coup sur son moral. Il avait une cause et aucun moyens d’aider réellement les gens, pas comme les autres. Il était juste inutiles et sa seule chance de survivre étaient de fuir et servir de bouclier aux plus démunies. Solveig avait intérêt à être patiente une fois le carnage fini, car une dépression nerveuse risquait de pointer le bout de son nez. Il observait la place qui n’était que désolation et haine. Pourquoi ?! Pourquoi ne pouvait-il rien faire de concret à pat regarder les gens donner leur vie avec consentement ou non.
Il les regarda, et fixa longuement Arthur, en un très mauvais état. Il en jugea au regard inquiet que lui portait Svetlana, on ne risquait rien. A tous les voir, il s’imaginait facilement que ce ne fut vraiment pas un moment de répit. Il arriva devant David et s’agenouilla.

_Je suis de retour et je te lâche pas d’une semelle, demande de Solveig.

Il resta près de lui, exténué. Il jeta un dernier regard aux autres. Il fallait qu’il s’en aille au moins avec David et l’autre petit. Ils risquaient beaucoup trop. Il se rendait de toute façon compte qu’il n’avait pas le pouvoir de les faire obéir. A eux de voir ce qu’il voulait faire. Curtis en avait juste marre. Sincèrement, des moments comme ça, son envie de vivre s’estompait à vu d’œil. Puis soudain, la blonde parla pour lui.

_Enfin quelqu’un de censé ! Je te suis ma belle…

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
۞ Membre de l'Opération Genesys ۞

avatar

Fillan Davis
۞ Membre de l'Opération Genesys ۞

◊ Nombre de Messages : 314
◊ Nombre de Messages RP : 36
◊ Age : 32
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 21 ans
◊ Pouvoirs / Armes : Ombre


Informations

» Métier: Etudiant en archéologie

» Statut RP: Ouvert

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Dim 1 Mai - 19:59

Fillan s’était lancé à l’attaque du cryrurgiste, mais ce dernier était un peu mieux entraîné que lui, ce qui n’était pas vraiment difficile… Après une première tentative d’attaque ratée, il se retrouva à la merci du mutant du froid et il crut bien sa dernière heure arriver… Du moins, jusqu’à ce que des détonations retentissent. Quelqu’un leur tirait dessus ?! Mais c’était quoi encore que ça… Au moins, c’était pas lui la vraie cible, mais à cette distance, il risquait quand même sa vie. Blessé, le cryrurgiste tenta de sauver sa peau en lui envoyant une volée de glace en plein torse. Sous le choc, Fillan fut projeté en arrière et il glissa sur un banc de glace plusieurs mètres en arrière.

Tentant de se redresser, le jeune homme vit son professeur et ami, Curtis, s’attaquer au mutant qui l’avait battu si facilement. Visiblement, Curtis tentait de défendre un humain que Fillan n’avait jamais vu et il y mettait une violence que le jeune étudiant ne lui soupçonnait pas… C’est ça qu’il aurait du faire, mais bon, il avait pas vraiment la même carrure que l’archéologue. Un peu de musculation, peut-être ? A voir… Mais dans l’immédiat, il restait encore du boulot ici. Curtis se releva, laissant le mutant dans un état lamentable et Fillan se décida aussi à se remettre sur pied. C’est à ce moment que Solveig arriva pour lui dire qu’il fallait se mettre à l’abri. D’accord, mais où ? C’était le bordel partout sur la place… A croire que ce lieu était maudit.

Ils n’eurent d’ailleurs même pas le temps de réagir que tout le monde se retrouva projeté au sol par le mutant des airs. Ca valait la peine de se relever dans ces conditions ! Une nouvelle fois, Fillan se releva et ça se termina bien plus vite qu’il ne s’y était attendu puisqu’une liane s’attacha à sa cheville pour le soulever dans les airs. Y en avait marre maintenant ! C’était pas comme s’il était un jouet pour mutant hostile ! Un tel manque de respect, c’était honteux. Fermant les yeux, Fillan se concentra et se transforma en ombre, une nouvelle fois. Ca devenait une habitude en ce moment. Par chance, son ombre était totalement libre de ses mouvements puisqu’on ne pouvait l’emprisonner. Arrivé sur le sol, il se décida à reprendre sa vraie forme, espérant qu’on ne le suspende pas encore une fois… A priori, il ne risquait rien. Peut-être que le fait d’être enfermée dans un cocon de lianes bloquait la vue de la mutante. Tant mieux pour eux… Mais que faire ? Une odeur de bois brûlé lui donna une idée. La cramer ! Sauf qu’en faisant ça, ils risquaient quand même de passer pour des fous ou des criminels ? Jamais content, les humains…

Curtis s’était aussi libéré et il avait visiblement en tête de partir. C’était compréhensible dans un sens… Il posa son regard sur son élève et lui demanda ce qu’il comptait faire. Allait-il venir avec lui ? Fillan lui fit non de la tête avant de réponde.
« Il faut qu’on règle ce problème, sinon ça va se retourner contre nous. » Il était quand même ravi d’entendre que l’archéologue allait veiller sur David. Comme ça, Svetlana ne serait pas seule non plus.

Maintenant, il fallait s’occuper de leur plus gros problème, cette plante un peu trop vivace… En ombre, Fillan pourrait sûrement l’atteindre, mais pour faire quoi ? Vu ce que ça avait servi sur le mutant de glace, il risquait de s’en sortir plutôt mal, encore une fois… Cherchant autour de lui, il vit peut-être une solution… Alors qu’il s’approchait de la jeune femme qui lui avait sauvé la mise plus tôt, l’Amérindien put voir deux mains d’ombre s’attaquer au mur de lianes et… passer au travers ! Alors ça ! Un pouvoir semblable au sien ! Suivant l’ombre, il constata que l’origine en était un petit garçon qui accompagnait Svetlana. Ce n’était pas son frère, il avait déjà rencontré Alek, et visiblement il ne le connaissait pas. Mais il devrait se renseigner à ce sujet. Ce mutant pouvait l’intéresser.

Se demandant ce que ces mains pouvaient avoir fait à la mutante derrière le mur, Fillan franchit les derniers mètres qui le séparaient de la jeune femme.
« C’est encore moi ! » Désignant le couteau qu’elle tenait en main. « Je peux t’emprunter ça, s’il te plait ? » Sans vraiment lui laisser le temps de dire oui ou non, il prit l’arme d’entre ses doigts et fit face au mur de lianes. « Merci, je te le redonne dès que j’ai fini. » Prenant l’apparence d’une ombre, le jeune homme se retrouva projeté contre le mur. Puis, l’ombre se glissa doucement entre deux lianes et s’insinua dans le cocon. C’était l’avantage de la végétation, ça laissait toujours de l’ouverture. A l’intérieur, la mutante semblait concentrée et visiblement, l’attaque des mains ne l’avait pas laissée indifférente. Elle avait subi un choc, mais il était difficile de dire ce que ça avait eu comme réel impact sur elle. D’autant plus que Fillan ne savait rien des autres attaques qu’elle avait pu subir avant…

Dans cette pénombre, Fillan glissa sur les lianes jusqu’à se trouver face à la mutante. Inspirant, il se concentra pour quitter son état d’ombre et, sans tarder, il glissa la lame du couteau sous la gorge de cette dernière. Il était sûr d’attirer son attention comme ça.
« Au moindre mouvement, c’est fini pour toi. Essaye seulement de me tirer vers le sol, le haut ou même l’arrière et la lame risque de te trancher la gorge. » Par ces propos, Fillan espérait qu’elle se tienne plus tranquille que le cryurgiste. « Ton chef s’est enfui et tes compagnons se sont tous faits avoir. Tu es encore la seule et je peux te dire que tu es mal barrée. » Simple résumé de la situation. Un peu mensonger, mais pas grave. « Tu as pas trente six solutions. Tu peux continuer de te battre au risque de mourir, mais sache qu’il y a deux pyrurgistes là dehors. Les plantes, ça brûle vite… En plus, si tu continues trop longtemps ton manège, Apocalypto peut envoyer des renforts. S’ils te neutralisent, tu vas finir dans une cellule de leur base. Je doute que tu le veuilles. Et on ne le veut pas non plus. Mais si tu t’arrêtes maintenant, on peut encore t’aider et ça, même si tu nous as attaqué. On est tous frère, non ? Quoi qu’en dise ton chef. Mais attention, pas de faux pas, on est pas des idiots non plus ! » Ainsi, elle avait le choix. Mourir. Devenir cobaye. Ou vivre. A elle de voir. « Seule, tu pourras pas vaincre l’Opération. Viens avec nous, on pourra t’aider. Mais décide toi vite. A trop perdre du temps, ça en sera fini pour nous tous, même si moi je peux toujours m’enfuir. » Allait-elle baisser sa garde ?

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.trimatrici.fr/
۞ Chasseur de l'Opération Apocalypto ۞

avatar

Theo Paradise
۞ Chasseur de l'Opération Apocalypto ۞

◊ Nombre de Messages : 506
◊ Nombre de Messages RP : 61
◊ Age : 25
◊ Informations : |Présentation

|Relations & Sujets

|Missions

◊ Age du Personnage : 24 ans
◊ Pouvoirs / Armes : - Equipement de base des chasseurs


Informations

» Métier: Chasseur / Photographe

» Statut RP: Ouvert

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Dim 1 Mai - 20:04

Theo avait vraiment eu peur. Il n'était pas spécialement trouillard, et c'était dans les actions dangereuses qu'il se sentait le plus combatif, mais il avait une peur maladive de mourir. Ainsi, quand son pauvre jet avait manqué la Mutante et qu'elle s'était retournée vers lui, prête à jouer du couteau, le jeune homme crut bien sa dernière heure arrivée. Contrairement à ce que disait le vieil adage, il ne revit pas en accéléré un condensé de sa courte et vaine vie, il songea seulement à ce qu'il y aurait de l'autre côté, et qu'il ne voulait surtout pas voir. Il recula, le talkie-walkie dans la main, inutile, presque paralysé, sans admettre qu'il allait mourir, ici et maintenant, dans des circonstances tout à fait ridicules. Il avait fermé les paupières et crispé les poings, priant pour rester digne dans les dernières secondes de sa vie. Il avait redressé la tête.

Et soudain, un coup de feu. Theo s'était tourné vers son sauveur et son visage inexpressif se détendit sensiblement en reconnaissant Winchester. Finalement, son message était arrivé à temps et le Bastet avait, comme il le songeait plus tôt, réussi à maîtriser la situation. Pour un peu, il en fut agacé, mais lorsque le trentenaire s'approcha de lui et lui lança sa petite pique, Theo ne put s'empêcher de sourire. Un sourire certes un peu grimaçant, tandis qu'il continuait de presser sa vilaine plaie de ses mains solidement gantées, un sourire qui n'avait pas l'éclat Colgate habituel chez lui, mais un sourire étonnamment sincère, qu'on avait rarement vu sur ses lèvres. Tout comme il était rare chez le Bastet de faire preuve d'humour ou d'une certaine amabilité, décidément la journée était propice aux évènements improbables ! Comme s'il se rendait compte de ce qu'il venait de faire, l'expression de Theo se contracta soudain. Peut-être était-ce aussi parce que Liam l'aidait à se redresser et que la douleur sourde de son torse ne s'était toujours pas apaisé ; en tout cas il fut sur pied assez rapidement, et en face de Winchester qui lui expliquait la situation sans faire de chichis. Il hocha la tête, donnant l'impression qu'il avait parfaitement compris la situation, et commença à remonter le couloir (non sans avoir récupéré son flingue, son arme de main, et l'avoir rangé dans une poche intérieure) pendant que Liam donnait des ordres par son talkie-walkie avant de sortir avec lui. Alors qu'ils allaient ressortir sur la place saturée de violence, Theo marmonna un vague "merci" à son supérieur, priant presque pour qu'il ne l'entende pas. Juste après, il remit son casque sur la tête, à l'abri de l'acidité de l'air ou de paroles que la mousse capitonnée de son couvre-chef étoufferait sans doute. Il se sentait fatigué, douloureux et un peu étourdi, mais la mission n'était pas terminée.

De retour sur l'estrade, Winchester l'abandonna rapidement et le jeune homme en fut quelque peu déçu. C'était fou, mais malgré toute l'inimité qu'il ressentait contre lui, l'agacement que sa seule voix pouvait provoquer chez lui et la relation bizarre et malsaine qu'il avait avec Pixie, il y avait toujours une partie de Theo qui était rassuré d'avoir cet homme d'expérience avec lui. Lors de leur première mission en commun, il l'avait bien aidé, et c'était quelqu'un de très habile dans ce genre de situations. Bref, il regrettait un peu d'être tout seul, surtout dans cet environnement dangereux : de la glace qui givrait les pieds des gens au sol, des boules de feu qui brûlaient l'air environnant et faisaient monter la température dangereusement, des lianes épaisses comme des troncs qui battaient l'air dans des sifflements hargneux, envoyant valser des personnes comme s'il ne s'agissait que de simples poupées de chiffons... L'horreur de cette vision lui rappela comme il détestait les Mutants, comme de tels êtres étaient dangereux pour tout le monde et qu'il valait mieux pour tous les enfermer. C'est sur cette belle pensée qu'il arma son M-16, debout en plein milieu de l'estrade, doté d'un point de vue parfait. Il reçut un message de Zahira et nota consciencieusement la description du type suspect dans un coin de son cerveau, tirant à vue sur tout ce qui lui paraissait louche, comme l'avait recommandé Liam. Il devait avouer qu'il s'amusait beaucoup, cette arme était tout simplement géniale, beaucoup mieux que les jouets des chasseurs, et il y avait beaucoup de charme à essayer de viser la tête pour un résultat optimal. Il en oubliait presque la douleur.

Ca ne dura pas indéfiniment, bien sûr, et rapidement une liane vint l'enserrer violemment au niveau de la taille, lui arrachant un cri de souffrance bien compréhensible. Il lâcha son arme sur le coup, et le bruit du M-16 heurtant le sol et dégringolant l'estrade lui sembla être son glas personnel. Il essaya tant bien que mal de se libérer par la seule force de ses bras, mais le sang qu'il avait perdu lui faisait tourner la tête et il se sentait ramollir... C'est à ce moment là qu'une femme arriva près de lui, et fit tomber le pupitre du Sénateur sur les lianes. Celles-ci se tordirent une seconde et le lachèrent enfin ; Theo se réceptionna comme il put, et, légèrement flageollant, tourna le regard vers sa sauveuse.

- " Solveig... !" lâcha-t-il, ahuri - mais à voix basse.

C'était une avocate qui l'avait défendu quelques temps plus tôt dans une affaire de drogue ; elle lui avait d'ailleurs permis de sortir du tribunal blanchi et innocent comme un bambin. Ce qu'elle fichait ici, il n'en avait aucune idée, et c'était d'ailleurs le cadet de ses soucis. Il chercha des yeux son arme, et sauta à bas de l'estrade quand elle se mit à crier de faire attention. Il se tourna vers la boule de feu, étrécit les yeux - mais qu'est-ce qu'elle voulait qu'il y fasse, bon sang ?! Sans réfléchir, Theo la saisit brusquement par le bras et la força à descendre de l'estrade ; pensant qu'elle voulait qu'il la protège, il l'entoura de ses bras et se mit à courir en la traînant comme il put sur la place, regardant en arrière pour vérifier si la boule de feu les suivait (on ne savait jamais). Priant pour qu'elle ne l'ait pas reconnu, il comprit soudain qu'il n'avait désormais plus que son petit pistolet pour se défendre. Il lâcha l'avocate.

- " Vous pourrez vous débrouiller, hein ?"

Il n'attendit pas la réponse. Un nouveau message de Winchester, grésillant dans son talki-walkie malmenait, lui commandait de tirer à vue. Hé bien, il n'allait pas se gêner ! Repérant un type louche, portrait précis du suspect décrit par l'agent Zahira plus tôt, Theo tira, effectivement, tâchant toujours de viser pour que le coup fût mortel. Il y avait apparemment des illusions, des clones, mais une fois qu'ils seraient tous descendu, ils verraient bien qui était le vrai, nan ?

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Lun 2 Mai - 12:19

Toujours couché sur le côté, Arthur essayait de retrouver assez de force pour se remettre debout, quand il vit quelque chose se dresser au-dessus de lui. Il eut à peine le temps de paniquer en reconnaissant un des clones contre lequel il venait de lutter, son pic à glace fétiche dans la main, et manifestement bien décidé à lui rendre de façon violente, que le clone fut transpercé par des sortes de lames d'ombre qui eurent tôt fait de l'achever. En disparaissant, il lâcha le morceau de glace qui tomba pile poil devant son nez, se fichant dans la terre et continuant d'osciller nonchalamment pendant qu'Arthur se disait que cette fois-ci, il allait vraiment tourner de l'oeil. Et en fait non ; la sueur froide passée, il était toujours là. Quelqu'un là-haut devait bien se marrer.

Rassemblant ce qui lui restait de force, Arthur réussit à se mettre debout après un ou deux essais ratés. Il était dans un drôle d'état, la peau de son dos lacérée par son surf improvisé sur le bitume, un oeil au beurre noir et une lèvre fendue, sans parler de sa main en lambeaux. Il n'était pas sous son jour le plus sexy, c'était clair. Pas comme le copain de Sólveig qui arrivait tout fringuant. Elle lui avait parlé de lui, bien qu'il ne se soit pas rencontré, il savait qu'il faisait parti de Genesys et il savait... enfin, avait su son nom. Impossible de s'en rappeler évidemment.

Les deux adolescents se trouvaient non loin, et maintenant qu'il y repensait, il se souvenait les avoir vu se libérer à l'aide de sorte de mains d'ombre qui ressemblaient fort à celle qui lui avait sauvé la vie. Ca ne devait pas être David, le protégé de Sólveig, plus l'autre, celui avec l'air inquiétant. Question d'instinct. Quand il tourna le regard vers lui, Arthur lui adressa un hochement de tête reconnaissant.


- Merci.

Un peu flippant, le gamin, mais bon il lui avait sauvé les fesses, c'était tout ce qui comptait. La blonde proposa de s'en aller, chose qu'il approuvait totalement, n'aspirant qu'à aller le plus loin possible de tout ce bordel. Il fallait qu'il se fasse soigner aussi, par Genesys comme d'habitude, il n'aimait guère les hôpitaux d'humains, son côté paranoïaque sans doute. Pour l'instant la douleur restait supportable, sans doute grâce à la morphine qu'il prenait. Mais il ne savait pas combien de temps il pourrait tenir debout avant de s'effondrer à terre et d'y rester pour de bon. Comme le copain de Sólveig approuvait et suivait le mouvement, il haussa les épaules et fit de même.

- Et Sólveig ? Je suppose qu'elle se débrouille... J'espère, je suis hors service. Je suis.

Les mots à moitié mâchonnés ne devaient pas être des plus compréhensibles mais Arthur s'en moquait. Tout ce qu'il voulait, c'était partir et vite. Ca l'ennuyait de laisser Sólveig se débrouiller toute seule, mais dans l'état où il était, il ne pouvait guère faire autre chose que jouer au boulet. Et si la sangsue qui lui servait de petit ami avait consenti à la laisser toute seule, c'est qu'elle devait maîtriser la situation. Arthur suivit donc le petit groupe dans sa fuite, marchant ou plutôt claudiquant aussi vite que possible.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Lun 2 Mai - 13:40

Esperanza était déjà montée dans l’un ou l’autre hélicoptère au court de sa carrière. Elle avait même eut dans l’idée de prendre des cours de pilotage un jour, lorsque son emploi du temps le permettrait. Bref, elle s’était déjà balancée dans les airs en rappel au bout d’une corde pas mal de fois et elle ne souffrait pas vraiment du vertige. Elle adorait les parcs d’attraction, les sports extrêmes et les sensations fortes en règle générale. Elle n’en n’était pas à son premier mutant non plus évidemment. Certains d’entre eux avaient des capacités de malades capables de vous éjecter, de vous propulser, de vous suspendre, de faire exploser des trucs, bref, toute l’imagination du monde ne suffisait pas pour anticiper ce dont un mutant était capable.
Seulement se faire agripper la cheville par une énorme plante tentaculaire et valdinguer sur plusieurs mètres, c’était d’un tout nouveau genre. Pendant quelques fractions de secondes, ainsi perchée à plusieurs mètres du sol gelé et fracassé, la jeune mexicaine du bien avoué qu’elle n’en menait pas large. Cette vipère de phystokinésiste les avaient tous prit au dépourvu, et l’idée était assez insupportable, surtout qu’elle avait lâché son arme de service qui avait disparu au cœur de quelques flammes qui persistaient encore quelques part sous ses pieds compressés par la plante.

Esperanza avait eut beau se débattre et se tortiller dans tous les sens, rien n’y faisait, elle était coincée et inutile. Il fallut ce qui lui sembla comme une éternité pour être enfin libérée de l’emprise ‘anacondienne’ du tentacule meurtrier. Peut-être que la mutante qui dirigeait les plantes avaient été distraite l’espace de quelques instants, la jeune flic sous couverture s’en fichait pas mal, le résultat était le même pour elle. Elle avait, sans savoir trop comment, terminé sa course dans l’un des arbres qui bordaient la place, dégringolé sur quelques branches, et attérit, le souffle coupé par le choc, sur le sol glacée et humide.
Visiblement elle s’était cogné la tête, car lorsqu’elle rouvrit les yeux, l’image s’évertuait à danser devant son regard. Le bordel intégral qui régnait autour d’elle n’eut plus guère de sens durant de nouveaux interminables instants. Tout ce qu’elle perçu fut quelques silhouettes projetés dans les airs par un souffle ou par elle ne savait quelle capacités. Des coups de feu résonnèrent un peu plus loin, et ce fut ce son si familier qui la ramena à elle.
Elle avait raté tout un bout du combat et ignorait complètement où en étaient ses coéquipiers.

Un peu vacillante, elle grogna de frustration de ne pas s’amuser autant qu’elle l’aurait voulu. Une fois sur ses pieds, elle se détourna pour faire face à la place et constater l’ampleur des dégâts.
Trop absorbée par sa contemplation, elle fut surprise une fois de plus de voir débouler un type à l’air peu commode à quelques mètres de là. Un type qui ne fit pas long feu d’ailleurs, car une balle venait de lui arriver en pleine poitrine. Fait intéressant, ce type s’était écroulé, mort bien entendu, puis avait disparu.
La chasseuse retraça le trajet de la balle et aperçu enfin l’un de ses collègues. C’était Theo, dans son petit costume du SWAT, qui faisait son boulot, tout simplement.
La mexicaine amorça un mouvement pour le rejoindre, mais tiqua une fois de plus. Le mec que venait de descendre Theo n’était apparemment pas mort… ou alors il était venu avec son frère ou quelque chose comme ça.
Non, bien entendu que non ça n’était pas son frère, elle n’avait rien suivit, mais dans ce genre de situation, il s’agissait forcément d’un mutant. Cas cela ne tienne, elle enfonça deux doigts dans sa bouche et siffla de toute la force de ses poumons pour attirer l’attention de Theo.
Elle lui désigna le type, et ce brave garçon capta tout de suite ce qu’il fallait faire. Il arma son M16, visa, tira. Le faux jumeaux/double/manifestation d’un machin mutant, s’écroula à son tour. Cela dit elle ne prit pas la peine d’observer plus longtemps le cadavre pour voir s’il s’évaporait comme l’autre. Elle quitta sa pseudo planque et traversa la distance qui la séparait de Theo. Il était totalement injuste que ce petit minet fasse joujou avec un M16 alors que tout ce qui lui restait à elle, c’était une lame cachée dans sa bottine.
Le souffle court, elle se mit à couvert juste à côté de lui et tapota son épaule avec empressement.

« Trouve-moi un flingue ! J’suis toute nue, j’ai paumé le mien »

Spoiler:
 

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Mutant Pacifiste ۞

avatar

Shawn Sciuto
۞ Mutant Pacifiste ۞

◊ Nombre de Messages : 419
◊ Nombre de Messages RP : 20
◊ Age : 28
◊ Informations : Fiche de présentation
Fiche sujets et relations
Missions

◊ Age du Personnage : 25 Ans
◊ Pouvoirs / Armes : Pyrokinésie et Pyrurgie / Un colt


Informations

» Métier: Photographe

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Lun 2 Mai - 13:58

Miss Pixel dissimulait bien ses talents de tir, je n'avais jamais imaginé qu'une fille comme elle (à savoir une... blonde) sache comment s'y prendre avec les gros calibres (et surtout qu'elle sache quel côté était dangereux), comme quoi les filles nous réservaient plein de (bonnes ?) surprises ! Le Pyrurgiste avait été mis à terre, ça ne me plaisait pas plus que ça de devoir m'en prendre à quelqu'un, surtout pas à un gars qui partageait visiblement le même don que moi, mais je n'avais pas particulièrement le choix, il risquait de blesser d'autres personnes et je ne pouvais pas rester les bras croisés (pour lancer des boules de feu ça serait un peu compliqué vous en conviendrez). Quoi qu'il en soit, quelques mutants avaient été mis hors d'état de nuire, ce qui n'était plutôt pas mal pour un groupe de personnes qui ne se connaissaient pas, face à des hommes de main d'un mutant tout droit sortit d'un film de Zhang Yimou, visiblement plutôt entraînés. Les choses s'enchainèrent rapidement, je ne portais pas particulièrement attention à ce tout ça, jusqu'au moment où une silhouette familière se dressa : la tarée aux cadavres dont j'avais fait la connaissance ici même, quelques années plus tôt. Elle avait toujours la même tête de folle, bizarre, les agents de l'Opération avec qui je faisais la conversation (à sens unique généralement), m'avaient balancé qu'elle pourrissait dans une tombe quelque part. En même temps, une nana assez bizarre pour fricoter avec des cadavres devait forcément avoir un ticket avec la mort, peut-être bien qu'il lui avait fait une promotion canapé en la renvoyant sur Terre (il y avait des canapés en enfer ?).

Quelques mutants furent envoyés au tapis par des agents de l'Opération, des coups de feu se firent entendre, puis le mutant qui s'était occupé de nettoyer la place de ses relents de fumée refit son apparition pour souffler toutes les personnes présentes ici. Nouvelle glissade sur la glace qui avait plutôt bien fondue avec les boules de feu et le fait que son propriétaire se soit fait arranger le portrait par le rémora de l'avocate, je me dis tout à coup qu'il devait bien gagner son salaire en chassant les feuilles mortes en Automne. Peut-être bien qu'on pourrait faire équipe, lui qui ramasse et moi qui brûle, on se partage les gains, plutôt sympa comme entreprise. Manque de bol, alors que tout le monde se retrouvait allongé sur le sol, il disparut aussitôt en laissant sa copine fleuriste faire son apparition pour envoyer des lianes autour d'elle et attraper tout le monde. C'était vraiment une sale garce, les plantes ça brûlait généralement bien, c que je pouvais détester la nature lorsqu'elle se sentait obligée de vouloir nous bouffer. Alors que la liane qui s'était attachée à moi (que voulez-vous, avec mon charisme, dur de résister), je me contentai de faire une petite boule de feu que je lui collai dessus, et elle me lâcha aussitôt pour me laisser retomber sur le sol avec un bruit sourd. Je n'avais pas prévu la chute, ça faisait plutôt mal et ça ne rendait pas plus beau. Après m'être redressé, je levai les yeux vers Pixie, toujours aux prises avec sa plante, décidément elle avait la côte avec elle ! Ni une ni deux, je réitéra l'exploit qui n'en était pas un avant de la rattraper pour éviter qu'elle ne s'écrase par terre (trop galant que voulez-vous, mais elle tenait encore ma veste et je n'avais pas le moyens de l'envoyer au pressing).

« Je vais finir par te dresser une liste des dettes que tu te fais. »

Loin de moi l'idée de lui envoyer la facture en fin de mois, c'était purement sur le ton de la plaisanterie. Quoi qu'il en soit, tout le monde semblait occupé, je vis un gars se transformer en ombre et disparaitre dans les entrelacs des lianes de la Phytokinésiste, espérons qu'il arrivera à la raisonner ! Un mutant qui possédait visiblement le don de se cloner, avait perdu la grande majorité de ses clones, je vis l'un d'entre eux se glisser entre nous deux et une grosse liane, j'en profitai pour me pencher et ramasser l'arme qui traînait sur le sol après que miss Pixel l'ai laissée tomber, puis je la balançai tout simplement en directement de la tête de la silhouette en croisant les doigts pour le toucher. Puis je tournai la tête vers la poupée Russe avec un léger haussement d'épaules.

« Qu'est-ce que tu veux, je maîtrise pas le tir à l'arme à feu aussi bien que toi ! N fait avec ce qu'on a. Mais bon, je crois qu'on devrait éviter de rester dans le coin ! »

Sans attendre sa réponse, je lui attrapai à nouveau le poignet pour la tirer derrière moi, évitant les lianes qui se balançaient autour de nous, cramant les quelques morceaux de branches qui se montraient trop tactiles, jusqu'à ce qu'on se retrouve non loin du pupitre d'où Solveig venait de partir, tirée par un agent du SWAT (elle trompait déjà son mari, ça commençait bien). Il y avait beaucoup de personnes blessées, mais je n'avais aucune envie de voir les mutants assommés ici se retrouver enfermés dans une base de l'Opération ! Je regardai Pixie d'un air presque sérieux.

« Je sais que je te demande beaucoup, mais tu m'aiderais à sortir quelques mutants d'ici ? Je n'ai aucune envie de les voir enfermés. »

Je n'avais pas du tout à l'idée que la jolie blonde puisse être une chercheuse de l'Opération, une jolie bouille, une jupe assez courte et des doigts de fée, ça vous faisait tout oublier.

HP : Bon, j'espère que je n'ai rien oublié/foiré, j'ai lu vos messages y'a un moment donc si je me suis planté, contactez-moi x)

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
۞ Seconde de l'Opération Genesys ۞

avatar

Sólveig K. Bjørn
۞ Seconde de l'Opération Genesys ۞

◊ Nombre de Messages : 682
◊ Nombre de Messages RP : 73
◊ Age : 29
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 30 Ans
◊ Pouvoirs / Armes : Pyrurgie et Pyrokinésie / Une Bombe au Poivre


Informations

» Métier: Avocate dans le cabinet Balch & Bingham, LLP

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Lun 2 Mai - 14:49

     Solveig n'avait pas plus entendu la voix de Theo à travers son casque, qu'elle ne l'avait reconnu, pour lui c'était un militaire lambda qui devait s'occuper de descendre les mutants qui se baladaient dans le coin. Elle ne s'était pas attendue à une telle réaction de sa part toutefois et fur sincèrement surprise en constatant qu'il l'attrapa par le bras pour la tirer en bas de l'estrade, sa tentative de diversion avait échouée, elle se voyait très mal envoyer la fameuse flamme attaquer le jeune militaire qui ne faisait rien de plus que son boulot. Il l'entraîna sur la place, l'éloignant du pupitre et de la flamme qui aurait certainement été très utile, Solveig fut un instant tentée de faire venir la boule de feu jusqu'à eux, mais oublia l'idée, elle voulait juste détourner son attention, pas le tuer ! Après quelques secondes, le jeune homme lâcha sa prise sur l'avocate qui lui décrocha un regard faussement suppliant, elle avait une sainte horreur de devoir jouer les pauvres victimes où les femmes en détresse, mais il fallait espérer que ça serait suffisant pour le tenir. Malheureusement non, il lui annonça qu'elle était certainement capable de se débrouiller seule, puis son talkie-walkie grésilla et le jeune homme s'éloigna pour épauler son arme et tirer en plein sur un mutant qui s'évapora. Le sang de la demoiselle se glaça dans ses veines, ils avaient ordre de tirer à vue, ils ne pouvaient pas se le permettre bon dieu ! Ils n'étaient pas responsables de ça, c'était Chow et personne d'autre ! La jeune femme se retint de hurler sur lui toute l'indignation qui l'habitait à ce moment, bien que ce fut difficile, mais il n'était pas vraiment temps de se mettre tout le monde à dos.

     Son attention fut alors attirée par le sifflement d'une jeune femme en tenue de policier, elle s'élança entre les lianes pour rejoindre l'agent du SWAT qu'elle connaissait visiblement, avant de s'adresser à lui, mais Solveig était trop occupée à chercher une solution pour comprendre ce qu'ils se disaient. Elle devait les arrêter, voilà tout ! Regardant rapidement autour d'elle pour s'assurer qu'il n'y avait personne dans le coin, histoire de ne pas blesser qui que ce soit accidentellement, la belle se glissa rapidement derrière un muret qui la rapprochait dangereusement du duo à son grand dam, mais qui était la seule protection qu'elle pouvait espérer. Il ne fallait pas qu'elle se fasse repérer et si c'était le cas et bien elle jouerait la jeune femme trop paniquée qui avait trouvé refuge ici, passer pour un gourde sans cervelle c'était assez simple au final, lorsqu'on en avait le physique. Solveig forma une petite boule de feu dans la paume de sa main, puis elle l'envoya en cloche en direction des deux autres personnes, prenant bien évidemment soin de se camoufler. Au pire, la boule serait repérée, mais pas elle. Alors que le feu retombait juste à côté de l'agent qui se trouvait être son ancien client, Solveig usa de son contrôle du feu pour gonfler la taille de la boule et la déplacer de manière à ce qu'elle lèche les vêtements du jeune homme, pour y grimper rapidement. Elle était navrée de devoir agir de la sorte, mais elle ferait son possible pour qu'il ne soit pas blessé. Bien entendu, le traitement était valable pour les deux, mimant un malheureux coup de vent, le feu glissa soudain vers Espéranza pour s'attaquer à sa tenue de policier. La Norvégienne n'avait pas augmenté la chaleur des flammes de manière à les blesser, elle voulait simplement détourner l'attention des autres mutants !

     Cela fait, la seconde de Genesys orienta rapidement son regard céruléen sur la place, constatant à son grand agacement, que Shawn était toujours là, elle ne voyait plus Curtis et ne savait pas si elle devait en être heureuse ou non. Espérant qu'il se soit abrité, la belle avocate ne put s'empêcher de pester contre elle-même, pourquoi ne pouvaient-ils pas communiquer mentalement entre membre de Genesys ? Ce serait tellement plus simple, elle pourrait ordonner à Shawn, même s'il n'était de pas leur organisme, de s'en aller et de s'abriter ! Soufflant de dépit, la demoiselle reporta son attention sur le duo, s'assurant que les flammes ne blessent pas les deux personnes, mais qu'elles ne soient pas trop aisées à éteindre. Elle comptait leur donner du fil à retordre.

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://liberty-high.forumactif.fr/
۞ Chasseur de l'Opération Apocalypto ۞

avatar

Theo Paradise
۞ Chasseur de l'Opération Apocalypto ۞

◊ Nombre de Messages : 506
◊ Nombre de Messages RP : 61
◊ Age : 25
◊ Informations : |Présentation

|Relations & Sujets

|Missions

◊ Age du Personnage : 24 ans
◊ Pouvoirs / Armes : - Equipement de base des chasseurs


Informations

» Métier: Chasseur / Photographe

» Statut RP: Ouvert

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Lun 2 Mai - 20:00

Le sang battait à ses tempes et il sentait sa température corporelle monter en flèche. Les sons extérieurs résonnaient en sourdine dans son casque, comme dans un film de guerre à deux ronds aux effets spéciaux déjà vus. Et comme un fond global, sa blessure continuait de l'élancer, sans qu'il ne sache vraiment le degré de gravité de la plaie. Comment le deviner, hein ? Il n'avait même pas eu l'occasion de sentir d'où le coup venait, ni vu l'étendu des dégâts sous son uniforme simplement froissé, noyé de sang. Et puis, merde, s'il s'évanouissait, cela voudrait dire que c'était plus grave que ce qu'il pensait, et voilà...

Luttant comme une bête avec son pauvre flingue, Theo avait rapidement revu son idée de base et avait couru près de l'estrade, bondissant au-dessus des obsctales et virant de bord à chaque foulée pour éviter les multiples attaques mutantes. Sa cible ? Son précieux M-16, autrement plus efficace que l'arme de poing qu'il avait sorti de sa cachette, et qui lui serait désormais inutile. Après avoir récupéré le fusil, qui avait dégringolé au bas de l'estrade, Theo repartit à l'assaut, cherchant des yeux des personnes connues qui se trouveraient toujours ici, par malheur. Il abattit un clone, crispant ses poings de rage en voyant l'illusion se dissoudre dans l'air. Juste après, un sifflement attira son attention, et il se tourna d'un bloc vers la belle Esperanza, son chef directe dans l'équipe Alpha. Il suivit la direction de son doigt, arma, coupa sa respiration. Tira. L'homme s'écroula sur le sol dans un bruit sourd. Theo sourit comme un gosse qui joue à Call of Duty, et attendit que sa chef arrive vers lui en yeutant de tous côtés pour guetter un éventuel danger. Lorsqu'elle s'adressa à lui en lui tapotant l'épaule, Theo éclata de rire, pas très flatteur, et l'observa de haut derrière son casque et son masque de protection.

- " T'es bien mignonne, ma jolie, mais est-ce que tu crois que je les chie par paquets de 10, les M-16 ?"

Une remarque qui manquait prodigieusement de classe et des manières ampoulées qu'il usait d'ordinaire ; mais c'était ainsi avec Zuarez, pas le temps de faire des chichis. Il fallait dire aussi que ce n'était ni l'heure, ni le lieu, et que Theo en avait déjà ras les bottes de cette mission merdique pour faire des ronds de jambe. Il consentit néanmoins à sortir de son étui son petit pistolet et le tendit rapidement à son lieutenant. Dans son regard voilé brillait une sorte de défi ; qu'elle ne se mette pas à contester, parce qu'il n'avait que ça !

Une soudaine chaleur attira son attention en arrière. Ce fut avec un effarement mêlé d'horreur qu'il découvrit la grosse boule de feu, à peine à quelques centimètres de son corps, embrassant déjà le tissu résistant de son uniforme. Theo bondit prestement sur le côté, se séparant d'Esperanza que l'attaque visait aussi. Il recula encore, épaula son arme - mais quoi viser ? Cela ne servait strictement à rien de tirer sur la boule de feu, elle ne faiblirait pas pour autant, et il n'y avait pas trace d'un Mutant qui aurait pu les attaquer, tout près. Pour être sûr, Theo fit un rapide examen visuel autour de lui, cherchant un éventuel coupable... et son regard porta soudain sur Pixie.

Elle était près de l'estrade, avec un homme que Theo ne connaissait pas - du moins, il ne lui disait absolument rien. Theo jeta un coup d'oeil sur la boule de feu et sur Esperanza qui devait se débattre avec.

- " Je reviens !" lança-t-il sans même regarder son lieutenant, avant de courir vers la belle Yulianov.

Tout près d'elle et de l'estrade, essoufflé et tout transpirant, Theo resta en joue. Après tout, même si Pixie se trouvait avec cet homme, ce pouvait être quelqu'un de dangereux...

- " Pixie, qu'est-ce que tu fais encore là ? Tu devrais rentrer ! Je peux te couvrir !" lança-t-il en la regardant.

Il n'avait pas vraiment pensé qu'elle ne le reconnaîtrait peut-être pas avec cet accoutrement, mais il comptait aussi sur le son de sa voix, si significative. Sans gêne, il fixa Shawn, analysant chacun de ses traits, comme pour le tenter de répondre quelque chose à la place de Pixie. Jaloux, Theo ? Oh, si peu...

Spoiler:
 

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
۞ Administratrice - Chercheuse de l'Opération ۞

avatar

Pixie L. Yulianov
۞ Administratrice - Chercheuse de l'Opération ۞

◊ Nombre de Messages : 1718
◊ Nombre de Messages RP : 56
◊ Age : 28
◊ Informations : More about the girl
Join the PixieLand
Barbie Scientist's Missions

◊ Age du Personnage : 22
◊ Pouvoirs / Armes : Bombe lacrymo


Informations

» Métier: Scientifique {Chercheuse Apocalypto}

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ] Mar 3 Mai - 18:43

Touché.. deux fois. Elle resta ébahie de sa réussite contre le Cryrurgiste et regarda, figée, le jeune homme se faire projeter par une rafale de glace. Il devait quand même être sauf.. C’était satisfaisant de sauver des vies quand on était seulement Pixie, et tant pis si le coup suivant se perdit dans le néant ! Mais une forte bourrasque traversant la place la plaqua au sol dans un cri de surprise. De suite, elle sentit une autre liane grimper le long de sa taille et venir enserrer sa cage thoracique et sa main tenant encore l’arme qu’elle venait d’utiliser. Bordel mais elle avait un faible pour elle ou quoi, cette connasse pro nature ?! Elle décolla du sol avant d’y être projetée de nouveau et dû lâcher son unique moyen de défense, de peur de tirer involontairement. Élevée dans les airs, la Russe voulu crier mais l’air manquait à ses poumons et la douleur des chocs répétés contre ses genoux ensanglantés, son dos et son épaule droite la cisaillait. Elle sentait tout et plus rien, des tâches noires commençaient à apparaître devant ses yeux.. quand elle tomba. Pixie crut bien qu’elle allait finir en miettes et ferma les yeux. Mais elle ne toucha pas le sol, plutôt Shawn qui venait -encore- de lui sauver la mise. C’est que ça commençait à devenir une habitude !

Ah mais je t’ai pas dit ? Je le fais exprès ! Je suis machiavélique, je te l’ai dit la dernière fois !

Pixie n’arrivait pas à mettre le ton de la plaisanterie dans ses répliques mais le cœur y était. Elle pesta un rapide « merci » en posant les pieds par terre et en le lâchant. En fait elle ne savait pas trop ce qu’elle serait devenue dans cette cohue s’il n’avait pas été là. C’était sa charge de revanche ?

Maintenant ils étaient tous à découvert pour être vus les uns les autres. Le choc fut intense quand elle reconnu le visage d’une ex-agent de l’Opération. Ex car être morte, comme d’autres cadavres qui ambulants. Dégueulasse. Son regard s’arrêta ensuite sur les autorités aux prises avec des espèces de clones et Pixie ne put qu’admettre ce qu’elle avait déjà comprit : L’équipe Bastet était sur place et ce n’était pas bon du tout pour.. l’irrécupérable abruti qui venait de lancer l’arme qu’elle avait dû abandonner plus tôt sur l’un des duplicata. Elle fixa Shawn avec une expression atterrée en se demandant ce qu’il espérait comme miracle ! La Chercheuse n’était ni une victime, ni une warrior.. elle devait bien admettre que jouer à la fille en détresse n’était pas si désagréable mais elle n’avait plus rien pour se défendre maintenant ! Allo Shawn, ici la terre, Pixie n’a pas de supers pouvoirs !

Ôte-moi d’un doute : t’es toujours..

« Aussi stupide, non ? » C’est un truc comme ça qu’elle allait dire s’il ne l’avait pas interrompue en la tirant derrière lui. Poupée de chiffon II, le retour ; avec léger boitillement en option. Au moins elle ne pouvait pas lui reprocher l’utilisation parfaitement maîtrisée et intelligente -ça fait peur de dire ça de lui hein ?- de son pouvoir. Idem, progresser vers l’estrade était encore une riche idée, tiens ! Pourquoi pas aller demander leur chemin aux chasseurs pendant qu’ils y étaient, et puis décliner sa véritable identité en passant, la présentation c’est super important ! Elle ouvrit la bouche pour lui enfoncer dans le crâne l’idée qu’il fallait qu’il se sauve mais elle eut un mouvement de recul en le regardant -franchement, lui sortir un air si proche du sérieux sans prévenir comme ça, c’était flippant, je vous l’dis moi-. Ce qu’il dit acheva la blondinette.

Enfermés ? Non mais t’as de la gelée à la place du cerveau ou quoi ? C’est à toi qu’il faut penser !

Elle jeta un coup d’œil circulaire autour d’eux. Tout le monde était trop occupé et ils n’étaient pour l’instant pas à portée de l’agitation, le bruit couvrait leur conversation. Tirant d’un mouvement sec pour qu’il lâche son poignet, elle fronça les sourcils avec contrariété et regret, serra les dents et reprit en secouant la tête vaguement

Désolée.. Mais oublie ça.

Ça lui coûtait. Mais la blonde avait reconnu Zahira, aperçut Liam et d’autres de ses collègues devaient être là quelque part. A tout instant ils pouvaient se retourner et la voir faire. Lui ne pouvait pas se rendre compte des risques qu’elle avait déjà prit, maintenant elle ne pouvait pas faire plus sans basculer dans la trahison affichée. Inutile de dire que la condamnation était inconcevable. Peu importe ce qu’il pense, ce n’était pas la peine que lui se fasse enfermer une troisième fois pour avoir voulu faire son brave. Partir dès qu’il en avait l’occasion, c’était ce qu’elle lui avait dit dès le départ.

Quand sa voix caractéristique s’éleva près d’eux. La Russe tourna la tête violemment pour se retrouver bouche bée devant un agent « du SWAT ». Intérieurement affolée devant un chasseur en joue face à une proie déguisée, Pixie réussit tout de même à s’empêcher de laisser son regard aller frénétiquement de l’un à l’autre, se comportant comme si la présence de son sauveur multi récidiviste du jour n’avait rien de douteuse, en plus elle connaissait le regard que le militaire portait sur Shawn. Ses prunelles clairs fixèrent l’uniforme sanguinolent et roussi.

Theo ?! Mais.. !

Son cerveau et son cœur s’emballaient. De l’étonnement, de la panique, du soulagement.. le tout en même temps. Son exclamation peinant à trouver les mots justes -bien que sincèrement inquiète de l’état de Theo- lui servit d’excuse tout autant pour s’élancer spontanément jusqu’à lui que pour se mettre entre l’arme pointée et le mutant à la façon d’une vulgaire maladresse. Elle avait bien plus confiance en Theo que peur de son arme.. mais jusqu’à quel point ? Ce que son ami avait pu lui confier était théorique, la réalité était souvent différente. S’il existait un vieux cinglé là-haut, c’était le moment qu’il interdise à Shawn de parler sans réfléchir. Surtout, que ces deux-là ne se mettent pas à se faire la conversation sinon elle allait avoir une attaque cardiaque.

Ils ont tout bloqué ! Et puis.. tu.. et toi ?

Débile. Theo n’avait absolument pas besoin que Pixie le couve de son stress mais maintenant qu’elle savait qu’il était là, la donne était différente et ça lui crevait le cœur de faire une telle diversion à ses dépens. Devant elle, un proche. Derrière elle, une victime -de sa connerie aussi, oui, tout le monde l’aura bien comprit- qui se porterait mieux au plus loin des agents de l’Opération. Elle fit mine d’abdiquer, dans la crainte que si elle ne gardait pas un œil sur son mutant favori, celui-ci aille allègrement se jeter dans la gueule du loup. Comme un gosse turbulent quoi. Elle visa le fond latérale des coulisses qui donnaient sur l’entrée du bâtiment et derrière l’estrade. Ça pouvait au moins les cacher le temps de trouver quoi faire.

On va essayer de se mettre à l’abris, t’en fais pas d’accord ? T’es pas là pour t’occuper de moi, faut arrêter tout ça. Et fais attention à toi sinon tu vas m’entendre !

Elle ne laissa pas Theo répondre qu’elle se retourna déjà vers Shawn, avec un regard résolu qui semblait dire « si tu discutes, je lui dis de te tirer dans les pattes », puis le poussa dans la direction indiquée et se mit à courir. Terminé de jouer au héros, on écoute la jolie fille maintenant, nanmèoh ! Le but d’une telle rapidité était aussi que Theo ne puisse pas peser le pour et le contre du « on » et que par dépit il laisse faire. Si conversation il devait y avoir, ce serait un autre jour. Dès qu’ils purent s’arrêter, hors d’atteinte tout en ayant vue sur la place, Pixie fit barrage sans aucune hésitation -visiblement excédée par ce qu'elle venait de faire-

Maintenant écoute-moi, t’es pas leur sauveur ! Si t’essaye d’y retourner.. Ses yeux se posèrent sur une barre métallique qui devait faire partie de la structure provisoire. Je t’assomme et tu seras bien emmerdé si j’arrive pas à te traîner loin d’ici avant qu’ils te mettent la main dessus !

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Intrigue Spéciale [ En Cours ]


SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas

Intrigue Spéciale [ En Cours ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A p o c a l y p t o :: ◄ Archives RP-