Journal de Bord de Barthe Doll.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Journal de Bord de Barthe Doll. Sam 6 Aoû - 14:28

24 Juillet, Achaea.



C'est enfin le temps et le lieu pour ouvrir ce journal.

Je suis arrivé hier soir, sous prétexte d'un opéra dans cette ville qui semble être au cœur des derniers événements mutants. Mesures politiques, révoltes mutantes, évasions de prison, chaque jour semble être témoin de nouvelles du genre. Beaucoup de civils meurent ou disparaissent sans qu'on puisse les relier à un coupable présumé, du moins, les autorités ne nous transmettent pas la totalité des informations dont elles disposent, de peur d'effrayer la population. C'est une hypothèse, mais je pense la vérifier sous peu.

J'ai fait la rencontre d'une femme, Sólveig Bjørn, une avocate, à l'opéra. Une discussion enrichissante s'en est suivie, et j'ai su à son contact que mes informations se vérifiaient. Tout le monde sait vraisemblablement ce qu'il se passe, mais se met des œillères. S'ils se décidaient à regarder les événement en face, ils fuiraient Achaea aussi vite que leurs jambes peuvent les porter. C'est une putain d'apocalypse qui se prépare ici-bas. Mais contrairement à ce que j'ai cru au premier abord, Sólveig n'est pas de ces gens-là. Elle sait ce qu'il se passe, et choisit de rester pour défendre les mutants. C'est à la fois l'idée la plus admirable et la plus étrange que j'ai entendu jusque là. Qu'on veuille défendre un groupe de personne en proie aux injustices était une chose. Mais qu'on se fasse prendre alors qu'aucun signe distinctif (dans la majorité des cas) ne nous distingue du reste de la masse, et que notre différence nous pourvoie (là aussi, dans la majorité des cas) d'avantages par rapport aux humains... J'ai énormément de mal à l'envisager. Je conçois cependant que mes dispositions me mettent à l'écart de ce type de problème.

Toujours est-il que j'ai glissé à demi-mots l'essentiel de mes intention à Sólveig. Aujourd'hui, j'ignore toujours si c'est là la pire erreur de ma vie. Mais si elle venait à faire des vagues, la retrouver ne me pose pas de problème. Le nom dont elle m'a gracieusement fait don est authentique. Elle apparaît dans certains journaux pour certaines affaires qui font courir du scandale à petite échelle. Apparemment, elle fait bien son travail. Sans doute trop bien. Au regard de nos objectifs respectifs, nous sommes destinés à nous affronter, même indirectement. J'aurais aimé lui éviter ça. Si quelque chose m'empêchait de suivre mes plans, et si ces mots devaient lui parvenir, je veux qu'elle sache que je ne désire pas lui faire le mal qu'elle va subir, probablement par ma faute.

En effet, maintenant que je suis sûr de ce qu'il se passe à Achaea, mes objectifs sont clairs. Les factions sont multiples et la majorité n'espère qu'une chose : détruire les autres. Je ne doute pas que des pacifistes subsistent quelque part. Qu'ils restent terrés dans la peur. Cette guerre froide doit exploser et s'ouvrir, pour que les choses avancent. Si je parviens à remonter jusqu'aux têtes pensantes, je pourrais être le déclencheur. Beaucoup d'hommes vont mourir, et il y a des chances pour que le conflit devienne mondial. Alors, plutôt que de cacher leurs idéaux sous des mensonges bercés par l'hypocrisie, chaque individu pourra se révéler et faire ce pour quoi il est destiné. Les humains se joindront aux mutants, et les mutants se joindront aux humains. Il ne restera plus de différences raciales, mais des conflits idéologiques. Par ma propre voie, je parviendrai plus rapidement que Sólveig effacer ces distinctions. Et même si sur le court terme, beaucoup d'Hommes mourront, je doute que les nombres puissent être plus importants que si j'attendais qu'une voie politique stabilise le monde.

Mais tel n'est pas mon unique but. Je ne suis pas un monstre, je ne suis pas un héros, je ne suis qu'un homme qui cherche toute occasion de joindre l'utile à l'agréable. Annihiler la ségrégation mutante d'une part, profiter de mes diverses usurpations pour obtenir un pouvoir incomparable d'autre part. Je suis pleinement conscient que la mort m'attend au bout du voyage, sans doute même avant. Mais dans ce voyage, même la mort est digne d'être vécue. Quelque part, j'espère que quelqu'un m'arrêtera avant le point de non-retour. Mais d'autre part, j'espère que ce quelqu'un se joindra à moi. Il y a beaucoup d'incertitudes dans mes plans. Vous en serez ponctuellement tenus au courant.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas

Journal de Bord de Barthe Doll.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A p o c a l y p t o :: ◄ Archives Hors RP-