Prudence R. Greyback.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Prudence R. Greyback. Sam 30 Juil - 14:25







Nom, Prénom, (Prénom)

« Nom : Greyback
« Prénom(s) : Prudence, Raven.
« Sexe : Féminin.
« Âge : 28 ans.
« Origine Génétique : Mutante.
« Origine Géographique : Amérique.
« Métier : Doctorante en Anthropologie.
« Date de Naissance : 18 / 12 / 1997.
« Lieu de Naissance : San Diego, Californie. État-Unis.
« Orientation : Hétérosexuelle.
Description Physique

     Un charme indéniable se dégage de la jeune femme que ce soit dans sa silhouette fine et élancée ou dans ses yeux d’un bleu turquoise si lumineux qu’ils semblent fait de cristal. Son physique n’est clairement pas celui que l’on attend d’une étudiante studieuse – ce qui tombe bien elle ne l’est pas franchement – et sous son apparence de femme effacée qu’elle adopte à l’université se cache une athlète à part entière. Dehors les mannequins qui n’ont que la peau sur les os, ces figures de maigreur et de fragilité : Prue est une femme qui se veut forte, indépendante et force est de constater que pour combler ses faiblesses de caractères la mutante n’a pas hésité à travailler son enveloppe charnelle n’hésitant pas à voir s’afficher un peu plus de soixante-cinq kilos sur la balance pour son mètre soixante dix sept. Des années d’entraînements, à renforcer chacun de ses membres, à traquer le moindre muscle et à le faire travailler largement aidée qu’elle fut par les cours de danse dans sa jeunesse, suivie lorsqu’elle s’en fut lassée par ceux de combats. Fière de ce qu’elle est, presque orgueilleuse quant à son statut d’erreur de la nature, tout son maintien s’en ressent que ce soit son dos bien droit qui surplombe sa séduisante cambrure ou son port altier du haut de son cou de cygne.

     Des cheveux brun aux nuances auburn cascadent jusqu’à sa taille aiguisé légèrement ondulé comme une vague qui renaît sans cesse, qui glissent dans son dos ou barrent son regard luminescent, sacrilège que serait pour elle l’action de les couper maintenant que son carré d’adolescente à laisser place à cette crinière. Encadrant son visage aux traits fins particulièrement marqué par ses pommettes saillantes, tranchant avec sa peau d’albâtre ses cheveux captivent et si son apparence n’égale pas la beauté de certaines femmes, son regard envoûtant surmonté de sourcils aiguisés et prolongés par des cils d’ébènes et en général assez assassin pour vous le faire oublier. Fascinant. Attractif. Il va de pair avec ses lèvres trop fines à son goût mais qui savent parfaitement s’étirer en un sourire carnassier lorsqu’on cherche à se frotter à elle de trop prêt, erreur que font peu de personne en vue de la récente psychose qui habite en ce moment les humains envers les mutants.

     Malgré tout Prudence n’est pas une femme qui fait particulièrement attention à ce qu’elle porte, la mode n’est pas sa première préoccupation et ses courbes galbés par ses muscles fins se dissimulent souvent sous son blouson de cuir de motarde souvent accompagné d’un pantalon de même acabit enfoncé dans des bottes ou tout type de vêtement un peu passe partout de toute façon elle n’a pas franchement les moyens de se vêtir de haute couture et il est hors de question de plumer Orlando. La jeune femme était adolescente un garçon manqué, elle l’est restée adulte et la jeune femme se moque bien désormais de plaire à un autre homme que le sien et bien qu’elle ne sache pas trop pourquoi il l’aime comme elle est. Cela lui suffit. Trop méfiante et sur ses gardes, elle n’aime de toute façon pas attirer le regard des hommes lorsque cela n’est pas stratégique et la simple pensée que de vouloir séduire un homme laisse place à un profond malaise, donc autant dire que c’est exclu.
Description Mentale

      « La liberté ne peut être que toute la liberté, un morceau de liberté n'est pas la liberté. »

mystérieuse, posée, méfiante, calme, manipulatrice.

     Tout ou rien et puisqu’il le faut, puisque sinon ils continueront à être pucés comme des bêtes, à être traiter comme des fauves, parce que les Humains l’ont décidé : Combattre. Ils ont peur des mutants, ils ont raison. Ce monde n‘a pas laissé le choix aux siens et Prudence n’arrive pas à leur pardonner et les déteste tous autant qu’ils sont non pas pour leur comportement mais pour leur nature. Des faibles, des êtres méprisants. Pour qui se prennent-ils ? Ils sont l’Evolution, celle de l’espèce humaine : Les mutants. Sans leur traîtrise, sans leur rancœur, sans leur mépris les humains auraient pu cohabiter avec les mutants, les groupes extrémistes auraient été pointés du doigt par toutes les communautés et cela aurait été possible. Cela ne l’est plus.
     Parquer leur semblable, mener des recherches au péril de leur vie, tenté d’éradiquer le gêne mutant… A quoi bon ? Pour les guérir ? On guérit d’une maladie, pas d’une force. Essayer de les éradiquer, c’est prouvé leur impuissance face à la puissance grandissante des mutants. Leur gène fait partie intégrante de leur essence et le supprimer c’est les amputer d’une partie d’eux, les blesser, les mutiler. Mais la fin justifie les moyens, surtout quand on a en fasse des sauvages comme les mutants n’est-ce pas ? Non. Jamais.
     Puisqu’il n’y a pas d’autres issues que la suprématie d’une des deux races, je vous laisse deviner à qui reviendra l’hégémonie de l’avis de Prue. Sous son calme glacial se cache une détermination enflammée, car la demoiselle est aussi vindicative qu’indomptable. Trop longtemps elle a été bercée par des mensonges, traquée, épiée et elle est prête à tout pour arriver à ses fins, prête à tous les sacrifices. Tous vraiment ? « Orlando ».
     Moins fière tout de suite l’indomptable, qui s’est laissée surprendre par ses attentions et sa gentillesse. Il la comprise lui, un humain, la protège jour après jour, l’aidant à agencer les pièces du puzzle chaotique qu’est sa vie. L’aime tout simplement. Il est son seul repère, la seule personne à ses yeux dignes de confiance et seul lui sait voir son trouble sous son calme indéchiffrable et l’apaiser.
     Orlando a besoin d’elle autant qu’elle a besoin de lui. Elle est chère à quelqu’un, pas un vulgaire parasite que l’on cherche à exterminer. Non, pas prête à tous les sacrifices car malgré son engagement sincère auprès des hostiles Prue ne pourra jamais le nier car aussi forte qu’elle a tenté d’être en entretenant sa silhouette elle n’en est pas moins fragile et un rien ne blesse la fière mutante dans son orgueil. Alors elle se fait ombre silencieuse, tentant de cacher aux yeux de tous sa double vie. Les hostiles ne doivent pas savoir pour son amant, Orlando ne doit pas savoir pour les hostiles. Lui est tolérant, lui est amoureux mais combien d’humains sont comme lui ? Pas la majorité, pas ceux qui détiennent le pouvoir, pas ceux qui travaillent dans ces foutus laboratoires, pas ceux qui les oppressent.
     La réaction de Chow ? Elle ne préfère même pas l’imaginer. La demoiselle a côtoyé d’autres hostiles, a entendu certains noms circulés et sait par conséquent pertinemment que ce ne sont pas des tendres.
Sans doute aurait-elle du faire un choix, elle ne l’a pas fait alors elle se soustrait aux regards des autres et demeure méfiante au point qu’un simple regard vous décourage le plus souvent de lui adresser la parole et pour les plus hardi en guise de récompense les attend une Prue froide et protocolaire qui vous mènera doucement mais sûrement vers la porte de sortie. Dotée d’un esprit aussi cartésien qu’aiguisé par des années d’études, elle sait que la langue et aussi redoutable que l’épée et s’évertue à cacher ses faiblesses de telle sorte que rien ne puisse l’atteindre. Ou du moins, que les autres le croient car beaucoup de choses peuvent atteindre cette statue de pierre mais pour cela encore faudrait-il savoir quels sont ses points faibles et ce n’est pas de sa bouche que vous les connaîtrez car Prue ne fait pas confiance si facilement, elle sait sa situation précaire est capable de basculer dans le cauchemar à tout moment. Habile manipulatrice, elle n’hésitera pas à se servir de ses charmes autant que son esprit pour se jouer de vous ajouter à cela une femme qui se veut durer et vous obtiendrez la prédatrice qu’elle aimerait être à l’image des autres hostiles. Inutile de dire que Prue, déchirée entre deux mondes est loin d’être sans état d’âme.
     Mystérieuse, cela va sans dire par sa distance qu’elle entretient soigneusement avec tous les êtres mais aussi par son regard inexpressif qui vous scrute, vous détaille. Prue a dû très vite savoir se débrouiller seule, après sa fugue la demoiselle a dû aller de job en job, côtoyant des milieux qui ne lui plaisaient pas vraiment dans le simple but d’obtenir son indépendance, et de prouver à la jeune femme trahie qu’elle était qu’elle en était capable, qu’elle était assez forte pour acquérir sa liberté et par la suite pour livrer sa guerre. C’est la même force qui l’a poussée à reprendre ses études, ne pouvant se complaire dans ses petits jobs qui vous rabaissez à être sous les ordres de quelqu’un d’autre, encore plus lorsqu’il s’agissait d’un humain. Son statut de doctorante lui permet de ne pas attiser les soupçons de ceux qu’elle côtoie aux quotidiens, bien que le contact des humains lui soit déplaisant, Prue s’efforce de se rendre à l’Université puisqu’elle pense à sa situation avant tout et qui penserez à dénoncer une étudiante et qui côtoie qui plus est un gardien de la paix. Ne vous arrêtez pas aux apparences et méfiez-vous, car gare à ceux qui auraient affaire à elle, son pouvoir n’est pas des plus agréables d’autant qu’elle n’hésite pas à en jouer lorsqu’elle est dans une mauvaise posture.
Particularités

     Des cicatrices. Première particularité qui lui vient à l’esprit, c’est un sujet d’ailleurs qui fait beaucoup rire Orlando. Il suffit qu’il caresse une des marques blanchâtres sur un bras ou une jambe nus de la demoiselle pour se voir gratifier d’un exposé sur la moindre de ses résidus ostentatoires. C’est que Prue en est très fière de ses cicatrices, récital de sa vie pleine de péripétie et d’aventure et que je me suis faites celle-là en tombant de moto, et que je me suis faites celle-ci en tombant sur un caillou pendant une bagarre à la récréation (nettement plus drôle quand elle n’utilisait pas son don d’ailleurs)… Il y en a pour des heures et souvent il l’interrompt d’un baiser. Une que ni elle ni lui n’aime évoquer c’est cette vilaine balafre sur son avant-bras. Souvent recouverte par un bracelet ou un bandage, ceux qui l’aperçoivent supposent une tentative de suicide. Ils sont bien loin du compte.
     Même stupides à y repenser, car Prue a soif de vie et surtout de liberté. C’est son credo, la seule chose pour laquelle elle se bat et se battra toujours et même si cela implique des souffrances qu’elle est prête à endurer. Sans doute est-ce la raison pour laquelle elle avait claqué son salaire de serveuse à l’aube de ses vingt-deux ans pour graver sa fougue dans le creux de ses reins, en un élégant « Freedom » stylisé qui contourne sa fesse pour mourir sur sa jambe. Elle avait voulu à l’époque un autre sur son poignet, de la même envergure mais par manque d’économie il s’est révélé beaucoup plus modeste et il est écrit « Strength » en gaélique. A croire qu’elle pense vraiment dissimuler sous ses grands yeux luminescents et sa démarche assurée sa fragilité à fleur de peau. Autre moyen de le dissimiler, sa passion pour tous ce qui approche un deux roues elle est capable non seulement de remettre n’importe lequel sur pieds mais aussi de faire obéir les plus capricieux par la subtilité dont elle fait usage pour les manier.
Groupe et Pouvoir

« Groupe : Mutant Hostile.
« Raisons :      Un monde bâtit de pied en cap sur des préjugés, sur une haine qui ne parvient pas à se dissocier de ce que vous êtres quoiqu’ils fassent. Ce n’est pas un manque de volonté, ou peut-être que si pour Prue c’est encore une autre faiblesse qui pourrit l’être humain jusqu’à la moelle les obligeant à détester les prédateurs qu’ils sont par rapport à eux, ces êtres sans pouvoir obligés de se terrer dans leur bunker comme des lièvres se cachent du loup dans le terrier. Il en va de leur nature, ils vous maudissent car vous êtes différents tout simplement. Cela n’a pas commencé avec les mutants, que dire des autres peuples qui ont subi des génocides jusqu’à se voir maîtrisés ? Le prétexte n’était-il pas le même ? Assurer la sécurité des humains contre une autre peuplade ?
Echapper à la norme s’est échapper aux règles, aux frontières et aux repères que les humains se sont créés et dès lors votre nature fait de vous un danger. Après tout ils ont raison, qui sait demain en clignant des yeux ou en tapant du pied un mutant pourrait causer un tremblement de terre, décimer toute une ville ou pourquoi ne pas fendre un continent en deux ? C’est de notoriété publique que les pouvoirs des mutants ont cette puissance n’est-ce pas ? Stupide.
     Leur croisade ridicule ne risque malheureusement pas de se voir couronner de succès, ils n’en ont pas conscience encore mais le danger et bien plus grand qu’il n’y paraît, les mutants bien trop nombreux.
     Pourquoi avoir rejoint les hostiles ? Pour libérer les siens qui pourrissent dans des cellules attendant la mort que leur donneront ces prétendus scientifiques, pour ne pas avoir à être un jour pucés comme une bête, pour que jamais on ne lui vole sa liberté et son libre arbitre. Car c’est une louve et on n’hôte pas la liberté à ceux qui sont en position de force, les humains ne vont pas tarder à s’en rendre compte. De plus, elle a méchamment envie d’en coller une aux pacifistes, cette bande d’hypocrites qui sympathisent avec leur pire ennemi pendant que les leur se font tabasser dans les rues quand ils ne périssent pas. Il faut qu’il y est un opprimant et un opprimé, ainsi va le monde et les humains verront bientôt la roue tourner.

« Pouvoir(s) : Contrôle de la Douleur.
« Description : U.C
Histoire

U.C
Informations sur le Personnage

« Système de Puçage : Non.

« Avatar : Olivia Wilde.
« Recyclage du Personnage : C'est déjà une PP donc oui, même si étant donné le temps que je passe sur sa fiche je n'aimerai pas la perde de sitôt .__. .
Informations Personnelles

« Comment avez-vous connu le forum ? Sur TopSite.
« Parrainage ?
« Un commentaire à faire passer aux administrateurs ? Non, le contexte est très riche et ce n'est pas évident de s'y retruover aux débuts mais ayant personneement harceler un admin je peux témoigner qu'ils ne mordent pas x). Sinon 4 c=.
« Quelque chose à dire sur le forum ? Pas pour le moment.
« Quelles sont vos disponibilités ? 5/7 en temps normal.
« Parlez-nous un peu de vous : Alalah dure question, je suis hermétique à ces trucs...l'orange c'est un fruit ? /BRIQUE/.






SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

avatar

Liam Winchester
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

◊ Nombre de Messages : 7431
◊ Nombre de Messages RP : 481
◊ Age : 29
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 32 Ans
◊ Pouvoirs / Armes : Un Colt M1911A1 9mm, l'équipement de base d'un Agent Spécial Apocalypto


Informations

» Métier: Agent de l'équipe spéciale 'Bastet' - Policier (sous couverture)

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Prudence R. Greyback. Sam 30 Juil - 15:34

Je te souhaite officiellement la bienvenue sur le forum,

Je sais bien que ta fiche n'est pas achevée, mais afin d'éviter les doubles messages, je te demande simplement de poster après moi lorsqu'on pourra s'occuper de toi (histoire de ne pas louper ta fiche terminée ^^). Sinon tu sais que mes mps sont là si jamais !

Bonne chance pour la fin de ta fiche ;)

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://song-of-ice-and-fire.forumotion.com/

Prudence R. Greyback.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A p o c a l y p t o :: ◄ Archives Hors RP-