Une nouvelle dans l'équipe! [Liam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Une nouvelle dans l'équipe! [Liam] Dim 3 Juil - 20:56

Un superbe laboratoire, des éprouvettes ici et là, des paillasses de verre, un coin bureau pour la paperasse et divers appareils technologiques..Tout le nécessaire de l'ingénieur biologiste était là. Lyraless pénétra dans le laboratoire et posa ses affaires avant de pousser un soupir de satisfaction. Voilà quelques jours qu'elle avait obtenu un poste de titulaire dans l'Opération, jusqu'ici elle n'avait été qu'en période d'essai, bénéficiant d'une formation riche et variée sur son domaine d'expertise.
La biologiste n'avait toujours pas réalisé qu'elle avait réussit à obtenir ce à quoi elle aspirait le plus, c'est à dire accéder à un poste lui permettant d'agir efficacement dans la lutte contre les mutants..jusqu'à leur destruction. Oui, c'était dur à dire, il y avait d'un côté les "méchants mutans" mais aussi les bons..qui pouvaient à leur tour devenir hostiles. On n'était jamais assez prudent, voilà pourquoi Lyraless était à 100% pour leur extermination et avait de plus une dent contre ces créatures à cause d'une histoire de coeur qui avait mal tournée entre son frère et une mutante, ce qui nourissait plus encore sa haine contre eux. Elle les détestait tous, même ceux qui ne lui avaient rien fait personnellement ni à elle ni à ses proches, elle avait envie de leur régler leur compte à tous.

Et voilà, pourquoi Lyraless avait voué sa vie aux biotechnologies et à la génétique. Elle s'était abandonnée corps et âme à ses études, ses histoires d'amour passant au rang numéro 3 dans l'ordre de ses priorités. Plutôt rare pour une jeune femme, mais pas impossible, Lyra en était la preuve vivante. De toute façon si avoir un garçon signifiait pour une femme de rester dans les oubliettes sans pouvoir briller par son esprit vif et acéré, cela ne servait à rien. Et les amis dans tout cela..elle les avait vus dès qu'elle avait pu mais c'était assez difficile quand on s'appelait Lyraless et qu'on était une mordue de travail et de ses passions artistiques qui n'étaient autre que le chant, la guitare et la danse. La jeune femme ferma les paupières quelques instants afin de retrouver la paix intérieure. C'était chaque fois la même chose, elle se laissait aller à cette haine profondément ancrée en elle et ne pensait plus qu'à cela et à tout ce qui avait rapport avec, ce qui pouvait parfois lui faire perdre un temps précieux. Lyraless s'efforça de raisonner de la manière la plus rationnelle possible, elle en avait besoin si elle voulait continuer à faire de l'excellent travail. Lyra inspira profondément puis souffla avant de s'assoir à son bureau et d'ouvrir un lourd dossier qui se trouvait là.

*Bon, voyons voir ça..Tiens un prototype d'arme..hmm intéressant..*

Elle se plongea dans la lecture des caractéristiques techniques et sur le processus biologique qui s'effectuait lorsqu'elle était en action. C'était plutôt ingénieux de la part de son prédecesseur de proposer un tel projet mais il mentionnait quelques problèmes d'instabilité et...

"Quoi?!"

La jeune femme ouvrit de grands yeux ronds et se passa la main sur le visage. C'était à ce moment là qu'elle entrait en action. C'était une lourde responsabilité qu'elle avait là, mieux valait ne pas faire de boulette sous peine d'exterminer peut être les mutants mais aussi l'équipe qui s'en chargeait. L'Equipe Bastet en l'occurence, Lyraless était en charge de l'amélioration de leur équipement. on lui avait vaguement expliqué qu'il s'agissait un peu de l'élite de terrain de l'Opération Apocalypto et qu'ils étaient très précieux de ce fait. Mieux valait donc pour Lyraless, de faire en sorte qu'ils ne soient pas trop amochés au sortir de leurs chasses aux mutants.

"Bon ben, ma chère Lyra t'as plus qu'à t'y mettre!"

Non, Lyraless n'était pas folle. Seulement parfois, il lui arrivait de se parler à elle même à voix haute simplement pour se donner contenance et courage parce que là pour le coup elle allait en avoir besoin. Ben oui, voilà ce que ça donnait quand on se tuait trop au travail à tel point qu'on en oubliait qu'on n'était pas seul au monde. Ce n'était pas une mince affaire dont on lui demandait de s'occuper là. Le dossier mentionnait qu'il y avait une probabilité de 35% pour que l'arme endommage les cellules nerveuses de l'utilisateur. Et bien! Elle n'avait jamais imaginé que cela soit possible, comme quoi on pouvait se tromper. En contrepartie, il s'agissait d'une arme extrêmement puissante capable de créer des interférences dans le système nerveux des mutans afin d'inhiber temporairement leurs pouvoirs.

*Une belle avancée dans la technologie..Si l'on m'avait dit que ça existait réellement il y a quelques années, j'aurais ris au nez de mon interlocuteur*

Et pire encore, elle se serait peut être même roulée par terre prise d'un fou rire incontrôlable. La jeune femme s'attela à la tâche sans plus attendre..sans réellement savoir ce qu'elle allait faire. Elle commencerait un truc un peu au pif, et improviserait en voyant ce que ça donnerait. C'était un peu comme quand elle dansait ou lorsqu'elle composait un chant à la guitare, elle commençait un peu n'importe quoi et finissait par avoir des idées de génies. Elle espérait que cela soit aussi fructueux pour ce premier essai que pour ses compositions artistiques. En fait, même si cette arme était dangereuse, même si elle avait une lourde responsabilité, cela l'amusait de s'occuper de cela en un sens. Elle allait enfin avoir un défi à la hauteur de son potentiel intellectuel à relever. Orgueilleuse? Oui Lyraless l'était sans aucun doute, mais non sans raison.

Elle était plus qu'exigeante avec elle même, elle avait travaillé très dur pour en arriver là et était fière de ce qu'elle avait accompli. Quelle n'avait pas été sa joie, lorsque l'agent de recrutement de l'Opération Apocalypto l'avait invité à rejoindre le mouvement. En contrepartie de ce poste en or, elle devait être sous couverture. Sa famille, ses amis..Aucun ne savait ce qu'elle exerçait réellement. Aucun ne savait qu'elle faisait partie d'une organisation anti-mutants. Ils pensaient tous qu'elle faisait partie d'une troupe de brillants chercheurs biologistes dans les traitements de maladies auto-immune rares. En un sens, elle ne mentait pas tout à fait, elle était biologiste. Et puis, si c'était pour le bien être de ses proches, elle n'avait pas vraiment de scrupules à leur mentir sur ce point particulier.

Après avoir mis une paire de boules Quiès mais sans prendre la peine d'enfiler une blouse,Lyraless commença par sortir un échantillon d'ADN de mutant et se dirigea gracieusement vers une paillasse pour l'observer au microscope électronique. Ce dernier était de grande qualité, de la très très haute technologie, un véritable petit bijou aux yeux de la biologiste. grossissements de l'ordre de 2 millions de fois, lumière polarisante, immense pouvoir de résolution..tout y était, un véritable plaisir pour les yeux et les neurones de la jeune femme.

Elle soupira quelques instants plus tard. Il fallait qu'elle trouve le lien entre les centres nerveux des mutants, le processus biologique de la machine et les centres nerveux humains. Elle avait là de quoi se créer un cassse-tête des plus fabuleux. Durant son observation, elle pris quelques notes et esquissa un étrange croquis représentatif de la situation dans laquelle elle se trouvait. On lui avait toujours appris qu'il était très imprudent de partir dans ses recherches sans avoir fixé et bien retenu l'objectif de départ sous peine de le perdre de vue justement. Elle se massa quelques secondes le cuir chevelu, tout en réfléchissant intensément. Elle devait partir du côté humain pour commencer. Elle nota rapidement ce qu'elle savait sur le système nerveux humain, les cellules nerveuses. Ca, ce n'était pas trop dur, non, c'était même très facile. Le plus dur restait à venir. Alors, il fallait à présent jeter un coup d'oeil aux particularités du système nerveux du métabolisme mutan. Lors de sa formation, elle avait eu plusieurs sortes de cours là dessus, qu'elle avait trouvé particulièrement intéressants. Elle pouvait déjà relever que..
Soudain, elle s'arrêta et fronça les sourcils. Elle avait l'impression d'être observée ou plutôt l'impression d'être observée depuis un petit moment mais elle était tant affairée qu'elle n'avait pas prêté attention à cela jusqu'ici, mais cela commençait vraiment à la troubler.. Elle leva le regard vers la porte de son laboratoire et distingua une silhouette masculine sur le seuil de la porte. Décidément son intuition lui faisait rarement défaut et elle se félicitait de la suivre si souvent. Evidemment ce n'était pas pour autant qu'elle fonçait tête baissée sans réfléchir mais parfois écouter ses sens pouvait être utile comme en cet instant. Elle retira ses boules Quiès et, avec un léger sourire, demanda gentiment de sa voix cristalline:

"Bonjour, je peux vous aider? Veuillez m'excuser, j'espère que vous n'attendez pas depuis très longtemps, j'étais plongée dans mes recherches."

Elle se leva et retira quelques mèches de cheveux qui étaient venues se hasarder sur son visage, avant d'inviter l'inconnu à entrer. Elle se mordit la lèvre inférieure, si la personne en question avait frappé à la porte, elle ne l'avait pas entendu. Par chance, il ne devait pas avoir attendu très longtemps. La jeune femme haussa un sourcil, en inspectant rapidement la tenue du nouveau venu. C'était sans aucun doute, un agent des bastets, lors de sa formation on lui avait appris à reconnaître les différents membres de l'organisation afin que chacun ne soit pas obligé de se présenter et d'expliquer son rôle lorsqu'il la rencontrerait.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

avatar

Liam Winchester
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

◊ Nombre de Messages : 7431
◊ Nombre de Messages RP : 481
◊ Age : 28
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 32 Ans
◊ Pouvoirs / Armes : Un Colt M1911A1 9mm, l'équipement de base d'un Agent Spécial Apocalypto


Informations

» Métier: Agent de l'équipe spéciale 'Bastet' - Policier (sous couverture)

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Une nouvelle dans l'équipe! [Liam] Mar 5 Juil - 12:46

     Liam était de mauvaise humeur aujourd'hui, pas que ce soit un fait suffisamment nouveau et inédit pour qu'il soit utile de le souligner, mais cette fois-ci il avait une bonne raison de l'être et son agacement était partagé par la majeure partie des agents de son unité. La veille avait été un jour important et chargé en interventions, un mutant de niveau cinq avait été repéré dans une ruelle de la ville, un danger public capable d'envoyer des boules de métal en fusion en direction de ses assaillants, rien de bien surprenant tout en restant extrêmement dangereux. Ce n'était pas vraiment le genre de chose qui pouvait gâter davantage l'humeur déjà exécrable de l'agent spécial et l'intervention s'était déroulée plutôt bien, jusqu'à ce que le matériel leur fasse défaut tout du moins. Liam n'avait jamais été un fervent partisan des inventions des chercheurs de l'Opération, lui qui préférait écrire ses rapports à la main et se servir d'une montre à cadran, n'allait certainement pas faire confiance à un matériel de haute technologie. Pourtant en entrant dans l'unité Bastet, il avait malheureusement été obligé d'accorder plus de confiance à ce genre de matériel, puisqu'il y avait recours pratiquement tous les jours. L'intervention sur le mutant dangereux s'était donc parfaitement bien déroulée, Dorian était de la partie pour une fois, à croire que les paperasses commençaient à l'agacer, il y avait aussi Kailee et quelques autres agents qu'il ne fréquentait pas. C'est seulement lorsqu'ils s'étaient occupés de l'emprisonner dans le filet confectionné par les chercheurs qui était censé résister à une pression de plusieurs tonnes et à toute sorte de poison, avait cédé, que l'intervention s'était considérablement gâtée.

     Bien évidemment, avec sa chance légendaire, l'Américain se trouvait juste à côté du mutant en question au moment où celui-ci avait lâché une boule de métal en fusion sur le filet qui avait instantanément cédé. Le fugitif s'était aussitôt débarrassé de ses entraves désormais sans danger avant d'envoyer une boule de son pouvoir en direction du Bastet qui n'avait pas eu le temps se s'abriter derrière muret. Le métal s'était posé sur son équipement - censé résister à toute sorte d'attaques - et qui bien évidemment avait aussitôt réagi de la même manière que le filet. Heureusement il n'avait été touché qu'au bras droit, le temps de se débarrasser de sa veste et il avait simplement été légèrement touché sans grand mal. Au final, ils avaient été contraints d'user d'une fléchette fabriquée à partir de l'ADN de la mutante « domestiquée », ce qui avait considérable agacé Dorian qui connaissait le prix d'une telle fléchette. De toute l'équipe, c'était Liam qui avait finalement été le plus emmerdé, il avait été à deux doigts de se faire cramer par du métal en fusion juste parce que les chercheurs avaient totalement foiré la fabrication de leurs filets. Déjà que l'Américain n'était pas chaud pour jouer les rétiaires, si en plus c'était pour prendre le risque d'y passer parce que le matériel ne suivait pas, très peu pour lui. Pour terminer la journée il avait été obligé de rentrer à la base pour se dégoter une autre veste d'uniforme - la première serait certainement retenue sur sa paye en plus - et retourner sur le terrain. Tout le monde avait pesté contre les chercheurs durant l'après-midi puis l'incident avait finalement été oublié lorsque les agents étaient tous rentrés chez eux pour la nuit.

     Sauf par Liam, lui c'était le type même de l'agent chiant par excellence, en se réveillant avait l'aube le matin même si se souvenait encore de l'incident, il fallait dire que le métal avait laissé une trace assez visible sur sa peau qui tarderait certainement à disparaître. Son épaule l'élançait de temps en temps comme pour lui rappeler l'incompétence des chercheurs, raison de plus pour qu'il se montre de très mauvaise humeur. Puis histoire d'ajouter de l'huile sur le feu, Dorian avait convoqué Liam dès son arrivée à la base (lui aussi devait avoir des difficultés à dormir pour se retrouver là aussi tôt), et lui avait signifié qu'il était chargé d'aller chez les chercheurs pour leur signaler le problème survenu la veille. Expression agacée de la part du policier de couverture qui fronça les sourcils avant que son supérieur hiérarchique ne lui demande s'il y avait le moindre problème. Sans ambages, il ne se gêna point pour lui faire remarquer qu'il y avait des personnes chargées de transmettre les communications sans grande importance comme celle-ci, ce à quoi Dorian avait répliqué qu'ils avaient besoin de dire très clairement ce qui c'était passé et que les chercheurs voudraient peut-être savoir plus sur le mutant en question. Constatant qu'il était inutile de chercher à échapper à cette tâche, il hocha la tête, non sans une dernière expression agacée, avant de retourner dans l'aile réservée aux Bastet. Les chercheurs arrivaient beaucoup plus tard dans la matinée, l'agent Winchester eut le temps de s'occuper au stand de tir jusqu'à ce qu'il jette un coup d'œil sur la montre pour constater qu'il était l'heure. Comme un condamné, il se décida donc et rangea rapidement les affaires qui traînaient avant de se diriger vers l'aile des chercheurs spécialisés dans l'équipement de l'unité spéciale dont il faisait partie.

     Même s'ils bossaient plus pour l'anéantissement des mutants que les autres chercheurs, Liam n'avait toutefois pas une grande estime d'eux. Il n'aimait pas les chercheurs c'était un fait, au moins ceux-là semblaient comprendre qu'ils avaient besoin d'armes adaptées pour attraper les mutants, mais ils restaient des chercheurs et par ce fait, le Bastet les considèrerait toujours comme des personnes incapables. Du moins de ce que lui faisait, bidouillage des cellules et les trucs de ce genre ne l'impressionnaient pas, ça le rendait somnolent. Arrivé dans le couloir qui débouchait la salle où les chercheurs se trouvaient habituellement, il stoppa devant la porte close de cette dernière avant de frapper quelques coups. Pas de réponse, Liam tendit l'oreille, mais aucun bruit ne se fit entendre, étrange : le garde de l'aile venait de lui dire qu'il avait vu passer une jeune femme quelques instants auparavant. Ça l'aurait arrangé que ce soit un homme, mais il n'allait pas faire la fine bouche au final, comme personne ne répondait et qu'il voulait en avoir fini avec ça, l'agent Winchester passa outre les ordres affichés sur la porte - frapper avant d'entrer et attendre une réponse - puis appuya sur la poignée de la porte close qui s'ouvrit aussitôt. Poussa la porte, il fit un pas dans la pièce en la parcourant de son regard sombre avant de poser les yeux sur une silhouette penchée sur un appareil. Léger froncement de sourcils, ils engageaient des sourds dans les chercheurs ? Légèrement agacé par ce manque d'attention, il ne prit pas la peine de s'excuser et l'interpella.

     « Mademoiselle ! »

     Pas de réponse, elle ne bougea pas et resta concentrée sur son boulot, est-ce qu'elle se moquait de lui où quoi ? Il oscilla entre l'idée de se planter devant elle et la secouer, ou la planter là et dire à Dorian que les chercheurs étaient trop occupés. Finalement aucune des deux possibilités ne prit le dessus puisque la jeune femme leva les yeux dans sa direction et retira des bouchons de ses oreilles. La bonne blague, il n'y avait pas de bruit ici, elle était seule, pourquoi est-ce qu'elle avait besoin de bouchons ? Les femmes et leur logique imparable, heureusement que ce n'était pas un mutant évadé qui débarquait sans quoi elle serait certainement déjà dans l'autre monde. Toujours aussi agacé, il attendit qu'elle prenne la parole en première alors qu'elle s'excusait en justifiant son manque d'attention par son boulot, soit, mais ça ne l'empêchait pas d'être toujours aussi contrarié comme à son habitude. Bien décidé à expédier rapidement ce boulot plus que chiant, il secoua légèrement la tête avant de faire quelques pas dans sa direction pour lui adresser la parole d'un ton pas franchement aimable, mais sans tomber dans l'agression verbale pour autant. Son ton naturellement agacé en somme.

     « Heureusement que je n'étais pas quelqu'un de dangereux ou vous n'auriez certainement rien vu d'autre que vos cellules. Et hop, voilà qu'il jouait les moralisateur, l'un de ses rôles préféré il fallait l'avouer. L'agent spécial Whitewood m'a envoyé pour vous avertir des défauts de votre matériel. On a eu des difficultés avec vos filets hier, sans compter les équipements. Est-ce que vous saviez qu'ils ne résistaient pas au métal en fusion ? »

     Manière peu subtile de dire qu'ils s'étaient payés du métal en fusion dessus et que l'équipement n'avait pas tenu ses engagements. Le souvenir de la légère brûlure qu'il avait ressenti avant de se débarrasser promptement de la veste défaillante lui revint, ils devraient songer à essayer leurs créations avant de les refiler aux agents de terrain ! Qu'on s'amuse un peu. Un léger soupir traversa la barrière des lèvres de l'Américain qui promena rapidement son regard couleur d'ébène sur les environs, il n'y avait personne d'autre. Liam avait espéré tomber sur quelqu'un d'autre, un chercheur plus ancien peut-être, c'était la première fois qu'il voyait cette fille. Puis c'était une fille, il détestait devoir leur parler de boulot, surtout depuis les derniers « problèmes » avec la chercheuse Yulianov, ça tournait toujours mal lorsqu'il s'entretenait avec des chercheurs. À croire que Dorian faisait exprès de l'envoyer lui et son manque flagrant de tact et de diplomatie. Mais personne ne daigna apparaître, il reporta donc son attention sur la fille qui lui semblait avoir tout juste l'âge de sortir de l'école – ils engageaient les chercheurs à la maternelle désormais – puis lâcha quelques mots.

     « Un mutant a réussi à se libérer en faisant fondre le filet comme du beurre, puis il a envoyé du métal en fusion sur une veste d'équipement qui a été traversée comme si elle n'était pas là, on aurait pu avoir des blessés. Il disait cela sur un ton de reproche comme si elle était personnellement responsable de ce problème. Est-ce que je pourrais donner ça à quelqu'un pour que vous puissiez voir ce que c'est comme problème ? »

     Joignant le geste à la parole, il tira le fameux filet de sa poche, ou plutôt ce qu'il en restait. Emballé dans un film plastique, il ne restait plus grand-chose en effet. La veste était restée dans l'aile des Bastet, il n'avait pas particulièrement envie de la confier à n'importe qui, après tout il y avait son nom dessus et il ne voulait pas que cette information circule dans toute la base. Liam ne tenait pas à une publicité gratuite supplémentaire.

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://song-of-ice-and-fire.forums-rpg.com/

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle dans l'équipe! [Liam] Sam 9 Juil - 18:31

Lyraless baissa le regard vers ses chaussures durant quelques secondes à la remarque du nouvel arrivant dans la pièce. D'un côté, elle comprenait l'agacement de ce dernier, il est vrai qu'elle n'avait pas été obligée de mettre des boules Quiès mais elle n'avait pas prévu la visite de quelqu'un. Toutefois, sa remarque n'était pas des plus pertinente. Elle manqua bien de lui rétorquer que s'il avait été quelqu'un de dangereux il n'aurait pas pénétré dans la pièce en passant par la porte, mais elle n'en fit rien. En effet, elle n'était pas en position de faire de l'ironie ou de répondre au tac-au-tac dans cette situation. Elle se contenta d'opiner du chef tout en écoutant ce qu'il avait à dire. Elle fut ravie d'apprendre par ses dires, qu'elle ne s'était pas trompée sur l'identité du jeune homme en examinant sa tenue. De toute façon, même sans cela elle l'aurait parié. Ce n'était certainement pas un scientifique qui arborait cette démarche, ou cette attitude envers ses confrères.

La jeune femme reporta son attention sur les paroles du Bastet. Apparemment le matériel ne résistait pas au métal en fusion. Lyra réfléchit un instant. Et bien, non jusqu'à preuve du contraire elle ne savait pas que l'équipement pouvait céder sous une vague de métal brûlant. D'après son prédécesseur, tout avait été vérifié, l'équipement était hyper performant. Mais d'après son interlocuteur, la vérité était toute autre. La biologiste soupira, encore une histoire de clivage entre la théorie et la pratique. L'équipement résistait en théorie selon les lois de la physique, mais en pratique..ce n'était pas le cas. Une fois de plus, la jeune femme pouvait comprendre que le Bastet soit sur les nerfs, et avant qu'elle n'ait pu lui demander ce qui s'était réellement passé, il s'en chargea de lui même. Apparemment le mutant, à l'aide de son pouvoir avait réussi à faire fondre le filet qui l'avait entouré ainsi qu'une veste de terrain. Le regard de Lyraless sembla devenir glacial de même que ces traits se durcirent au mot "mutant". Il aurait pu y air des blessés ou même des morts, elle s'en serait sentie totalement coupable, même si elle n'était pour rien dans cet incident. Cependant, le seul fait de n'avoir rien pu faire la gênait mais elle n'allait certainement pas s'excuser et ce pour deux raisons. Tout d'abord, elle détestait s'excuser et plus encore à quelqu'un d'aussi peu aimable qui avait l'air de penser qu'elle n'était pas capable de s'occuper la tâche qui lui incombait. Elle était une femme peut être, mais une femme brillante qui n'allait pas se laisser impressionner par un macho de plus. Sachant parfaitement qu'il s'agissait là d'une lourde responsabilité qu'on allait lui confier, elle cala nerveusement une mèche de cheveux derrière son oreille droite et attrapa le filet que lui tendait son interlocuteur avant de le poser sur la paillasse derrière elle. Elle alors la parole à son tour:

Ecoutez, je viens juste d'accéder à ce poste. Je vais donc faire ce que je peux pour que ce genre d'incident ne se reproduise pas. Et non, je vous avoue je ne savais pas que votre équipement était sensible au métal en fusion. D'après mon prédécesseur, il avait été optimisé pour que ce genre d'incident ne se produise pas mais apparemment (coup d'oeil vers le filet) il n'en est rien. Pourriez vous me décrire plus en détail ce qui s'est passé juste avant que ce mutant ne se libère? Le filet s'est il brisé ou déchiré? Je suis consciente que ma demande est très pointue, toutefois plus vous m'en direz à ce sujet plus je serais à même de résoudre le problème rapidement.

Et surtout, facilement. parce que pour le coup, elle n'avait aucune idée de ce qui avait pu se passer. En même temps, elle n'avait pas encore jeté de coup d'oeil à la composition exacte de l'équipement de l'équipe Bastet. Il fallait avouer, la situation était assez difficile quand on venait d'obtenir un poste et qu'on se voyait déjà confier un problème des plus délicats. En effet, il était question de vie humaine ici, et Lyraless n'était pas du genre à plaisanter avec la sécurité du matériel, et encore moins pour celui d'une équipe spéciale. Raison pour laquelle elle avait été affectée à ce poste. Déjà que même des mutants inoffensifs pouvaient faire du mal aux hommes, c'était bien pire pour des mutants d'orientation hostile envers les Hommes. Elle ajouta:

Je peux seulement supposer pour le moment qu'il s'agit peut être d'une mauvaise réaction entre le métal chaud et un composant de l'équipement mais peut être que vous pourrez m'aider à en savoir plus.

C'était certain, parce qu'en attendant elle savait juste qu'un mutant s'était libéré sans grand mal, c'est à dire rien. Dès qu'elle en saurait plus, elle se ferait un plaisir de résoudre le problème parce que la destruction des mutants n'attendait pas, elle était imminente et la jeune femme n'avais pas envie de faire traîner les choses. Elle les trouvait déjà bien trop lentes à son goût et pour cela, elle allait faire son possible pour accélérer les choses. Lyraless repris, une lueur de défi dans le regard:

Mais, sachez que peu importe le temps qu'il me faudra, je trouverais la faille. Je n'ai pas l'intention de laisser l'humanité se faire massacrer par des mutants, c'est même tout l'inverse. Ils doivent tous être supprimés et je ferais en sorte de vous faciliter la tâche.

C'était maintenant que commençait son boulot, maintenant qu'elle participait à la destruction de ces créatures immondes bien qu'elles soient dotées d'une apparence humaine, elle n'en dégoûtaient pas moins Lyra. Elle fut parcourue d'un léger frisson à cette pensée qui amena le souvenir de son frère. Son pauvre frère qui avait souffert à cause d'une mutante. Une sale petite garce qui n'avait fait que le manipuler. Pour cause, il s'agissait bien là d'un comportement inhumain que ce soit au sens figuré ou au sens littéral du terme. Elle sourit légèrement à son interlocuteur. Avec son regard noir, ses cheveux à moitié en bataille et son air blasé, il n'avait pas l'air commode, il avait surtout l'air..fatigué en fait. Compréhensible quand on passait son temps à faire de la chasse au mutant. C'était dommage, il aurait pu avoir plus de charisme s'il avait voulu mais enfin après cette histoire là ne la concernait pas. Elle se doutait juste que ses amis devaient se compter sur les doigts d'une main. Remarque, c'était un peu la même chose pour Lyraless mais pour une autre raison. Ce n'était pas qu'elle n'avait pas envie d'avoir d'amis mais plutôt qu'elle n'en avait pas le temps. Il ne servait à rien de faire souffrir les gens en se liant avec eux pour ensuite les laisser tomber parce qu'on se consacrait trop à sa vie professionnelle. C'était ce qui se passait pour Lyra et pire encore, elle ne pouvait même pas parler de son boulot à ses amis mais seulement de sa couverture puisque celui qu'elle exerçait était classé top secret. Un véritable problème en somme que Lyraless avait mal vécu au départ, mais elle s'y était finalement habituée. Soudain, la jeune femme se rendit compte qu'elle ne s'était même pas présentée, ce qu'elle fit donc sans plus attendre en tendant une main frêle au jeune homme qui lui faisait face:

Pardonnez mon impolitesse, je suis le Docteur Biologiste Lyral..Lyra Johnson.

La jeune femme se pinça la lèvre inférieure. Elle avait failli le prononcer, ce moi qu'elle maudissait par dessus tout, ou presque. Elle détestait son véritable prénom..Lyraless mais pas plus que le mot "mutant" finalement. ce dernier, elle l'avait en horreur, il lui donnait la chair de poule. Elle avait l'impression d'avoir le prénom du diable, un prénom de mutante. Elle lui préférait largement le surnom de Lyra , plus joli, plus harmonieux, plus agréable à entendre et à prononcer. Oui, Lyraless était une femme qui possédait un étrange rapport avec les mots et la parole. Enfin, bref, elle reporta son attention sur le Bastet. Elle savait pertinemment qu'il lui manquait quelque chose mais elle ne se souvenait plus vraiment quoi, à vrai dire. Elle examina son interlocuteur de la tête aux pieds, et haussa un sourcil avant de passer devant lui pour regarder en direction de l'entrée. Non..toujours pas ici, elle n'avait donc rien vu? Elle se retourna une seconde fois puis balaya la pièce du regard avant de le reporter de nouveau sur le Bastet. Elle n'était pourtant pas mal voyante et surtout elle savait ce qui manquait, mais l'objet en question ne se trouvait pas ici au grand étonnement de la jeune femme. Elle demanda:

Au fait, il faut que je jette un coup d'oeil à cette veste qui a également subi des dégâts.

Lyraless fit une pause un court instant. Elle avait beau l'avoir cherchée du regard il n'y en avait pas trace ici, ou plutôt il n'y avait pas trace de ce qu'il en restait. L'examiner lui serait plus qu'utile pou pouvoir la comparer avec le filet, et ainsi peut être trouver le composant similaire se trouvant dans la composition des deux pièces d'équipement, susceptible d'avoir mal réagit avec le métal brûlant. Elle ne put s'empêcher d'ailleurs d'ajouter, d'une voix compatissante:

Veste qui est a vous, je suppose puisque celle que vous portez ne porte pas de nom d'agent.. Dans quel état est-elle à présent? Il n'en reste vraiment rien ou vous n'avez tout simplement pas envie de me la montrer? Plus j'en saurais sur l'équipement, et ses failles, plus je serais à même de l'améliorer. Je pourrais non seulement régler la faille mais aussi ajouter quelques renforcements enfin, après c'est comme vous voulez mais je suppose que vous tenez autant que moi à ce que les mutants disparaissent alors ce serait très aimable de votre part si vous me l'apportiez.

Bien plus qu'aimable, ce serait un effort surhumain pour le jeune homme selon Lyraless. S'il avait cru qu'elle ne prêterait pas attention à la veste, il se trompait. Oui, Lyraless était très observatrice, donc en général on avait du mal à la berner sur les apparences. En fait, elle ne comprenait pas pourquoi ce jeune homme ne lui avait pas directement apporté la veste. Elle pourrait d'ailleurs peut être en faire quelque chose et améliorer plus encore l'équipement de l'équipe Bastet selon ce qu'elle trouverait en l'examinant ainsi qu'en faisant de même pour les travaux de son prédecesseur. Ainsi, elle ne voyait pas pourquoi cette réticence à moins qu'il n'ait simplement oublié. Il était peut être aussi tête en l'air qu'elle lorsqu'elle avait 4 ans mais cela l'étonnait sachant qu'il faisait partie d'une équipe spéciale, une équipe d'élite de l'Organisation Apocalypto.. Mieux valait qu'elle ne songe pas trop aux fonctionnement des pensées masculine. Surement encore une histoire de fierté que ça ne l'étonnerait même pas. Enfin, pendant ce temps, une question lui brûlait les lèvres et elle ne put s'empêcher de demander:

Mais , dîtes-moi, le mutant qui vous a attaqué, vous l'avez neutralisé finalement où il a réussi à prendre la fuite?

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

avatar

Liam Winchester
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

◊ Nombre de Messages : 7431
◊ Nombre de Messages RP : 481
◊ Age : 28
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 32 Ans
◊ Pouvoirs / Armes : Un Colt M1911A1 9mm, l'équipement de base d'un Agent Spécial Apocalypto


Informations

» Métier: Agent de l'équipe spéciale 'Bastet' - Policier (sous couverture)

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Une nouvelle dans l'équipe! [Liam] Lun 11 Juil - 11:23

     Il ne se gênait pas de dévisager la jeune chercheuse, se moquant pas mal de risquer de la mettre mal à l'aise alors qu'elle n'avait certainement pas demandé à se faire agresser par un agent Bastet à peine en poste. C'était le petit supplément, un passage mensuel de Liam qui s'occupait la plupart du temps en accablant les chercheurs de reproches ou de sous-entendus montrant très clairement son aversion pour sa branche, un petit cadeau pour les nouveaux puisque généralement les anciens déléguaient cette tâche aux débutants. Oh, l'agent Winchester n'agissait pas de la sorte dans le but de se mettre tout le monde à dos ou d'avoir le plaisir de chercher les ennuis à d'autres personnes, il n'était pas du genre à chercher gratuitement les ennuis, mais lorsqu'on faisait mal son travail, l'Américain ne le laissait pas passer. Que ce soit un chercheur, un chasseur ou un Bastet, il se montrait aussi peu aimable, bien que les deux premières branches de l'Opération soient celles qui écopaient le plus souvent de la mauvaise humeur permanente du trentenaire. Lorsque la jeune femme manifesta un premier signe de nervosité en remettant sa mèche de cheveux avant d'attraper le filet tendu par Liam, celui-ci pensa aussitôt que ça devait être une petite minette qui rêvait de détruire les mutants sans oser le faire elle-même. Préjugés bonjour, avec l'esprit fermé qu'il avait l'agent Bastet était la personne rêvée pour les idées reçues, le fait qu'on déteste les mutants ne signifiait pas pour autant qu'on parvienne à s'attirer sa sympathie, c'était même tout le contraire. Il estimerait plus un défenseur des mutants qui s'impliquerait dans sa cause, qu'un anti-mutant qui se contenterait de protester devant son poste de télévision, une bière à la main. Le maître mot de l'agent spécial « action ».

     La demoiselle lui servit un plateau d'excuses, expliquant qu'elle n'était là que depuis très peu de temps et qu'elle allait faire son possible pour que ça ne se reproduise pas. Faire son possible, ce n'était pas suffisant pour lui, il fallait y arriver ou ne rien tenter, son côté trop appliqué et trop exigeant le poussait à rendre la vie impossible aux autres qui ne demandaient pourtant rien de plus que de bosser en paix. L'on ne pouvait pas toujours être au mieux de sa forme et pourtant c'était clairement ce que Liam demandait, pas de moment de faiblesse, sur le terrain c'était fatal, mais la jeune chercheuse était dans les laboratoires. Seulement ses erreurs retomberaient sur les agents spéciaux, elle était donc aussi soumise à cette pression que n'importe qui. L'agent Winchester écoutait le débit de paroles, connaissait presque par cœur les explications plus où moins bancales que l'on avait l'habitude de lui offrir dans de telles occasions, il ne dit rien, laissant le silence faire écho à ses déclarations jusqu'à ce qu'elle lui pose des questions concernant la manière dont le filet s'était déchiré. Il ne s'était ni brisé ni déchiré, il s'était tout bonnement désintégrer, fondu comme du beurre dans une casserole trop chaude, s'il s'était amusé à lui balancer un filet de pêche cela aurait eu le même impact à n'en pas douter. Une première expression d'agacement passa furtivement sur le visage du Bastet avant qu'il ne la chasse, puis elle reprit en lâchant quelques mots que même lui-même aurait pu deviner, elle devait être la descendante de Sherlock Holmes. Ses pensées devenaient sarcastiques avec le temps, s'il avait pris la peine de se montrer plus souple il aurait constaté que la jeune femme faisait tout son possible pour rendre cette entrevue moins désagréable qu'il n'y semblait de prime abord. Mais il n'en avait aucune envie.

     « Il ne s'est ni brisé, ni déchiré, il a fondu tout simplement, comme si l'on jetait un filet de pêche dans du feu. Vous devez bien le constater, sinon je vous aurais apporté les restes, même déchirés, là il n'y a plus qu'un petit bout, tout le reste est parti en fumée. »

     Petit effort à peine visible de sa part, Liam tentait de développer ses réponses autrement que par des monosyllabes, peut-être finalement qu'elle parvenait à le rendre moins hostile, à moins que ce ne soit simplement l'envie de clore le plus rapidement possible cette discussion. Au final ça n'avait que peu d'importance. Le regard chargé de défi qu'elle lui décrocha ne le fit pas ciller, il avait trop de fois entendu les fanfaronnades de jeunes agents de terrain, tels que l'agent Paradise à qui il avait finalement été contraint de sauver les fesses. Ce qui comptait chez lui, c'était les faits, ce qui découlait d'un travail appliqué et efficace, pour le moment aucune parole ne saurait le calmer, si elle était capable de lui présenter un filet résistant, peut-être remonterait-elle dans son estime. À n'en pas douter même, à condition qu'elle ne soit pas une pro-mutant comme la plupart des chercheurs qui rechignaient à sacrifier des mutants alors qu'ils n'étaient que des souris version humaine.

     « Commencez par réparer ce filet et le rendre plus résistant, je pourrais alors éventuellement prêter foi à vos paroles. »

     Aucun tact, Dorian ne serait certainement pas ravi d'apprendre qu'il parlait avec cette jeune femme comme si c'était l'ennemi public numéro un. Mais il avait tellement entendu de jeunes chercheurs et de jeunes chasseurs sûrs de leurs capacités, lâcher prise après quelques semaines au sein de l'Opération, il n'accordait plus sa confiance aussi aisément depuis belle lurette. Quelques secondes de silence, Liam imagina un instant qu'elle allait lui demander de la laisser pour qu'elle puisse analyser ce filet, mais non, elle se montra d'une politesse inattendue en tendant sa main au Bastet pour se présenter. Cela lui rappela ses précédentes rencontres avec d'autres chercheurs, Sahid, Pixie, ils se montraient tous polis et il avait toujours ignoré leur main tendue. Cette fois-ci ne fit pas exception, il n'attrapa pas la main tendue de la jeune femme sans même prendre la peine de lui offrir une excuse du genre j'ai les mains sales ou autre fadaises du genre. Au moins on pouvait lui laisser le fait qu'il n'était pas hypocrite et ne masquait pas son manque d'empathie. Léger hochement de tête pour signifier qu'il avait entendu.

     « Agent spécial Winchester. »

     Pas de prénom, de toute manière il ne comptait pas un jour en venir aux politesses qui nécessiteraient le prénom, économie de salive et de temps. Finalement sa voix s'éleva à nouveau alors qu'elle déclarait avoir besoin d'observer la veste qui avait été touchée, marquer une pause, puis prendre un ton agaçant pour lui demander pour quelle raison il ne lui avait pas apportée avec le filet. Il ne répondit pas de suite et elle ne lui en laissa pas l'occasion puisqu'elle posa finalement une dernière question. Celle-ci aurait pu provoquer un sourire, voir même un rire chez l'agent spécial s'il avait été du genre à se laisser aller à ces signes d'amusements, mais ce n'était pas son genre et il se contenta de la regarder droit dans les yeux avant de lâcher quelques mots d'un ton à la fois étonné – qu'elle puisse envisager qu'ils l'aient laissé partir – et légèrement agacé – comme à son habitude –.

     « Il a été neutralisé et il dort dans une cellule de la base Ptah à l'heure qu'il est. L'équipe Bastet ne laisse jamais partir les mutants en vie, même si l'on ne peut pas les capturer vivants. »

     Ce qui signifiait tout simplement que lorsqu'ils ne pouvaient pas attraper, ils tuaient, enfin ça, c'était uniquement lorsque Liam était seul, quoique l'agent Kerry était aussi de cet acabit. Dorian refusait la mort des mutants, c'était la seule dissemblance entre les deux agents sur leur vision des mutants et c'était ce qui avait sauvé la vie à ce cobaye. Liam avait la sale habitude de se venger sur les mutants qui étaient responsables de la perte d'un matériel ou d'une unité, en leur faisant sauter la cervelle de préférence, ce qui était d'ailleurs la principale raison de sa mésentente avec Sahid. Finalement, il lui répondit au sujet de la veste, en toute sincérité comme à son habitude, même si cela ne lui plaisait pas.

     « Je n'ai, en effet, aucune envie de vous donner cette veste, si je dois entendre des commentaires à ce sujet dans la base d'ici demain, je saurais que ça vient de vous étant donné que j'ai toute... Confiance, en mon équipe. Je vais vous la chercher, à vous de vous débrouiller pour que ça ne filtre pas. »

     Les moindres mésaventures des Bastet se changeaient généralement en sujets de discussion agaçants, Liam n'avait aucune envie d'être le centre des discussions, déjà que les rumeurs allaient bon train, ça lui suffisait largement. Une fois cet avertissement lâcha, il se détourna pour se diriger vers la porte, plantant la jeune chercheuse pour déboucher dans le couloir et prendre la direction des quartiers de son unité. Il ne lui fallut que quelques minutes le temps de prendre sa veste qui sentait passablement le brûlé, puis revenir devant la porte de la pièce où la jeune femme se trouvait pour y pénétrer une nouvelle fois. Personne d'autre n'était arrivé depuis son départ, il s'approcha de la jeune femme histoire de lui tendre la veste dont une partie de l'épaule droite avait été touchée - certains morceaux complètement dissous et d'autres encore en partie visibles - puis lâcha quelques mots.

     « Voilà la veste en question, je ne pense pas que ça va vous donner davantage d'informations étant donné que c'est le même résultat que le filet, mais c'est vous la chercheuse. Concernant la veste, elle n'a été touchée que par quelques gouttes, ce qui explique qu'elle soit aussi peu atteinte. »

     Il retomba dans le silence, après tout ce n'était pas le genre à discuter des heures à propos d'un sujet qui n'avait pas besoin d'être développé. Bien évidemment, ce n'était pas non plus son style de lui demander des politesses, il aurait pu s'intéresser à sa santé, à son arrivée à l'Opération, à ce qu'elle faisait avant, mais il ne le fit pourtant pas. Quelques instants de silence passèrent avant qu'il ne daigne lâcher quelques mots.

     « Est-ce que vous pensez pouvoir faire quelque chose rapidement ? Ce n'est pas que je suis pressé, mais si les équipements ne sont pas fiables, je doute que les autres agents prennent autant de risques qu'avant. »

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://song-of-ice-and-fire.forums-rpg.com/

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle dans l'équipe! [Liam] Mer 13 Juil - 16:13

Lyraless hocha la tête. Le filet avait fondu comme de la glace au soleil. L'explication était claire, à la différence de l'attitude du Bastet. Elle ne comprenait pas la raison de ce comportement, si agressif. Elle se contenta de le dévisager à son tour, après tout il ne se gênait pas pour le faire et elle n'avait aucunement l'intention de se laisser impressionner par cet espèce de chasseur de mutant. Après tout qu'avait-elle fait de mal à part lui demander quelques explications pour faire au mieux? Rien du tout à dire vrai, si ce n'était qu'elle était une femme. Non, ce n'était pas elle qui avait un problème, ce devait surement être lui qui avait un problème avec les femmes. Au final, elle était bien contente de ne pas travailler avec lui. Ou du moins pour le moment, peut être que lorsqu'on connaissait ce jeune homme il avait une part d'amabilité en lui mais enfin elle n'était pas sûre de vouloir le découvrir. A son grand étonnement, l'agent fini par lui donner son identité, l'agent Winchester disait il. Il ne mentionna pas son prénom si bien que Lyra réprima l'irrésistible tentation de lui demander ironiquement s'il n'avait que son nom de famille. Toutefois, mieux valait éviter de chercher le jeune homme à ses yeux, car il semblait très facilement irritable et elle ne souhaitait pas avoir d'ennuis dès ses premiers jours de travail. Evidemment, elle aurait bien du se douter qu'il ne daignerait pas lui serrer la main, mais seulement lui répondre brièvement. Remarque, voilà qui était déjà mieux que rien. Elle hocha la tête à son tour avant de croiser les bras non sans le gratifier d'un regard glacial tandis qu'il lui expliquait le fin mot de l'histoire du mutant.
Quant au sujet de la veste, comme s'en doutait la jeune biologiste, Winchester lui signifia clairement qu'il n'avait aucune envie de chercher la veste mais finalement..il le fit quand même après l'avoir implicitement menacée de représailles si elle venait à parler de cette incident autour d'elle. Du moins, c'était ainsi que la jeune femme le comprenait. Décidément, l'agent lui semblait plutôt désagréable mais elle comprenait presque sa réaction. Certaines personnes qui auraient pu avoir une dent contre lui se seraient expressément empressés de diffuser cette information mais elle ne pouvait pas détester cet homme puisqu'elle ne le connaissait que depuis quelques minutes. Elle se contenta de hausser les épaules en le regardant partir chercher la veste en question. Pourquoi irait-elle raconter à tort et à travers qu'un homme avait bien failli finir avec un bras brûlé? Il s'agissait vraiment là d'une plaisanterie de mauvais goût, et Lyraless n'était pas du genre à faire ce genre d'inepties.
Quelques minutes plus tard, le Bastet revint et lui tendit nonchalament la veste en se demandant à quoi elle lui servirait sachant que le résultat était le même que pour le filet, toutefois elle se révélait moins atteinte.
Lyraless l'attrapa et tandis que le silence était retombé elle sortit un dossier et s'y plongea quelques instants tandis que Winchester lui demanda si elle pouvait faire au plus rapide. Elle ne comprit en réalité que vaguement ce qu'il disait, étant elle même plongée dans ses propres pensées. Lyraless se contenta de grommeler un léger "Hmm" avant de froncer les sourcils. Elle regarda alternativement deux pages de son dossiers et tapa la paume de sa main sur la paillasse avant de sourire largement à l'agent l'air satisfait
.

Et bien, oui je peux faire rapidement, je sais où se trouve le problème et je ne vois pas pouquoi mon prédecesseur a laissé ce point en suspens. Il ne s'attendait peut être pas à ce qu'un mutant ait le pouvoir d'émettre du métal en fusion.

Elle fit une pause et se dirigea vers un placard avant de prendre divers ustensiles afin de les poser sur sa paillasse de travail à côté de ce qu'il restait du filet et de la veste endommagée. Lyraless ne savait pas vraiment d'où lui était venu cet éclair de génie mais elle en était très fier. Elle ne put s'empêcher de penser que son prédecesseur ne devait pas être le biologiste le plus compétent. Elle même qui venait d'entrer dans le milieu avait tout de suite repéré ce qui n'allait pas. La belle reporta alors son attention sur Winchester, et s'enquit de lui donner quelques explications puisqu'il semblait depuis le début de cette conversation plus que sceptique sur ses compétences:

Pour faire simple, et ne pas employer de termes scientifiques dont vous vous fichez totalement je suppose, je vais vous résumer rapidement le problème. Votre équipement possède des pellicules de retenues d'eau, que ce soit pour la transpiration ou pour l'humidité de l'air afin qu'il ne se corrose pas s'il comprend des pièces de métal et qu'il ne moississe pas sur les parties en tissu.

La jeune femme fit une nouvelle pause afin de tourner sa phrase correctement. C'était là ce qu'il y avait de plus difficile dans le métier de chercheur. Expliquer des phénomènes physiques complexes en termes simples à une personnes ne possédant pas les connaissances biologiques suffisantes. Elle chercha ses mots quelques instants avant de reprendre:

Le problème est que, même si vous ne l'avez pas remarqué à l'oeil nu, votre équipement étant étanche à la fois de l'extérieur et de l'intérieur, l'eau retenue par cette pellicule ne pouvait pas non plus s'évaporer. Ainsi, lorsque cette saleté de mutant vous a attaqué, atteignant votre équipement, l'hydrogène produit par la réaction entre l'eau et le métal en fusion a fini par faire d'infimes explosion qui ont conribuées à faire fondre votre équipement. Il est évident que je simplifie, le processus biologique est plus compliqué que cela..mais l'idée est là.

Sur ce, elle rangea le dossier qu'elle avait sorti à sa place sur son bureau avant de noter le problème sur une feuille. Elle le signalerait aux autres chercheurs afin que l'erreur ne soit plus faible. Elle n'oublia pas non plus de noter la solution au problème à côté avant de reporter son attention sur son interlocuteur:

Je reconnais qu'il était très irresponsable de la part de mon prédecesseur de ne pas avoir pensé à cela. Je suppose qu'il faut savoir s'attendre à tout à présent de la part des mutants et faire en sorte que l'équipement minimise le moindre risque pour son porteur. Pour en revenir à ce que je disais, et bien, afin de remédier à ce problème il me suffira simplement d'intégrer quelques poches d'aération afin que l'humidité puisse s'évaporer et ne plus vous poser de problème avec des réactions de ce type. Et croyez-moi, il existe énormément de problème catastrophiques avec cet effluent liquide.

La jeune femme sourit, n'osant pas s'aventurer plus loin dans ses explications sous peine d'endormir le Bastet. Il était vrai qu'elle même considérait le sujet plus que passionnant mais tout le monde ne s'appelait pas Lyraless et tout le monde n'était donc pas passionné de biophysique ou de biochimieou même encore de biologie moléculaire. Elle reprit:

Je n'aurais donc plus qu'a signaler tout ceci aux techniciens qui se chargeront rapidement de vous restituer un nouvel équipement plus sécurisé et pour votre veste..Rassurez vous, je ne dirais rien. de toute façon je ne vois pas ce que ça m'apporterait d'aller raconter à tout va que votre bras a bien failli se retrouver fondu ou carbonisé. Je me chargerais personnellement de demander à ce que l'équipement soit testé avant qu'on ne vous le passe pour éviter que tout incident de ce genre ne se reproduise.

Voilà qui était dit. Il allait très certainement mettre en doute sa parole comme il l'avait fait pour son travail mais au moins se serait-elle montrer honnête, ce qu'elle ne faisait pas toujours pour tout dire. Elle savait être une véritable peste lorsqu'elle le voulait mais là, en l'occurence, elle n'avait aucune raison d'agir de cette manière, surtout avec un collègue dont la fonction était de capturer des mutants afin de créer un antidote inhibant leur pouvoir.
Soudain, elle eût une idée. Après tout autant profiter de la présence d'un Bastet puisqu'elle allait lui être utile. Lyraless reprit alors la parole:

J'aurais besoin de votre avis sur un nouveau prototype de rangers que nous avons créé pour votre équipe.(Elle alla chercher les dîtes chaussures dans un coin de la pièce avant de revenir:) Alors voilà, semelles anti-dérapement, maintien de la cheville, carapace de protection et nouvelle composition intérieure anti-humidité, résistance aux chocs puissants..Toutefois, je ne sais pas vraiment si malgré leur performances elles sont confortables ou même assez légères pour des hommes de terrain, si vous pouviez me donner un avis préliminaire sur la chose cela me serait d'une aide précieuse.

Lyraless lui tendit alors la paire de rangers attendant sa réaction, qu'elle soit positive ou négative. Elle préférait de loin que ce soit les utilisateurs qui lui donnent leur avis au lieu que ce soit de simples techniciens qui n'essayaient l'équipement que quelques secondes et n'avaient aucune idée, tout comme elle, de la difficulté qu'occasionnait le travail sur le terrain. Elle croisa les bras, réfléchissant elle même aux erreurs qu'aurait pu éventuellement faire les autres chercheurs d'Apocalypto. Finalement elle devait admettre, qu'elle adorait ce boulot et qu'elle ne regrettait absolument pas d'avoir accepté ce poste.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

avatar

Liam Winchester
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

◊ Nombre de Messages : 7431
◊ Nombre de Messages RP : 481
◊ Age : 28
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 32 Ans
◊ Pouvoirs / Armes : Un Colt M1911A1 9mm, l'équipement de base d'un Agent Spécial Apocalypto


Informations

» Métier: Agent de l'équipe spéciale 'Bastet' - Policier (sous couverture)

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Une nouvelle dans l'équipe! [Liam] Ven 15 Juil - 13:27

     La jeune chercheuse faisait preuve d'un certain aplomb, c'était le moins qu'on puisse dire, il fallait lui laisser cela, sans compter que ça faisait un sacré bail que le policier n'avait pas eu l'occasion d'entendre quelqu'un parler « normalement » avec lui (à comprendre sans en venir aux noms d'oiseaux). Le regard glacial qu'elle lui offrit ne lui fit ni chaud ni froid, ce n'était pas une première et il lui fallait bien plus qu'une gamine pour l'effrayer, mais si ça lui faisait plaisir, qui était-il pour lui enlever cette petite joie ? Tandis qu'elle s'éloigna en direction de sa table pour faire son boulot de chercheuse, Liam fut un instant tenté de la planter là et de lui dire qu'elle n'aurait qu'à faire transmettre les informations à l'agent Whitewood, mais il n'était pas certain que le concerné apprécie que son agent se déleste de ses devoirs de la sorte. Bah, peut-être qu'elle était surdouée et qu'elle détecterait le problème en deux temps trois mouvements, ça restait une femme et elle était donc forcément moins compétente qu'un homme, mais on faisait avec ce qu'on avait, de plus l'espoir fait vivre comme le dit si bien l'adage. Quelques instants de silence avant que la chercheuse de prenne la parole pour déclarer qu'elle avait trouvé le problème et ne comprenait pas que son prédécesseur ne l'ait pas fait, puis elle s'éloigna en direction d'un placard tandis que que l'agent spécial la suivait du regard avant de lâcher quelques mots toujours aussi aimables.

     « Peut-être simplement parce que vos compagnons sont tranquillement installés dans leurs laboratoires et qu'ils se contrefichent de ce qui peut se passer sur le terrain. Je ne limiterais pas ça aux anciens chercheurs mademoiselle Johnson. »

     Manière peu subtile de faire comprendre qu'en général les chercheurs ne pensaient qu'à leurs fesses. Ce n'était pas pour rien qu'il détestait avoir affaire à eux, généralement c'était des personnes du type de Sahid, ils venaient bosser ici uniquement parce qu'ils aimaient la recherche génétique, manipuler de l'ADN ou même parce que certains espéraient pouvoir faire LA découverte qui donnerait leur nom à un tout nouveau procédé. La plupart n'y connaissaient rien au problème mutant, il y avait même des sympathisants de cette race qui bossaient dans l'enceinte de l'Opération. Ils étaient uniquement motivés par l'intérêt scientifique, des crétins de l'avis de Liam tout simplement. Au moins la jeune chercheuse avait un petit avantage, elle semblait apprécier les mutants au moins autant que lui, mais ce n'était pas dit qu'il allait devenir aimable avec elle pour autant. Logique toute machiste, il ne fallait pas chercher à comprendre. Suite à ses paroles, seul un silence répondit avant qu'elle ne reporte son attention sur lui pour tenter d'expliquer ce qu'elle avait découvert. La pauvre risquait de se buter à un mur de manque total d'intérêt, oh, il n'était pas crétin au point de ne rien comprendre, à force de côtoyer les chercheurs il commençait à cerner quelques bases, Liam n'était pas dénué d'intelligence et apprenait comme toute personne normalement constituée. Disons simplement que la biologie lui passait à mille lieues au-dessus de la tête, lui il s'occupait des mutants à sa manière, connaître le fonctionnement de leur système ne l'intéressait pas. Le seul point positif dans leur boulot, c'était la création des fléchettes à partir de l'ADN de Leeloo. Elle conclut en déclarant avoir simplifié son explication, mais que l'idée était là, il se contenta de la regarder.

     « Évidemment, dit comme ça c'est tout de suite logique et ça va tout régler. »

     Il dégoulinait littéralement d'ironie, ça faisait longtemps que l'agent spécial n'avait pas eu l'occasion d'avoir quelqu'un de neuf à emmerder, hors de question de rater sa prise de contact avec cette jeune femme, elle allait assez rapidement comprendre pourquoi il fallait faire mine de ne pas l'entendre la prochaine fois qu'il se pointerait ici. Alors qu'elle acheva de noter quelques mots sur une feuille - Liam nota d'ailleurs qu'elle n'utilisait pas de trucs électroniques, bon point pour elle - puis reprit la parole en supposant à juste titre qu'il valait mieux prévoir loin dans ce que les mutants pouvaient faire. Ils pouvaient faire des choses bien pires que cela et elle en tomberait sur le cul si elle pouvait voir ce que certains spécimens étaient capables de déployer comme don. Elle jugea nécessaire de lui expliquer ce qu'elle comptait faire, ce qui était plutôt bien d'un côté puisque Liam détestait l'idée de porter des habits avec des systèmes intégrés dont il ignorait l'utilité, mais c'était mettre une nouvelle fois sa patience à dure épreuve. Finalement, la discussion arriva tout doucement sur la fin - c'était du moins ce qu'il croyait - lorsqu'elle régla le problème en annonçant que tout cela allait être réparé et qu'elle s'occuperait de superviser le tout et de garder le silence sur ce qui était arrivé. De toute manière, c'était non négociable et elle aurait fait la pire boulette de sa carrière en se mettant l'agent Winchester à dos, il n'était pas agréable avec les inconnus alors avec les gens qu'il n'aimait pas... Sahid pouvait en témoigner. Léger hochement de tête tandis qu'il écoute ce qu'elle dit, mais la jeune femme semble posséder le débit d'une pie puisqu'elle enchaîne aussitôt avec une proposition qui n'enchanta pas particulièrement Liam. Il la regarda d'un air oscillant entre la surprise de la voir lui dire un tel truc et le sentiment d'amusement qu'il ressentit en l'entendant prononcer ces mots.

     « Si je comprends bien... Il regarda les rangers, affichant un air peu affable pour changer. Je viens pour vous dire que je n'ai aucune confiance en votre matériel et que je doute que vos collègues – et peut-être vous-même – soyez capables de nous aider et vous pour toute réponse, vous me proposez de tester un de vos trucs qui sort juste des labos, sans que ça n'ait été testé ? C'était vrai qu'exposé comme ça, ce n'était pas franchement motivant. Est-ce qu'on vous a déjà dit que vous devriez revoir vos cours de diplomatie mademoiselle Johnson ? »

     C'était l'hôpital qui se foutait de la charité, ni plus ni moins, quelle idée envisager qu'il puisse railler quelqu'un sur un sujet qu'il ne maîtrisait absolument pas lui-même. Liam ne se gênait pas pour critiquer les autres alors qu'il ne faisait pas mieux, mais on pouvait dire que c'était plutôt inattendu de la part de la jeune femme. À voir si elle manquait de cervelle et pensait qu'il allait pouvoir accepter pour ses jolis yeux, ou elle était plus futée qu'il ne le pensait et avait subtilement réglé l'autre problème en pensant qu'il accepterait plus facilement ce qu'elle avait derrière la tête. Liam n'était pas là pour la sonder et savoir si elle faisait preuve d'audace ou de stupidité, de toute manière ça ne changeait pas grand-chose au résultat final, il ne savait pas s'il pouvait lui faire confiance. Sans attraper les rangers pour autant, il ne les repoussa pas et se renseigna davantage. Pas fou l'animal, il ne tenait pas à y passer à cause d'une connerie que les chercheurs auraient oubliée de régler sur leur matériel.

     « Je ne sais pas si vous n'avez pas été mise au courant mademoiselle Johnson, mais ce n'est pas à moins qu'il faut demander ce genre de choses en général vous auriez plus de chances de voir votre demande acceptée par l'agent Kerry. Peut-être parce que c'était une nana, ou peut-être parce qu'elle chercherait simplement à contredire Liam en utilisant du matériel non testé. Et est-ce que vous avez touché quelque chose d'autre ? Je n'ai aucune envie de découvrir un effet indésirable parce que vous auriez jugé bon d'ajouter quelque chose qui n'était pas forcément utile. Souvent c'est le plus simple qui gagne à être le plus performant vous savez. »

     Ce n'était pas nouveau que l'aversion de Liam pour les choses « améliorées » était plus que poussée. Il était du genre à privilégier le stylo à l'ordinateur, la montre à cadran et chiffres romains à celle numérique, bien souvent il préférait même prendre des armes simplifiées lorsqu'ils ne traquaient pas des mutants trop dangereux. L'idée de porter des rangers trafiquées n'était pas une chose qui l'intéressait tout particulièrement, peut-être bien que ça pourrait leur servir au final, mais rien n'était moins sûr et l'agent Winchester n'allait pas prendre sa décision sur un coup de tête. Peut-être que la jeune femme allait finir par lui dire qu'il n'avait qu'à pas s'y intéresser et l'envoyer bouler comme la majorité des chercheurs. Bon nombre d'entre eux commençaient par essayer d'être aimables pour peut-être se faire mieux estimer, mais ils se décourageaient rapidement renonçaient toujours, après plus ou moins d'attente. Seule Pixie avait tenu le coup jusqu'à présent, mais elle était hors concours. Un rapide regard sur le visage de Lyra pour constater qu'elle avait véritablement l'air de croire qu'elle servait une bonne cause, peut-être qu'elle était aussi hors concours allez savoir, mais ça restait une femme à son grand agacement. Il avait l'impression de ne croiser que des représentantes du sexe faible dans cette base.

     « Et d'ailleurs, pourquoi est-ce que vous n'iriez pas le faire vous-même, prendre une arme et aller faire une journée de boulot en compagnie des chasseurs, visiblement vous avez l'air de moins estimer les mutants que vos collègues, peut-être que vous n'êtes pas complètement incompétente, au moins vous verriez ce que vous ratez comme ça. »

     Ça n'en avait peut-être pas l'air, mais c'était un pseudo compliment, ne pas être jugée comme incompétente ne signifiait pas qu'il l'estimait comme meilleure que la masse des chercheurs, mais elle n'était pas encore classifiée dans la case « perdants » de son esprit. Restait à voir si elle allait piquer la mouche et l'envoyer voir ailleurs, ou répondre sur le même ton.

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://song-of-ice-and-fire.forums-rpg.com/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une nouvelle dans l'équipe! [Liam]


SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas

Une nouvelle dans l'équipe! [Liam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A p o c a l y p t o :: ◄ Archives RP-