Still need help

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Still need help Dim 22 Mai - 17:12




    Une bien belle journée s'annonçait. Il faisait encore une température digne des mois d'été. Meredith avait encore une fois passée une nuit blanche ou presque. Des clients étaient tellement soul que la jeune propriétaire avait dû appeler un taxi pour eux et en plus elle avait dû la payer c'était vraiment le comble de l'ironie mais, elle n'avait pas le choix si elle voulait qu'ils partent. Meredith n'aurait jamais cru que cela aurait été aussi compliquer de gérer un bar. Si elle avait compris cela avant de l'acheter elle aurait certainement autres choses que ce stupide bar mais, maintenant elle n'a plus de problèmes à la fin de chaque mois. Mais, cela ne comble plus vraiment le vide de la jeune femme.

    Il était 10 H 00 quand son réveil sonna. Meredith tenta temps bien que mal de l'éteindre mais, malheureusement elle n'y arriva pas. Meredith était trop fatiguée pour se réveiller tous de suite. Elle attrapa alors le réveil et le lança violemment contre le mur pour l'éteindre. Il n'avait rien fait de mal mais, elle voulait dormir et elle déteste quand une personne l'empêche de dormir . La jeune femme reposa ensuite sa tête sur son cousin puis se rendormi comme si cela ne c'était jamais produit. Ce n'est qu'une ou deux heures plus tard que l'humaine finie enfin par se réveiller. Et cette fois c'était à cause de son téléphone qui sonnait. Quelle idée d'appeler Merdith à cette heure-ci ? Franchement cela est complètement idiot tout le monde sait qu'elle n'est pas disponible et qu'elle travaille tard le soir mais, bon. Meredith se leva de son lit. Elle avait les cheveux décoiffer et elle avait l'air d'un fantôme vu la tête qu'elle faisait. Certain pourrait même le prendre pour un zombie. La jeune femme attrapa son téléphone et elle dit alors avec l'air le plus aimable possible qu'elle pouvait faire.

    C'est qui ? Puis alors le téléphone raccrocha. Alors, soit c'était une blague soit c'était une personne qui avait fait un faux numéro. Dans les deux cas la jeune femme c'était levée pour rien. De toute manière elle aurait dû se lever mais, elle aurait encore dormit encore une heure mais, le destin était contre

    La jeune femme passa une main dans ces cheveux. Meredith se dirigea alors vers la cuisine où elle se prépara un café pour bien se réveiller. Elle était tranquillement assise sur un tabouret de son bar. Le soleil lui faisait mal aux yeux. Elle n'était pas totalement réveillée. L'humaine termina rapidement son café puis alla faire son lit. L'humaine prépara ensuite c'est vêtement puis partit dans la salle de bain pour pouvoir tranquillement se préparer pour la journée et surtout pour le soir. Hier ont était vendredi qui était une dure journée mais, le samedi était encore pire que le vendredi mais, c'était le meilleur jour pour pouvoir faire du bénéfice donc c'était souvent le samedi que la gérante ferme le plus tard. Meredith mit seulement une petite heure pour se préparer. Certes elle n'était pas le genre de fille qui restait des heures dans la salle de bain mais, elle n'allait pas aller en pyjama au travail, cela ferait de la mauvaise publicité. Il était déjà midi. Le fait que Meredith travail le soir faisait qu'elle vivait surtout la nuit, elle vivait uniquement pour son bar donc elle n'avait pas vraiment le choix elle devait s'adapter.

    Meredith avait prévu de ne rien faire aujourd'hui comme hier et comme tous le reste de la semaine. La jeune humaine trouvait que sa vie n'avait pas vraiment de sens et qu'elle tournait en rond. Le fait que Meredith n'est pas de rêve ne lui permettait pas vraiment d'évoluer. Meredith était tranquillement dans son canapé. L'horloge qui se trouvait dans cette pièce annonçait Trois heures. Meredith allait ouvrir son bar dans deux heures. Meredith avait largement le temps d'aller se promener. La jeune sortit de son appartement en prenant soin de le fermer derrière elle. Meredith partit alors dans les magasins. Elle avait besoin d'une nouvelle tenu. La jeune patronne n'avait plus rien à se mettre pour aller au travail donc elle devait trouver quelques choses à se mettre. L'humaine resta une heure dans les magasins. Elle se trouva un petit ensemble noir. Rien de bien sophistiqué.

    Meredith ouvrit son bar à six heures. Et déjà quelques personnes se trouvaient devant la porte d'entrée . Meredith reconnu alors un petit groupe de jeune auxquels la jeune femme avait déjà eu affaire plusieurs fois. Elle avait même déjà dû les mettre dehors tellement ils étaient soul et en plus ils ne voulaient pas quitter le bar. Meredith sentait que cette soirée allait être bonne pour les bénéfices mais, elle allait être longue voir même très longue...

    Il restait seulement plus beaucoup de monde. En réalité il restait qu'un seul petit groupe de jeune. Cela faisait plus de quatre heures qu'il était là et cela faisait 10 bonnes minutes que la gérante voulait les faire partir mais, ils n'avaient pas l'air de vouloir partir. Ils commençaient même à s'énerver. Meredith se baissa et attrapa le téléphone qui se trouvait cacher dans le bar. Elle composa le numéro de téléphone de la police. En espérant qu'une personne décroche.
    Bonjour. Que pouvons- nous faire pour vous ?

    - Bonjour. Je m'appelle Meredith et je suis la gérante d'un bar en ville . J'ai actuellement un groupe de jeune qui ne veut pas partir et ils commencent à s'énerver et ils ne veuillent pas de taxi donc se serait sympathique si vous pouviez venir m'aider. Merci d'avance. Meredith raccrocha alors le téléphone puis se remit debout. Elle n'osait ne rien dire et préférait attendre l'arriver de police et mieux vaut ne prendre aucun risque.


SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

avatar

Liam Winchester
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

◊ Nombre de Messages : 7431
◊ Nombre de Messages RP : 481
◊ Age : 29
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 32 Ans
◊ Pouvoirs / Armes : Un Colt M1911A1 9mm, l'équipement de base d'un Agent Spécial Apocalypto


Informations

» Métier: Agent de l'équipe spéciale 'Bastet' - Policier (sous couverture)

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Still need help Mar 24 Mai - 18:45

     Liam avait déjà eu à subir plusieurs fois le travail de nuit, dans la police c'est quelque chose d'inévitable me direz-vous et vous auriez raison, mais disons simplement que lorsqu'on avait une dizaine d'années d'expérience comme le trentenaire et qu'on approchait cet âge, les responsables vous donnaient généralement le travail le plus « facile ». Oh, bien évidemment, l'Américain ne comptait pas se voir offrir des affaires pratiquement résolues, son esprit appliqué le poussait toujours à vouloir faire de son mieux, mais disons simplement que les boulots du genre 'dresser un procès-verbal à un homme qui traverse hors du passage clouté', ce n'était plus vraiment de son ressort. Ça, c'était bon pour les débutants, pour les jeunes qui sortaient de l'Académie de police et qui étaient encore pleins d'enthousiasme et de vigueur, pas pour les agents dans la trentaine qui devenaient aussi aigris que désabusés. C'est pour cette raison que Liam avait plutôt mal pris le fait que son supérieur hiérarchique lui annonce qu'il allait bosser de nuit aujourd'hui, le congédiant pour la journée (qu'il avait d'ailleurs passée à l'Opération comme toujours) et le policier ne s'était pas privé de le lui faire remarquer. Bien évidemment, lorsqu'on avait bossé quelques années avec Liam Winchester, on savait à quoi s'attendre, son supérieur s'était contenté d'esquisser un léger sourire avant de hausser les épaules comme pour lui dire 'je ne fais que transmettre les ordres, toi tu les exécutes simplement'. Bah, qu'à cela ne tienne, après avoir copieusement protesté sur le fait qu'il devait encore se coltiner les gardes de nuit alors que les petits bleus s'offraient les journées où il ne se passait rien, l'agent de police avait patienté jusqu'au soir où il était revenu pour prendre son service.

     Il était 18 heures tapantes lorsque le trentenaire avait pris son poste, il s'était bien évidemment changé pour se mettre en tenue de rigueur, avant de patienter au poste en attendant qu'un appel leur demande de sortir. Il avait - heureusement - évité les rondes de nuit en compagnie du petit bleu qui venait d'arriver, c'était son collègue qui s'était acquitté de cette tâche au grand soulagement de Liam qui avait une sainte horreur d'être en véhicule et de surcroit, à la place si élégamment appelée « du mort ». Comment vouliez-vous faire confiance à une place qui portait un tel nom franchement, je vous le demande ? Quoi qu'il en soit, l'agent s'était donc occupé en rangeant son bureau déjà parfaitement ordonné, avant de traiter les derniers dossiers qui trainaient sur les bureaux de ses collègues. Le supérieur du bureau avait récemment râlé parce que plusieurs dossiers n'avaient pas été complétés et envoyés, Liam ne tenait pas à se faire remonter les bretelles à cause de collègues trop paresseux pour s'occuper des tâches dites « ingrates », il préférait donc s'en charger plutôt que de laisser tout cela traîner. Comme l'adage le disait si bien « l'on n'est jamais mieux servi que par soi-même », l'agent Winchester en était la preuve vivante. Cela lui prit pas mal de temps, le policier ne surveillait pas vraiment sa montre étant donné qu'il était parti pour passer toute la nuit ici et ne terminer son service qu'à l'aube demain matin. Seuls quelques bruits distants se faisaient entendre, des suspects ramassés par les équipes en ronde dans Achaea, des personnes qui venaient porter plainte en plein milieu de la nuit, des clochards ramassés au coin d'une ruelle et qui patientaient ici le temps que les services sociaux se ramènent, des gosses qui s'étaient enfuis de chez eux, en somme, les choses habituelles d'une ville comme Achaea.

     C'est après quelques heures de boulot que l'agent en poste avec celui qui réceptionnait les appels, vint lui signaler qu'il y avait une jeune femme qui venait de téléphoner pour troubles nocturnes, une patronne de bar qui ne parvenait pas à se débarrasser de clients récalcitrants. Toujours aussi peu enchanté par l'idée de jouer les flics modèles, Liam demanda des détails et le policier lui signala que la plaignante avait oublié de donner son adresse et qu'ils s'étaient donc servis de son numéro de téléphone avant de constater qu'elle avait déjà eu affaire à la police de la ville, puis plus particulièrement à l'agent Winchester. Meredith Hamilton, ce nom dit tout de suite quelque chose au policier qui se souvint de l'avoir interrogée alors qu'elle avait été accusée d'avoir tenté de s'en prendre à un magnat des affaires qui avait visiblement provoqué le suicide de son fiancé. Des histoires de cœur qui dépassaient le policier et de haut, mais c'était son boulot et il s'en souvenait donc parfaitement. Ni une, ni deux, le policier avait finalement ramassé ses quelques affaires avant de passer dans le bureau du nouveau - pas celui qui était en patrouille bien évidemment - et de lui dire de prendre ses affaires pour l'accompagner. C'était la logique de ne jamais partir seul en « mission », Liam ne tenait pas à tomber sur un groupe trop agressif qui tenterait de s'en prendre à lui où à la plaignante, puis au pire s'il faisait quelque chose de « regrettable », ça lui ferait toujours un témoignage en sa faveur puisque c'était connu que les policiers se serraient les coudes. Même lorsque l'un d'eux s'appelait Liam Winchester et oui, toutes les choses sont possibles.

     Ils prirent une voiture et se dirigèrent vers la zone de la ville où se situait le bar en question, heureusement la mémoire du policier n'était pas encore atteinte par Alzheimer et il se souvenait parfaitement de la route à emprunter, ils arrivèrent donc sur les lieux en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Après avoir poussé la porte du bâtiment, les deux policiers purent poser le regard sur un groupe de jeunes qui était attablé non loin de l'entrée, ils ne daignèrent même pas lever les yeux lorsque les deux représentants de la loi débarquèrent dans la pièce, ce qui décrocha une expression agacée à l'Américain. Celui-ci fit signe à la jeune femme qu'ils s'occupaient de tout, les policiers approchèrent donc du petit groupe avant que le plus âgé des deux ne s'adresse aux jeunes, le tout sur un ton tout à fait professionnel, mais pas franchement avenant, comme à son habitude en somme.

     « Bonsoir, je vais devoir vous demander de quitter les lieux, la propriétaire désire fermer et visiblement vous ne comprenez pas parfaitement ce que ça signifie. » Il aurait pu le dire de manière plus diplomate, mais la diplomatie ne faisait pas partie des habitudes du policier. Le plus âgé du groupe décrocha un regard agacé au nouveau venu avant de rétorquer d'un ton agacé.
     « On règle nos consommations et on lui achète à boire, pourquoi est-ce qu'elle râle ? C'est un bar de nuit non ? Elle n'avait qu'à devenir flic si elle voulait avoir des horaires strictes et précis. » Le « flic » tiqua en entendant le sous-entendus à peine masqué, il soupira d'un air qui montrait déjà qu'il était à bout de patience, puis il répondit.
     « C'est simple, on va faire deux choses, de un je peux contrôler toutes vos cartes et vérifier si vous êtes tous en âge de consommer de l'alcool, puis de deux, je peux vous arrêter si ce n'est pas le cas. Alors soit vous prenez vos affaires et vous dégagez d'ici, soit je fais ce que je viens de vous suggérer. »

     Le jeune homme réfléchit un moment, ses amis le regardaient, ils savaient tous aussi bien que lui qu'au moins deux des jeunes du tas n'étaient pas en âge de boire de l'alcool, sacrées lois Américaines. Ils ne voulaient pas d'emmerdes, le groupe ramassa donc ses affaires avant de se diriger vers la sortie à grand renfort de soupirs agacés, ne laissant aucun pourboire à la demoiselle. Après quoi, Liam fit signe à son collègue de sortir pour surveiller la voiture au cas où ils voudraient se venger du traitement qu'ils venaient de subir, puis il se dirigea vers Meredith au moment où l'agent de police sortait de la pièce. Il s'arrêta à quelques dizaines de centimètres d'elle avant de lui adresser la parole d'un ton poli.

     « Bonsoir, est-ce que c'était votre seul problème ? Ils vous ont posé d'autres soucis, vous désirez porter plainte pour quelque chose ? »

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://song-of-ice-and-fire.forums-rpg.com/

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Still need help Dim 3 Juil - 11:38

    Meredith aurait tellement voulu passer une soirée tranquille mais, malheureusement elle n'avait pas eu le choix elle devait le faire... Elle devait faire appel à la police. Depuis la mort de son fiancé l'humaine faisait de son mieux pour se débrouiller seule et d'ailleurs la plupart du temps elle arrivait à faire partir les personnes de son bar mais, malheureusement cela ne marche pas à chaque fois... Meredith savait que de toute manière elle devait faire appel à la police de temps à autres. Meredith sait qu'elle n'est pas complètement inutile mais, elle pensait aussi qu'elle était là uniquement pour faire jolie. Oui il faut être honnête. La police est là pour faire jolie et ne sert à rien enfin si elle sert mais, elle se défile dès qu'elle le peut donc elle ne sert pas à grand-chose et puis maintenant tout le monde ou presque à une arme dans ce pays donc cela revient au même sauf que eux ils portent un uniforme et que en plus ils peuvent mettre des amendes et ils peuvent être sûr que eux ils n'en auront jamais. Voilà le seul avantage d'être agent de police, est-il y a beaucoup plus de mauvais côtés, comme par exemple être détesté par la population ou d'autre chose du même genre. Mais, il est vrai qu'ils ne sont pas tous comme ça dans la police. Certain sont des hommes franc et honnête mais, cela il se compte sur une seule main, oui une seule main. Meredith croyait en la police avant mais, depuis qu'elle avait perdu son grand amour elle n'y croyait plus et elle considérait tous comme des idiots qui ne pensent qu'à eux même et certainement aux citoyens comme Meredith.


    Meredith regardait sa jolie montre avec des aiguilles violette qui tournait... Elle avait l'impression que chaque seconde était une heure, que chaque minutes étaient un jour... Elle avait toujours voulu contrôler le temps même si cela est impossible elle a toujours voulu contrôler le temps pour pouvoir changer les choses mais, également pour pouvoir réparer des erreurs. Le temps est une chose que personne ne peut comprendre. Il n'a jamais eu de début et il n'aura jamais de fin mais, heureusement les hommes eut ils en auront une. L'humaine trouvait que le temps c'était également la vie et la mort. Certain mourrait de vieillesse alors qu'un enfant venait au monde. Si elle avait contrôlé le temps la police serait déjà là. Soudainement la porte s'ouvrit... Meredith aurait reconnu se visage parmi des milliers... C'était un policier qui l'avait « interroger » lors de l'affaire avec Léo. Il est vrai qu'à cette époque la jeune femme lui avait certainement fait une très mauvaise impression. Elle en aurait certainement fait une pire si elle l'avait tuée mais, bon cela n'était pas arrivée donc ce n'était pas là peine d'en discuter. Meredith trouvait que le policer avait une tête fatiguée. Il n'avait qu'une hâte sans doute c'était de vite rentrer chez lui pour dormir ce que la jeune femme pouvait comprendre. La jeune femme eu un soulagement quand il leurs demanda de partir mais, s'il aurait pu le dire sur un autre ton mais, au moins cela était dit. Leurs réponses était digne des meilleurs alcooliques. Et Meredith devenir flic ? Ils seraient certainement déjà mort si c'était le cas...

    L'humaine commença à paniquer quand le jeune homme parla de papier ! Non, surtout pas ! Si jamais, l'un d'eux était mineur ce qui était certainement le cas alors Meredith serait également accusée. Non, surtout pas ça ! Le groupe de jeune gens partit alors. Meredith afficha un sourire, elle était sûr au moins de ne plus avoir de problème avec eux ce qui était une bonne chose de faite. Le policer s'approcha alors de Meredith...

    « Bonjour. Oui, c'était le seul problème. Non, ils ne voulaient juste pas partir c'est tous. »


    Porter plainte ? Surement pas. Cela se retournerait contre la gérante et dans la vie la seule est unique chose qu'à l'humaine c'était son bar alors, non !

    « Ce ne sera pas utile je pense qu'il ne reviendront pas... Ou du moins pas avant un moment. Vous voulez quelques choses à boire ? »


    Meredith trouvait normal le fait de payer un boire au policier et de toute manière il a certainement fini son service et s'il refusa la belle insistera pas et elle ira vite dormir pour que demain la même journée recommence, encore et encore...

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

avatar

Liam Winchester
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

◊ Nombre de Messages : 7431
◊ Nombre de Messages RP : 481
◊ Age : 29
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 32 Ans
◊ Pouvoirs / Armes : Un Colt M1911A1 9mm, l'équipement de base d'un Agent Spécial Apocalypto


Informations

» Métier: Agent de l'équipe spéciale 'Bastet' - Policier (sous couverture)

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Still need help Lun 4 Juil - 12:35

     Liam observa calmement la jeune femme qui lui faisait face, elle n'avait pas trop l'air de s'inquiéter de tout ce qui pouvait se passer devant elle, l'expression qu'elle affichait avait l'air on-ne-peut-plus distante, comme si ce qu'elle craignait réellement n'étaient pas les jeunes gens. Il connaissait bien ça, en général c'était les gérants de bar qui craignaient d'être tombés sur un flic qui viendrait les emmerder en cherchant dans leurs dossiers, derrières les squelettes du placard. Comme s'il n'avait que cela à faire, déjà que ça l'emmerdait bien de devoir s'occuper de détails aussi stupides, même si la demoiselle avait semblé avoir réellement des difficultés, tout cela lui semblait bien insipide à côté du boulot d'agent de l'Opération. Elle ne souhaitait pas porter plainte, il ne pouvait pas faire grand-chose de plus pour elle à ce niveau, mais il était suffisamment expérimenté pour savoir que des gamins comme ça, reviendraient et poseraient à nouveau les mêmes problèmes. Il n'était pas né de la dernière pluie, généralement lorsqu'un gérant refusait une telle chose c'était soit parce qu'il avait quelque chose à se reprocher, donc à savoir que les gamins perturbateurs pourraient se retourner contre lui, soit parce qu'il n'en avait rien à faire de son bar. Liam était déjà intervenu ici et savait que ce n'était pas la seconde possibilité, il ne restait pas beaucoup de choix au final. Certainement qu'elle avait omis un léger détail, comme de contrôler la carte d'identité de tous les clients et qu'elle risquait de se prendre une amende sévère, voir même de devoir fermer son bar quelques temps, si jamais elle se décidait à opter pour ce choix. Une légère moue se dessina sur les lèvres du policier avant qu'elle ne s'évapore au moment où la plaignante lui proposa quelque chose à boire. Il déclina l'offre d'un léger signe de la tête, du moment qu'il ne serait pas rentré au poste, il serait encore en service.

     « Je vous remercie, mais je suis encore en service et vous connaissez la procédure. »

     Même en envisageant qu'elle ne soit pas du genre à avoir recours aux services de la police tous les jours, elle devait toutefois bien savoir que les flics ne buvaient jamais en service. Il suffisait de regarder quelques feuilletons policiers à la télé et ça vous renseignait sur les habitudes des agents. Combien de fois est-ce que le policier et ses collègues avaient eu des problèmes à cause de conneries racontées dans les séries télévisées ? Comme si le crime parfait existait, ils étaient tous stupides. Après ce n'était pas comme si Liam était un grand amateur d'alcool, il le tenait plutôt bien, mais ne voyait généralement pas l'intérêt d'en ingérer, trop spartiate qu'il était il lui préférait largement l'eau. Quoi qu'il en soit, Liam n'avait logiquement plus rien à faire ici, mais quelque chose lui disait que ce n'était pas sans raison que la demoiselle refusait son aide, il pouvait tourner les talons et lui souhaiter une bonne soirée avant de retourner à son ennui devant son bureau et attendre le prochain appel qu'elle passerait forcément, ou prendre les devants. La prévention, c'était ce que son patron lui répétait sans cesse, il devait se motiver et se bouger les fesses, une légère inspiration avant qu'il ne reprenne la parole d'un ton professionnel.

     « Mademoiselle Hamilton, je constate en regardant vos appels, que ce n'est pas la première fois que vous avez des problèmes de ce genre. Est-ce que vous êtes bien consciente que du moment que vous ne prenez aucune précaution, les ennuis de ce genre ne cesseront pas ? Ils ne comprennent pas la manière douce, même si j'ai réussi à les faire partir, rien ne dit qu'ils ne reviendront pas. »

     En fait c'était même le contraire d'après les statistiques, il était bien placé pour constater que les récidives ne se faisaient pas attendre, surtout dans un endroit comme celui-ci. L'idée qu'elle puisse éventuellement avoir essuyé des menaces était aussi un fait envisageable. Il n'y avait pas songé, mais ce n'était pas rare, malheureusement, que des jeunes menacent les gérants de bar en leur faisant comprendre que s'ils les emmerdaient ils finiraient par voir leur bar brûler dans un incendie criminel. Ce serait sacrément con qu'il décide de partir et qu'au final il apprenne le lendemain que le bar de la jeune femme avait flambé comme de l'amadou justement parce qu'il était venu voir ce qui se passait et dégager quelques gamins trop envahissants. On pourrait même l'accuser de bavure ou de négligence, c'était tout bonnement impossible, il avait un dossier exemplaire avec des états de service dignes de ce nom, hors de question de tout foirer simplement parce qu'il n'avait aucune envie de perdre son temps pour rien. Qu'à cela ne tienne, il rajouta donc une couche sans quitter la jeune femme des yeux, guettant ses réactions éventuellement révélatrices.

     « Est-ce que vous avez reçu des menaces ? Comprenez que le fait que vous refusiez de porter plainte à de quoi surprendre, même s'ils n'ont rien abîmé, je doute que cela se termine aussi facilement. Je ne veux pas vous mettre dans une position gênante entendons-nous bien, mais je ne souhaite pas non plus apprendre que suite à mon passage vous avez eu d'autres ennuis. »

     Il pouvait presque avoir l'air sympathique ou conciliant, pourtant ce n'était pas du tout son genre de se montrer aimable. En réalité il était tout bonnement professionnel, l'idée qu'il puisse se montrer gentil par pure bonté d'âme était une stupidité. Liam était le type de policier à qui l'on demandait son chemin, qui répondait, mais à qui l'on n'avait certainement pas envie de parler plus en avant. Poli, mais sans encourager à la discussion. Bien entendu cela n'entrait pas en vigueur lorsqu'il s'agissait de mutants, dans ce cas l'humain pouvait se montrer particulièrement désagréable sans devenir insultant pour autant. Après quelques instants de silence, il lâcha la question qu'il avait à l'esprit depuis le début de la conversation. Liam avait été sur l'affaire concernant Meredith et le milliardaire propriétaire des industries électroniques de la ville, peut-être qu'il s'agissait d'une sorte de menace de la part du riche et volage humain ? L'air de rien, il se renseigna.

     « Est-ce que cela pourrait avoir un lien avec l'affaire précédente, celle ou j'ai été en contact avec vous la première fois ? »

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://song-of-ice-and-fire.forums-rpg.com/

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Still need help Mar 5 Juil - 19:35

    Meredith voyait bien que le policier était en train de l'observer dans le fond elle avait passée son temps à regarder le regard des gens. Le policier avait l'air soucieux oui c'était le mot soucieux, pourtant il n'avait pas l'air d'être inquiet. Meredith aimait bien essayer de lire les visages cela l'occupait quand elle n'avait rien à faire. Le policier devait certainement encore penser au groupe de jeune qui venait de passer ou alors il pensait peut-être au fait qu'elle ne porte pas plainte. La jeune femme ne trouvait pas seulement étrange et si elle tenait à garder son bar ouvert elle ferait mieux de ne pas chercher d'embrouiller sinon cela ferait comme un boomerang et cela se retournerait contre elle. Meredith avait déjà eu de nombreuse fois de problème avec des jeunes gens comme cela. Mais, la plupart du temps elle pouvait réussir à les mettre dehors toute seule mais, le lendemain ils étaient de nouveau là. Les journées de Meredith étaient toujours les mêmes et dans le fond elle ne voulait pas que cela change. Le policier déclina d'un petit signe de la tête le verre que lui proposa Meredith et dans le fond cela l'arrangeait après tous elle faisait des économies sur l'alcool. Et en plus si elle payait un verre à boire au policier cela ferait étrange... Une preuve de plus que le jeune homme tient énormément à avoir une bonne image. Enfin pas une bonne image mais, pour lui même s'il est dans un bar vide et qu'il est seul avec la gérante il refuse quand même le verre donc voilà un des rares policier que Meredith aime. Et c'est en réalité le seul est unique flic qu'elle aime et encore le mot "aimer" est certainement exagéré.


    « Oui je comprend. »


    Non, Meredith ne connaissait pas la procédure. Et dans le fond cela lui était bien égal de connaître la procédure ou non la seule chose qu'elle vouait faire actuellement c'était dormir mais, le policier n'avait pas l'air décidée de partir. Meredith posa un verre sur le bar au cas où elle en aurait besoin. Le jeune homme avait l'air de vraiment s'intéresser à la santé de l'humaine sauf que cela était peut-être dans le fond intéresser. Ces questions devenaient de plus en plus « gérante ». Meredith n'avait pas envie qu'on s'occupe d'elle est quand le policier lui dit cela elle eu soudainement l'impression d'être surveillée. Meredith lui aurait bien dit que cela n'était pas ces affaires mais, elle préférait ne rien dire. En effet ce n'était pas la première fois que cela arrivait et encore si la gérante avait appelée à chaque problème et bien elle aurait déjà une surveillance rapprochée.

    « Vous savez? ils sont jeunes et ils ne sont pas vraiment méchant. C'est juste qu'ils boivent un peu trop donc il s'en redemande et à la fin j'ai du mal à les faire partir mais, rien de bien méchant. Je ne prend aucune précaution ? Mais, vous voulez que je fasse quoi ? Que je me paye un garde du corps ou ce genre de truc. Que je m'achète une arme ? »


    Pour l'arme cela était déjà fait. La belle en effet en cache une dans son bar. Elle était bien consciente qu'il pourrait revenir. Mais, bon ils ne vont pas changer de bar à chaque petit problème. Meredith commençait à regretter de ne pas avoir réglé cette affaire seule... Le policier devenait de plus en plus énervant...

    « Non, je n'ai reçut aucune menace. Vous savez se ne sont que des jeunes qui sont un con. Rien de plus. Je me demande même s'ils se rendes compte de ce qu'ils font quand ils boivent et je suis sûr que demain ils auront oubliés cette histoire. Je comprend mais, je ne pense pas qu'ils sont vraiment méchant juste un peu idiot. »


    Le jeune homme n'allait pas laisser tomber facilement à première vue. Il avait l'air de prendre cette histoire au sérieux certainement trop d'ailleurs, Meredith n'avait pas besoin qu'on lui dise que des jeunes peuvent être dangereux. Et si vraiment elle était en mauvaise position et bien elle trouverait un moyen de s'en sortir et ils vont faire quoi ? Mettre le feu au bar ? Presque tous ces jeunes se prennent pour des rois alors qu'ils n'ont rien dans le pantalon et se la pête juste pour faire croire qu'ils sont dangereux. Les jeunes sont faciles à comprendre... Meredith fut surprise par la question du policier. Il parlait de l'affaire « Léo ». Meredith regardait surprise le policier. Elle trouvait plutôt cela culotté de le faire...

    « Vous parlez de l'homme qui à détruit ma vie sur qui j'ai tirée ? »

    Meredith était fier de lui avoir tirée dessus même si elle regrette de ne pas l'avoir tué. Meredith sortit alors une bouteille de sous son bar au cas ou c'était bien cela la question...




Hj: Pardon j'ai des bugs avec BonPatron

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

avatar

Liam Winchester
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

◊ Nombre de Messages : 7431
◊ Nombre de Messages RP : 481
◊ Age : 29
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 32 Ans
◊ Pouvoirs / Armes : Un Colt M1911A1 9mm, l'équipement de base d'un Agent Spécial Apocalypto


Informations

» Métier: Agent de l'équipe spéciale 'Bastet' - Policier (sous couverture)

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Still need help Mer 6 Juil - 19:02

     Elle ne semblait pas apprécier son passage au crible, ce qui n'avait rien de très étonnant au final, qui pouvait se dire joyeux de constater qu'on le passait à la loupe ? Peu de monde, ou alors des personnes égocentriques qui considéraient que l'univers tournait autour d'eux et que ne pas passer leur temps à parler de leur petite personne était une perte de temps. Mais Liam s'en contrefichait, il faisait son boulot et voilà tout. S'il y avait bien une chose que l'on ne pouvait pas lui reprocher, c'était de ne pas mener ses investigations jusqu'au bout, il tenait à faire preuve de sérieux et certaines fois, les plaignants avaient besoin d'être un peu poussés pour comprendre qu'ils devaient aussi se bouger les fesses pour permettre aux policiers de faire leur boulot. Comme s'il n'y avait pas assez de problèmes comme ça avec les suspects, c'était souvent les plaignants qui venaient aussi parasiter le travail des flics qui ne demandaient rien de plus que de faire ce pour quoi ils étaient payés. Elle répondit doucement, affirmant comprendre ce qu'il voulait dire, mais l'impression de l'agent de police fut toute autre. Il la quitta un moment du regard, orientant ses yeux sombres vers la porte du bar pour vérifier que son collègue ne faisait pas son apparition histoire de lui dire qu'une bande de loubards venaient pour leur poser des emmerdes. Personne, tant mieux, certaines fois ça tournait mal, mais en y songeant plus sérieusement, le trentenaire se disait qu'au final, ça ne devait être qu'une bande de gamins qui avaient envie de faire la fête et ne comprenait pas que la gérante souhaitait aussi terminer sa journée. Parfait, il n'avait pas vraiment envie de complications, même si ça lui aurait bien occupé la soirée soyons sincères.

     Elle le tira de ses pensées en déclarant que ce n'était pas méchants et qu'ils étaient simplement jeunes. Liam tiqua légèrement, cette excuse arrivait toujours, sortant de la bouche des parents de jeunes suspects, d'avocats qui voulaient défendre des gamins qui venaient de voler à l'étalage. Et alors ? Est-ce que la jeunesse était une excuse, une raison de ne pas se bouger les fesses et respecter les règles ? Non, lui s'il avait servi la même excuse à sa mère lorsqu'il avait leur âge, autant dire qu'il l'aurait senti passer. Des fois l'agent se disait que l'éducation rude des parents étaient une bonne idée au final. Elle lui posa alors une question judicieuse en lui demandant ce qu'elle pouvait bien faire pour empêcher cela, proposant plusieurs suggestions qui n'étaient pas franchement mieux que l'idée de ne rien faire. Il secoua légèrement la tête pour manifester sa désapprobation.

     « Une arme dans un tel endroit ce n'est pas conseillé. Le fait qu'ils soient jeunes ne leur pardonne rien, ils sont plus stupides que la moyenne, mais cela ne les excuse pas pour autant, je ne crois pas que l'âge soit un facteur atténuant. Si vous saviez le nombre de fois où l'on me sert cette excuse sur un plateau mademoiselle.... »

     Il trouvait plutôt cela étrange qu'elle cherche des excuses aux gamins, peut-être qu'elle avait réellement des problèmes avec eux et qu'elle craignait les représailles ? La réponse arriva sans qu'il ne doive se fatiguer alors qu'elle déclarait qu'elle n'avait aucune menace qui pesait sur elle et qu'ils étaient simplement stupides. L'alcool y était certainement pour quelque chose elle devait avoir raison sur ce point, il savait bien que l'alcool pouvait faire de sacrés dégâts, mais ce qui l'inquiétait le plus c'était surtout qu'elle semblait prendre ça à la légère de son côté. Son esprit égoïste lui soufflait de la planter et la laisser se démerder, mais le côté flic serviable l'obligeait à aller jusqu'au bout de ce qu'il devait faire. Quelques secondes de silence passèrent avant qu'il ne réponde à nouveau au sujet de ce qu'elle venait de lui rétorquer.

     « C'est l'alcool je n'en doute pas une seule seconde. Écoutez je ne suis pas là pour vous compliquer la vie ou vous attirer des ennuis, mais comprenez que je dois faire correctement mon boulot et s'il vous arrive quelque chose après mon passage, comment voudriez-vous que je me sente ? Peut-être devriez-vous leur servir moins d'alcool, même si je sais que c'est votre gagne-pain, un jeune alcoolisé peut être extrêmement dangereux, je ne vous apprends rien, à vous de voir ce que vous préférez, je ne fais que vous avertir. »

     Finalement il aborda le sujet à propose de l'affaire dont il avait été en partie chargé, avec d'autres policiers, elle lui demanda s'il parlait de l'homme qui avait détruit sa vie et sur lequel elle avait tiré. Il se souvenait très exactement des faits, non que ce soit une affaire qui l'intéressait particulièrement, mais son esprit gardait ce genre de détails en mémoire assez longtemps. Il haussa légèrement les épaules avant de rectifier la question qu'elle venait de lui poser.

     « Disons que je parle de l'homme sur lequel vous avez tiré oui, vous avez été chanceuse pour le coup, j'ai crus comprendre qu'il ne s'embarrassait pas de détails et de finesse, il est connu pour attirer des ennuis aux femmes avec qui il a été en relation. Que les choses soient clairs, je ne me mêle pas des vos affaires personnelles mademoiselle, mais s'il est mêlé à quelque chose je dois le savoir. »

     Il y avait toujours des plaintes en cours sur le dirigeant de l'entreprise la plus florissante de la ville. La moindre nouvelle preuve était un fait à ne pas laisser passer, mais il ne pouvait pas le dire de but-en-blanc à une femme qui avait été concernée par une affaire à son sujet. Après tout ce serait révéler des faits sur une enquête en cours et Liam ne pouvait pas se le permettre ou la cours martiale attendait. Il pouvait être aimable – à sa manière tout est relatif évidemment – lorsqu'il le souhaitait, mais il ne devait rien à la jeune humaine et n'allait certainement pas diffuser des informations aussi importantes sans raison. Même avec une excellente raison en vérité.

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://song-of-ice-and-fire.forums-rpg.com/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Still need help


SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas

Still need help

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A p o c a l y p t o :: ◄ Archives RP-