Quand le croquemitaine se décide à sortir de son placard... [Asling]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
۞ Mutante Non Recensée ۞

avatar

Svetlana Iorichenko
۞ Mutante Non Recensée ۞

◊ Nombre de Messages : 717
◊ Nombre de Messages RP : 50
◊ Age : 32
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 20 ans
◊ Pouvoirs / Armes : Chronokinésie


Informations

» Métier: Etudiante et bibliothécaire

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Quand le croquemitaine se décide à sortir de son placard... [Asling] Dim 16 Jan - 23:00

Spoiler:
 


- Alek?!
- J'arrive, lança l'adolescent en réponse à l'appel de sa mère.

Il vérifia une dernière fois son sac avant de quitter sa chambre et de dévaler l'escalier pour rejoindre sa mère qui l'attendait. C'était le milieu d'après-midi et l'heure du départ avait sonné. Alekseï était super content, il allait passer la nuit chez Asling et il avait emmené avec lui des jeux et films qu'il souhaitait partager avec son ami, leurs préférences étant assez similaires. La proposition avait transité via les garçons avant d'être entérinée par leurs mères respectives quand elles s'étaient croisées au collège quelques jours plus tôt. Certes, il ne restait en tout et pour tout d'une journée mais c'était déjà bien. Les deux Iorichenko prirent place dans la voiture et Jane le mena jusqu'à la demeure de Neve et Asling. Elle se situait dans le quartier moyen. Pendant le trajet, Jane rappela à son fils que Svetlana viendrait le récupérer le lendemain en fin d'après-midi. La policière trouvait que pour une première invitation cette durée était amplement suffisante et surtout correcte pour éviter d'abuser de l'amabilité de la journaliste. Alek répondit d'un simple grognement trouvant ces rappels inutiles puisqu'il en avait déjà connaissance. Sa mère se montrait parfois un peu trop protectrice à son goût.

La circulation était relativement fluide surtout dans les quartiers résidentiels, il en allait autrement pour les grands axes de circulation. Ils arrivèrent rapidement sur place. Jane se gara presque devant la maison. Tandis qu'elle descendait, elle observa les alentours, la demeure lui rappelait sa propre maison et les environs étaient tranquilles. Son opinion au sujet de leurs hôtes était positive, la journaliste et son fils avait fait bonne impression. Alek avait déjà parcouru la moitié de la distance le séparant de la porte quand sa mère l'interpelle.

- Eh... Tu pourrais tout de même m'attendre, dit-elle sur un ton faussement courroucé, vite remplacé par un sourire.

Son fils se retourna et stoppa, adoptant une attitude lui signifiant clairement de se dépêcher un peu. Jane leva les yeux au ciel. Ah l'adolescence, une période parfois difficile pour les parents, encore qu'elle n'avait pas à se plaindre, même si Alekseï pouvait se montrer un tantinet rebelle, il ne s'éloignait pas trop de valeurs inculquées par ses parents. Jane et Alekseï finirent par atteindre le perron et la quadragénaire sonna. Le son se répercuta dans la maison. A peine quelques instants et la porte s'ouvrit sur une tête blonde.

- Salut Asling, déclara sur un ton joyeux Alek avant d'envoyer une bourrade amicale dans l'épaule de son camarade. Prêt pour une nuit de folie?

Il était en forme et cela se sentait à son humeur enthousiaste.

- Bonjour Asling, Neve est là s'il te plait?

Elle posait la question simplement pour s'assurer de la présence d'un adulte avant de laisser son fils mais si elle était occupée ce n'était pas grave. Une fois cela fait, Jane souhaita une bonne soirée à son fils, lui déposa un bisou sur la joue et s'en alla. Alek tenta de se dégager pour échapper à cette marque d'affection mais sa mère fut plus rapide. Il lâcha un soupir agacé avant de suivre Asling à l'intérieur.

- Alors quoi de neuf?

L'adolescent laissa son regard parcourir les pièces qui se présentait sous ses yeux. Plutôt bien aménagé la maison, il avait hâte d'en faire le tour et de découvrir l'antre de son camarade. Il souhaitait découvrir plus amplement le jeune garçon.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le croquemitaine se décide à sortir de son placard... [Asling] Sam 22 Jan - 18:28

[HS : C'est pas génial, je suis désolé]

Cela faisait maintenant plusieurs jours que ça avait été décidé. En effet, lors d'une conversation entre Alekseï et moi j'ai décidé de l'inviter à dormir à la maison, rien de mieux pour resserrer des liens d'amitié ! Mais ce qui me ravis le plus fut le fait qu'il réponde positivement sans hésité, devant bien sûr demander à ses parents avant de pouvoir véritablement me confirmer qu'il puisse venir. Bien sûr, de mon côté, avant de le proposer à Alekseï j'en avais parlé à Neve, c'était sa maison et même, c'était une question de respect. Enfin ce point ne posa pas véritablement de problème, elle m'avait dit que cela était possible avec un grand sourire aux lèvre. Le tout s'était finalisés par une rencontre entre Neve et la mère d'Alekseï.

Le jour J était arrivé, Alekseï ne devait pas tarder à arriver. Le programme de la soirée c'était de regarder des films, jouer à des jeux, parler, bref, on ne pensait pas beaucoup dormir mais plutôt s'amuser une bonne partie de la soirée. Bien sûr, cela aurait été plus sympa si on avait été seul, au moins on aurait pu faire le bruit que l'on voulait, mais dans un sens je comprenais les adultes, ce n'était pas très sûr pour nous de rester seul, on ne savait pas ce qui pouvait arriver. Du coup, pour éviter de réveiller Neve en pleine nuit, j'eus une superbe idée ! En effet, plutôt que de faire trop de bruit dans ma chambre et de réveiller tout l'étage, on allait simplement rester dans le salon et dormir là bas, au moins comme ça on pourrait regarder un film jusque tard la nuit et se coucher sans devoir monter. Donc, en prévision, j'avais préparé des duvets que j'avais posé dans un coin du salon.

Enfin j'entendis le bruit de la sonnette de la maison. Je m'avançais rapidement vers l'entrée mais sans courir et, j'ouvris la porte avec un grand sourire. C'était bien Alekseï et sa mère. Il me salua, me donnant une boutade dans le bras, et me demanda si j'étais prêt à passer une soirée génial.


-Salut Alek ! Oh oui je suis prêt ! On va s'éclater !

Il tourna ensuite son regard vers la mère d'Alekseï avec un grand sourire angélique et lui dit :

-Bonjour madame ! Ouai mais elle est occupée, vous voulez que je la prévienne ?

Je m'attendais à devoir aller chercher Neve, ce qui était normal, mais finalement elle dit que ce n'était pas grave et s'en alla en déposant un baiser sur la joue d'Alekseï qui ne semblait pas très à l'aise à cette marque d'affection. Je ne put m'empêcher d'afficher un petit sourire, non pas que je me moquais, loin de là, je n'étais pas du genre à repousser les bisous de ma mère, mais c'était surtout la réaction d'Alekseï qui me faisait rire. Je l'invita ensuite à me suivre, chose qu'il fit, et on se retrouva bien vite dans le salon. Je le voyais inspecter la maison du regard et, en le voyant faire ça, je m'amusais à imaginer à quoi pouvait bien ressembler la sienne. Il me demanda ensuite de mes nouvelles :

-Et bien, que dire ... Oh oui ! J'ai eu ce nouveau jeu dont il font la pub, tu sais celui qui se passe dans le futur ! Et j'ai aussi eu une maquette d'un tank extraterrestre que j'ai terminé ! Tu veux les voir ?

Si il y avait bien une chose dont j'étais ravis c'était qu'Alekseï était un aussi grand fan de science fiction que je l'étais, du coup il nous étais très simple de parler de ce qui nous plaisait. Je fis signe à Alekseï de me suivre, me dirigeant vers l'étage supérieur; je voulais lui montrer ma chambre, l'heure n'étant pas trop avancée pour ne pas déranger Neve. Une fois la porte poussée, je révélais les étagère sur les quelles reposaient un grand nombre de maquettes, des maquettes de petits soldats futuriste, de vaisseaux, de chars ainsi que ma collection de DVD en tout genre. C'était sur mon bureau que reposais ma dernière acquisition, un monolithe d'une civilisation sépulcrale. Me retournant vers Alekseï, lui affichant un grand sourire, je lui demandais à mon tour :

-Et toi quoi de neuf ? Tu as ramené des trucs pour ce soir ?

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Mutante Non Recensée ۞

avatar

Svetlana Iorichenko
۞ Mutante Non Recensée ۞

◊ Nombre de Messages : 717
◊ Nombre de Messages RP : 50
◊ Age : 32
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 20 ans
◊ Pouvoirs / Armes : Chronokinésie


Informations

» Métier: Etudiante et bibliothécaire

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Quand le croquemitaine se décide à sortir de son placard... [Asling] Dim 30 Jan - 23:31

Alekseï ôta sa veste avant de suivre Asling dans le salon où il remarqua les duvets déposés dans un coin certainement en prévision de leur soirée, plutôt une bonne idée comme ça ils pourront veiller tard sans déranger personne. Il posa son sac près du canapé de manière à ce qu'il ne traine pas en plein milieu du passage et pour se décharger. Son ami lui fit part de ses dernières acquisitions dont le dernier jeu vidéo en vogue.

- Trop cool... En plus, il a l'air trop bien ce jeu. Ma mère n'a pas voulu me l'acheter sous prétexte que j'avais déjà assez de jeux à la maison, ce qui n'est pas tout à fait faux. Alors je vais voir pour l'obtenir pour mon anniversaire ou pour mon prochain exploit,ajouta-t-il avec un petit rire.

Le jeune adolescent suivit son hôte jusque dans sa chambre où ce dernier lui montra sa dernière construction. Alek reconnut un bâtiment nécron de Warhammer, il s'approcha pour l'observer. La maquette était d'une précision assez fidèle et Alek ne pouvait qu'admirer la minutie et la patience qu'il était nécessaire de posséder pour aboutir à un résultat satisfaisant.

- Waaah, un monolithe, c'est super...

Relevant la tête il aperçut les étagères couvertes de modélisme et figurines. Il s'approcha, vit une maquette de Starwars, il leva la main dans l'intention de la toucher mais se retint ne voulant pas commettre de gaffes. Certaines étaient fragile et il ne voulait pas détruire le travail d'Asling.

- C'est trop cool...

C'était la phrase fétiche actuelle du jeune Iorichenko, ce qui lui plaisait était cool, le reste pas cool. Une manière d'exprimer son enthousiasme que n'appréciait pas toujours sa sœur qui trouvait qu'il y avait d'autres mots pour diversifier son vocabulaire. En tout cas Alek regarda toute la collection de son ami ainsi que la pièce, un chambre de garçon, avant de finalement répondre à la question qui lui fut posée avec un sourire complice.

- J'ai ramené les Aliens vs Predators comme prévu et le jeu que tu voulais essayer, celui-ci je te le prête le temps que tu l'explores à fond, tu verras il est sympa. Sinon, je pense qu'on va se faire un soirée d'enfer entre les jeux et les films.

Alek se contentait de peu pour passer une bonne soirée, films jeux ses passe-temps favoris et on pouvait dire qu'il était comblé et partager cela avec un ami quoi de mieux. Les deux adolescents finirent par redescendre dans le salon pour s'installer devant le jeu nouvellement acquis par Asling. Ils avaient décidé de visionner les films plus tard dans la soirée, certainement après le dîner, pour se mettre dans l'ambiance. Un peu d'obscurité, un calme seulement troublé par des bruits suspects... De bonnes conditions pour se faire une petite ou grande frayeur.

La fin de l'après-midi et le début de soirée jusqu'au dîner passèrent rapidement. Les deux jeunes s'amusaient à découvrir les ressources offertes par ce jeu dont les critiques avaient fait l'éloge. Le rendu graphique était très bien travaillé et permettait une très bonne immersion dans l'univers du scénario dont l'histoire était fort prenante. Les deux joueurs échangèrent leurs opinions au cours de la partie et firent aussi des commentaires à son sujet. Ils prirent leur repas en compagnie de Neve et Alek ne se montra pas timide pour répondre à la journaliste. Puis, les garçons, sur conseil éclairé de la jeune femme, se mirent en pyjama comme cela ils étaient prêts pour aller au lit et pourraient profiter pleinement du reste de la soirée sans qu'elle soit entrecoupée par un passage en salle de bain puisqu'ils y étaient déjà passés. Au final, ils regardèrent les deux épisodes à la suite, confortablement installés dans leurs duvets, ce qui les mena relativement tard. Et même après cela, les deux collégiens continuèrent de discuter jusqu'à ce que le sommeil se fasse trop exigeant pour résister. Ce fut une excellente soirée du point de vue d'Alek et ce fut le sourire aux lèvres qu'il souhaita une bonne nuit à Asling.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le croquemitaine se décide à sortir de son placard... [Asling] Sam 19 Fév - 22:11

Alekseï m'avait suivit jusqu'à ma chambre, curieux de voir mes créations (ou peut être moi qui était curieux de voir ses réactions ... Allez savoir !) et c'est ravi que je vis l'enthousiasme que provoquait mes figurines. J'affichais un grand sourire, le voyant balader ses yeux dans la pièce et hésitant à toucher. Il me dit ensuite qu'il avait apporté avec lui les films Alien vs Predator, c'était parfait ! Rien de mieux pour passer une soirée science-fiction que de se passer les deux épisodes à la suite ! En plus il m'avait aussi ramené le jeu que je lui avais demandé, ça c'était cool ! Mais sans plus attendre il fallait redescendre maintenant, car dès maintenant nous attendais de longues heures à jouer au nouveau jeu que j'avais acheté, celui ci ayant l'avantage de proposer une option multijoueur de très grande qualité.

Tout le reste de la journée ce passa ainsi, depuis que l'on était redescendu on avait fait que jouer à ce fameux jeu, critiquant ce que l'on testait au fur et à mesure et surtout on riait beaucoup. Ce fut ainsi jusqu'à l'heure du dîner où l'on dû arrêter histoire de faire une pause et de se restaurer en compagnie de Neve qui nous fit un fabuleux repas. Après cela, sur ses conseil, on se prépara comme pour aller dormir, c'est à dire en faisant notre toilette, se mettant en pyjama, nous retirant ainsi l'obligation de faire cela plus tard ou même que l'on oubli carrément de le faire sous prétexte qu'il est tard. Quand ce fut enfin fait, la noir de la nuit se faisant déjà et Neve allant se coucher, on se jeta sur nos duvet avant de démarrer le premier film de la soirée. Bien sûr, l'un comme l'autre on connaissait quasiment par coeur chacun des films et on ne pouvait pas vraiment dire que les Aliens nous faisaient peur, malgré les quelques sursaut que l'on eut pendant le visionnage, cependant ça ne nous empêchait pas de prendre énormément de plaisir à regarder ce superbe divertissement ! Même après que les deux films se soient terminés on ne se coucha pas pour autant, continuant à parler de chose et d'autres en faisant tout de même attention à ne pas faire trop de bruit pour ne pas réveiller Neve. Cependant, la fatigue se faisant plus forte que notre envie de s'amuser, on finit finalement par s'endormir, pouvant rêver à cette soirée fantastique que l'on venait de passer.

Seulement, entre rêve et cauchemar il n'y a qu'un pas et, malgré les efforts fournis pour ne pas basculer du côté des songes tourmentés, ce fut malheureusement ce qui arriva. Bon, ce n'était pas la première fois que je cauchemardais depuis que j'étais ici, bien que je ne puisse dire ce qui me tourmentais, mais ce dont j'avais vraiment peur c'était que ce cauchemar ne prenne vie et là ça serait vraiment problématique, non seulement parce que personne ne savait pour mes pouvoirs que personne ne devait jamais savoir, mais aussi et surtout parce que ça pouvait très vite devenir dangereux. Et bien sûr, pile le jour où j'avais invité Alek à dormir fallait que ça dérape, génial ! Sinon, allez savoir comment, mais je sentais que je m'agitais beaucoup, puis, sans prévenir, je me réveilla en sursaut, complètement en sueur. Alek dormait encore, tout allait pour le mieux, j'étais plus dans mon cauchemar, il n'y avait plus de risque ... enfin ... jusqu'à que je voit que la pièce était vraiment beaucoup trop sombre, plus que sombre même, plongée dans le noir complet si ce n'est un petit cercle de visibilité autour de nous, un peu comme dans ces jeux vidéo où vous êtes censés être dans le noir mais qu'il reste un cercle lumineux autour de vous pour des raisons de gameplay. Ça recommençais, mon pouvoir prenait le dessous et donnais vie à ce qu'il ne fallait pas. Pourvu que ça ne reste que cette impression d'être dans le noir et que tout reviendrais à la normale ! Mais là, sortant peu à peu du noir, cette tête qui m'était si connu avec ses dents argenté, un Alien des plus terrifiant. En effet, bien que ces créatures ne me fasses absolument pas peur normalement, ce cauchemar récurrent s'inspirait souvent d'une chose vu récemment quand à savoir à quoi ressemblerait la créature, et puis franchement, même si ces créatures me fascinent, quand elles sont réel elles en deviennent vraiment cauchemardesques ! Je restait tétaniser, la regardant s'approcher tel un prédateur puis, dans un moment de lucidité, je me précipitais sur Alek pour le réveiller en le secouant.


-Vite ! Réveil toi ! Alek !

Et, comme toujours, mes cauchemars se trouvait être violent. En effet, la créature fit un bon sur nous, me laissant à peine le temps de pousser Alek en le faisant rouler avant de me reculer, rampant littéralement en arrière. La chose resta quelque seconde à observer moi puis Alek avant de pousser un cri et de faire un grand bond, disparaissant dans le noir. J'avais envie d'appeler à l'aide, que ma mère vienne me calmer, comme toujours, mais là ils étaient pas là et je ne voulais pas que Neve sache pour moi, déjà que pour Alek ça allait devenir un poids de garder mon secret. Je m'approchais d'ailleurs de lui, regardant en même temps dans toute les directions.

-Est-ce que ça va ? Pas le temps de t'expliquer tout de suite, juste que tu ne rêves pas ! Mais tout va s'arranger, il faut simplement que je me calme, que je me calme ...

Mais voilà, plus je pensais à me calmer, moins je parvenais à me calmer !!! Problème, problème, problème ! Je contrôlais plus rien ! Surtout que je craignais vraiment de faire du mal à Alek, chose dont je ne pourrais me pardonner et puis ... je ne voulais pas perdre son amitié. En plus de ça, j'avais interdiction complète de la vaincre ! Car tuer une de mes créations voulait dire gravement me blesser ! Je commençais, enfin plutôt continuait, vraiment à paniquer, au point que j'en tremblait.

-Oh et aussi ... on peut pas se défendre, car sinon c'est moi qui prend tout, dis-je en pointant mon crâne du doigt pour dire que c'était psychique.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Mutante Non Recensée ۞

avatar

Svetlana Iorichenko
۞ Mutante Non Recensée ۞

◊ Nombre de Messages : 717
◊ Nombre de Messages RP : 50
◊ Age : 32
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 20 ans
◊ Pouvoirs / Armes : Chronokinésie


Informations

» Métier: Etudiante et bibliothécaire

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Quand le croquemitaine se décide à sortir de son placard... [Asling] Dim 27 Fév - 16:13

Alekseï s'endormit rapidement, content de la soirée passée. C'était le genre qu'il appréciait le plus, amusement et bon temps. Il pensait se réveiller au petit matin, tranquillement pour continuer son séjour chez son ami. Pourtant ce fut une brusque secousse qui le tira du sommeil. Asling le sommait de se réveiller, la panique dans la voix. Son invité émergea complètement en voyant un alien bondirent vers eux. Alek fut poussé vivement pour son ami, évitant ainsi le monstre. Bouche bée, un cri coincé dans la gorge, le collégien observait la créature qui les étudia avant de disparaître dans l'obscurité. Inconsciemment, il recula sur les fesses, se retrouvant dos au canapé. A cet instant, Alek commença à prendre conscience de son environnement, il faisait tellement noir qu'il n'y voyait rien, seule une zone faiblement lumineuse comme dans les jeux l'entourait. Il tourna un regard effrayé vers Asling et hocha la tête pour signifier qu'il était encore entier.

- Quoi?! Ce machin est réel?

Il ne comprenait plus rien. Comment un alien avait-il pu atterrir dans ce salon? Il n'en croyait pas ses yeux, c'était un cauchemar. Tant que ces créatures restaient derrière l'écran ça passait, mais un face-à-face c'était autre chose, il n'était pas Sigourney Weaver, il n'avait pas sa trempe, ni son équipement. Cependant, il fallait bien penser à se défendre, il commença à balayer du regard la pièce, le peu qu'il pouvait voir, à la recherche de quelque chose pour se défendre avant de penser à son pouvoir. Bien qu'il lui fasse parfois un peu peur, ce dernier allait pouvoir se rendre utile pour faire face au monstre. Du moins c'était l'idée d'Alek jusqu'à ce qu'Asling ajoute une précision.

- Hein? Je ne peux pas l'attaquer ni le liquéfier?! Alek se figea en se rendant compte de ses paroles. Oups... Ma sœur va me tuer...

Son expression aurait pu être comique en d'autres circonstances. La panique de son ami ne l'aidait pas à juguler la sienne et il se laissait emporter par elle. Ils étaient dans de beaux draps. Se calmer, se calmer.... Il en avait de bonnes... Tandis qu'Alek prenait pleinement connaissance des dires d'Asling, en particulier le fait que cette manifestation semblait être issue de son esprit, la bête en profita pour les attaquer de nouveau. Le bruit sourd d'un pas prévint à temps les jeunes garçons qui purent s'écarter de justesse avant de voir la deuxième gueule frapper là où ils se tenaient quelques instants plus tôt. Instinctivement Alek projeta son pied à la face de la créature avant de se précipiter de l'autre côté du canapé pour s'éloigner le plus possible. Sauf que dans la manœuvre d'échappatoire, les deux amis furent séparés. Le silence s'abattit sur la scène. Alek n'entendait plus que son souffle précipité et les battements assourdissants de son cœur. Puis il se rendit compte qu'il avait frappé l'alien, tout le contraire de ce que lui avait demandé son jeune ami. Il espérait que rien de grave ne lui était arrivé. Il devait rejoindre Asling. Se redressant légèrement, il tenta de le localiser.

- Asling? chucota-t-il au risque de se faire repérer par leur ennemi.

Pas de réponse, certainement parce qu'il n'avait pas parlé assez fort. Il se lança dans un savant rampé, comme dans les films, en direction de l'endroit où devait se trouver Asling. Alekseï était très inquiet, tout d'abord à cause du silence affiché par la créature comme si elle leur préparait un mauvais coup, puis par la panique affichée par Asling qui ne l'aidera guère à retrouver son calme et par les conséquences de la divulgation de son secret et de ce que sous-entendait les explications de son ami. Vivement que tout redevienne normal pour qu'ils éclaircissent la situation. Finalement, il réussit à rejoindre Asling après s'être tout de même cogné contre le pied de la table basse qu'il n'avait pas vu. Il posa une main rassurante sur le bras de son compagnon d'infortune.

- Hé mon vieux, on va tous les deux se calmer, et oublier notre problème hein? Alek se rapprocha d'Asling. Puisqu'apparemment c'est ton esprit qui contrôle cette créature c'est toi qui la contrôle, tu es son maître tu peux lui dire de disparaître, suffit d'être convaincant... Je parie que si tu utilises les bons arguments il peut devenir doux comme un agneau...

Un sourire incertain étira les lèvres d'Alek. Facile à dire. Il avait l'impression d'entendre sa sœur quand elle cherchait à calmer quelqu'un. Il croisait les doigts espérant de tout cœur que cela fonctionnerait, qu'Asling retrouvera un semblant de calme pour faire face à la situation. Sinon, ils étaient mal barrés. S'ils s'en sortaient vivants, il aurait un certain nombre de question pour son camarade.

- Respire lentement et profondément... Imagine-toi dans un lieu qui t'apporte calme et sérénité...

Guère facile de se concentrer quand on entendait l'alien feuler, surtout que les sons semblaient venir de plusieurs directions différentes. Vivement que ça se termine, Alek se demandait comment avait fait Ripley et son équipe pour ne pas péter les plombs, avant de se rappeler que rien n'avait été réel pour eux...

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le croquemitaine se décide à sortir de son placard... [Asling] Lun 21 Mar - 22:46

Non, non, non, non ! Ce n'étais pas possible ! Comment avais-je pu autant perdre le contrôle ? Jamais mes cauchemars n'avaient prit une telle ampleur, trop peu développé quand j'étais petit et mon contrôle sur ce don étant suffisant ensuite pour que jamais ça ne dépasse le stade de la chose qui sort d'un point d'ombre et s'approche. Mais là ce n'était pas un point d'ombre, c'était carrément toute la pièce qui était dans l'ombre, et l'Alien était vraiment vif et agressif ! En plus Alek, mon premier ami et ... je dois bien l'avouer, l'un des seul que j'avais depuis que j'étais ici était en grave danger par ma seule faute. Je pouvais le voir paniquer, il ne comprenait pas ce qui lui arrivait et peinait à croire que c'était bien réel. D'un côté il fallait bien avouer que c'était tout ce qu'il y avait de plus irréel, j'aurais sûrement énormément de mal à lui expliquer la situation, il me prendrait sûrement pour un monstre ... Mais ? Que vient-il de dire à propos de la liquéfaction ? Comment ça liquéfier ? Il peut liquéfier les choses ?! Enfin, ce n'était pas vraiment le moment de se poser des questions, la chose était toujours là et on pouvait l'entendre pousser son cri strident. Et, prévenu par un rapide bruit de pas, moi et Alek on parvint à se pousser juste à temps alors qu'un nouvel assaut de l'Alien était lancé contre nous, nos pauvres cervelles échappant à sa bouche secondaire mais lui et moi se voyant alors séparés. Je sentis une légère décharge, enfin, je ne sais pas trop comment expliquer cette sensation, seulement je savais que cela signifiait que ma création c'était prit un coup, heureusement ce n'était pas grave, la preuve étant que j'étais encore là, et puis Alek avait bien fait, ça vie passait avant la mienne, c'était tout la moindre des choses pour l'avoir placé dans une situation pareil.

Face à une telle situation, je commençais vraiment à paniquer, il m'était tout simplement impossible de me calmer. Je partais véritablement dans une crise de panique, au point de m'accroupir, les mains sur les oreilles en répétant encore et encore qu'il fallait que je garde le contrôle, sans succès. J'étais tellement déstabilisé que je n'entendait plus rien, que ce soit la créature ou les possibles appels d'Alekseï. Qu'est-ce que j'aurais aimé que maman ou papa soit là, si il y avait bien un moment où j'avais besoin de leur réconfort c'était maintenant. Une main se posa sur mon épaule, me faisant sursauter, mais c'était la main de Alekseï, me rassurant un peu de le voir ainsi toujours sauf et près de moi. Il tenta de me calmer, me disant, aussi sereinement qu'il lui était possible vu la situation, qu'étant un produit de mon esprit, j'en étais le maître et qu'il suffisait de faire preuve de volonté pour en faire ce que je voulais. Dans d'autres cas je me serais sûrement énervé que l'on me dise une chose qui était déjà évidente pour moi, mais sur le coup ça avait quelque chose de rassurant de l'entendre dire, enfin par là je veux dire que ça me permettait de me remettre les idées en place. J'écoutais avec attention les instructions que me donnait Alek, respirant lentement et longuement, tentant de faire redescendre la pression. Ça marchait, je sentais les battements de mon coeur se ralentir, c'était presque fini. Puis, sans crier gare, l'Alien sortit de l'ombre, comme si il se sentait menacé, et fit un bond vers nous. Cette fois je me relevais d'un coup et, alors que la chose fondait sur nous, je criais :


-Stop !

Elle s'arrêta net, étant même en suspension dans les airs comme si on avait mit pause sur un DVD. Je fis disparaître les dernières traces qui montrait que j'avais peur et, confiant, je m'approchais de l'Alien et je prononça ces mots :

-Disparais.

Dans la seconde l'Alien se désintégra en un nuage de matière avant de se dissiper peu à peu, la lumière revenant peu à peu, enfin lumière, ça restait la nuit mais vous avez comprit l'idée. Je soufflais de soulagement puis, tournant un peu de l'oeil, je m'écroulai en arrière, ma tête frappant contre le sol. J'avais user de beaucoup d'énergie, premièrement quand je faisais un cauchemar, je ne maîtrisais pas la quantité d'énergie que je fournissais à mon don, et comme dit avant, c'était la première fois qu'il prenait une telle ampleur, l'Alien était vif et grand, la salle était plongée artificiellement dans le noir, bref, ça m'avait complètement vidé. Cependant il ne me fallu qu'une petite minute avant de rouvrir les yeux, il m'étais cependant difficile de me redresser, du coup je préférais rester dans ma position, au moins je risquais pas de tomber plus bas. J'imaginais très bien que Alek devait se poser tout un tas de question quand à ce qui venait de se passer, et franchement c'était tout à fait légitime de sa part, mais franchement je ne savais quoi lui répondre.

-J'imagine que tu te poses plein de questions, hein ? Laisse moi te faire économiser de la salive, je suis un ... disons que j'ai toujours eu ce ... ce don ... celui de donner vie à mes rêves ou, dans le cas présent, mes cauchemars ... Non pas que j'ai peur des Aliens, loin de là ! Quoi qu'il était quand même bien flippant. Non, en soit il n'ait qu'une image qui a servi à compléter mon cauchemar. Après j'ai dis qu'il ne fallait pas le frapper car, comment dire, disons que si on détruit une de mes créations, ma cervelle grille avec. Mais d'ailleurs, tu as parlé de liquéfaction non ? Comment ça ? Tu peux liquéfier les gens ? Toi aussi tu as des pouvoirs ?

Dans ces dernières questions, outre le fait que j'étais très curieux de savoir si Alek était vraiment un mutant, c'était aussi un moyen pour moi de changer le sujet, du moins pour éviter de parler de moi au possible. Mais bon, j'étais jeune mais pas totalement débile, je me doutais bien que le sujet serait pas oublié comme ça, surtout que si moi je voulais pas parler de mon pouvoir, Alek ne voudrait sûrement pas parler du siens et allait sûrement tenter la même technique que je venais d'utiliser. La conversation qui semblait à présent inévitable s'annonçait terriblement intéressante mais en même temps très embarrassante et gênante.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
۞ Mutante Non Recensée ۞

avatar

Svetlana Iorichenko
۞ Mutante Non Recensée ۞

◊ Nombre de Messages : 717
◊ Nombre de Messages RP : 50
◊ Age : 32
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 20 ans
◊ Pouvoirs / Armes : Chronokinésie


Informations

» Métier: Etudiante et bibliothécaire

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Quand le croquemitaine se décide à sortir de son placard... [Asling] Dim 27 Mar - 21:25

Un frisson de terreur descendit l'échine d'Alek quand l'alien bondit sur eux depuis l'ombre. Il crut sa dernière heure arrivée, mais Asling s'était ressaisi et se dressa devant la créature. D'un ordre péremptoire il stoppa la bête qui resta suspendu dans son saut, tel un arrêt sur image. Et avec détermination, son ami la renvoya dans les limbes oniriques qu'elle n'aurait jamais du quitter. L'obscurité disparut pour laisser place à la nuit normale. Alekseï souffla, soulagé, passa un main dans ses cheveux et se détendit. Le cours de la réalité reprenait ses droits, pourtant l'heure des explications n'allait pas tarder. Quand il vit Asling s'effondrer, il bondit sur ses pieds, inquiet et se demandant que faire. Le collégien était prêt à alerter Neve mais son camarade reprit rapidement ses esprits. Alek s'agenouilla à ses côtés.

- Ne me refait plus jamais cette frayeur...

Ses paroles pouvaient concerner aussi bien les évènements liés à l'alien que ceux lié à l'évanouissement d'Asling. Et c'était à ces derniers qu'Alek faisait référence, car l'épisode de l'alien bien que traumatisant sur les bords, il aurait pu le gérer avec ses pouvoirs sans la restriction d'Asling. Mais pour une urgence médicale il perdait ses moyens, ni connaissant rien dans ce domaine. Le jeune russe hocha la tête pour confirmer qu'il avait un tas de question pour son ami, geste qui dut passer inaperçu dans la lumière ou plutôt l'obscurité ambiante, cependant il le laissa s'exprimer avant de parler. Ainsi il pouvait donner vie à ses rêves et cauchemars le cas échéant, un pouvoir aux multiples possibilités mais aux risques conséquents, surtout avec ce lien entre la création et le créateur, très dangereux...

- Ça, tu peux le dire qu'il était flippant. Tu as une sacrée imagination. Tu es un mutant n'est-ce pas? demanda-t-il d'une voix tranquille. Ton pouvoir est tout de même effrayant.

Effrayant était le mot suite à ce qui venait de se passer, et cela n'était pas surprenant qu'Asling soit un mutant, ce que confirma les explications lié à son don. Si Alek avait été humain les révélations de son hôte l'aurait certainement bouleversé, mais étant lui-même différent, il accueillit la nouvelle avec calme. En fait, il trouvait cela cool d'avoir un ami mutant, pourtant un pli soucieux apparut sur son visage. Il s'était trahi en parlant de liquéfaction, sa sœur allait le tuer... Au sens figuré bien entendu...

- Je... Il hésitait mais c'était trop tard. Oui j'ai des pouvoirs, je peux liquéfier les solides...

Alekseï ne donna aucune précision concernant l'impact de son pouvoir sur les êtres vivants, ne le sachant pas lui même et n'ayant aucune envie de tester. Il n'ajouta rien de plus, trouvant qu'il en avait déjà bien assez dit mais il était également soulagé de partager son secret avec une personne extérieure à la famille. Il avait l'impression qu'on lui ôtait un poids. Pourtant, par un mécanisme de défense, il changea de sujet. On lui avait assez souvent répété de faire attention, d'être prudent au sujet de ses pouvoirs et des personnes avec qui il parlait.

- Est-ce que ça va mieux ta tête? On ferait mieux de retourner sous les couvertures surtout toi...

Dans les films, les secours utilisaient des couvertures de survie pour les victimes, pour éviter qu'elles ne prennent froid suite au traumatisme. Voilà pourquoi il préconisait à son ami de faire de même. Puis il jeta un coup d'œil vers l'étage, vérifiant que Neve n'avait pas été réveillée par tout le raffut produit quelques instants plus tôt. Puis il se pencha vers Asling, un léger sourire aux lèvres

- Tu peux te redresser? Au pire, Alek irait chercher leurs duvets. Par contre concernant notre discussion, vaux mieux que cela reste entre nous...

Il n'y avait aucune menace derrière ses paroles, simplement de la prudence qui n'était pas un luxe vu les tendances actuelles envers les mutants. D'autant plus qu'il n'était pas recensé...

- Tu as été recensé?

Une question dont la réponse pouvait impliquer un certain nombre de choses. Sa mère lui avait expliqué les différentes alternatives proposées aux mutants. Qu'en était-il de son ami? La tension suscitée par la rencontre avec l'alien se dissipait et Alek sentait la fatigue reprendre ses droits. Il devait en être de même pour Asling, voire plus vu l'énergie fournie pour la matérialisation du cauchemar. Le collégien avait attrapé leurs duvets et les avait ramené sur eux. Quelle journée... Forte en révélations et en surprises. A cette pensée, un sourire étira de nouveau les lèvres de l'adolescent. Il n'en revenait pas qu'Asling soit comme lui, d'une certaine manière cela resserrait les liens de leur amitié, du moins il l'espérait fortement, il ne souhaitait pas le contraire.

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le croquemitaine se décide à sortir de son placard... [Asling] Sam 21 Mai - 14:13

Comment avais-je pu perdre le contrôle ? Je ne sais pas ... si, je savais, ce n'était pas la première fois que ça m'arrivait. Enfin non, ce n'était pas tout à fait cela qui m'était déjà arrivé, non, habituellement je voyais une créature quelconque sortant d'un point d'ombre et c'était tout, bien que ma peur me figeait à chaque fois jamais je ne m'étais fait attaquer, pas comme cette nuit qui était une première expérience de ce côté plus que dangereux de mon pouvoir. Rien qu'à l'idée que maintenant je risquais de me tuer moi même par accident c'était terrifiant, j'espérais réellement que jamais plus je n'aurais à subir cela à nouveau. Si seulement je savais ce qui était responsable d'une perte de contrôle aussi violente ... Enfin j'aurais tout le temps de me tourmenter à propos de ça une autre fois, l'alien n'était plus, j'avais reprit le contrôle, bref, tout était revenu à la normal et ceci sans aucun blessé, je fis juste une belle frayeur à Alekseï au moment où je m'était écroulé par terre. Je ne put m'empêcher de sourire quand il se précipita vers moi, inquiet, me demandant de ne plus jamais lui faire une chose pareil. Sa phrase était à portait un peu à confusion, il était dur de savoir si il voulait parler de l'épisode de l'alien ou ma presque perte de connaissance. Cependant au fond de moi je savais très bien à quoi il faisait allusion, ce qui me fit sourire de plus belle. Je ne pouvais cependant lui promettre de ne plus lui faire cela, si il ne prenait pas la fuite alors il y avait de forte chance pour qu'un jour il me voit à nouveau utiliser mon pouvoir jusqu'à l'excès. Regardant le plafond j'eus un léger rire avant de lui répondre.

-Malheureusement je ne peux pas te le promettre, si tu continu à traîner avec moi tu me verra forcement un jour dépasser de nouveau mes limites.

Après cela je lui fit tout le topo sur mon pouvoir, enfin dans les grandes lignes du moins ! ... A y repenser j'aurais peut être dû lui en dévoiler qu'un bout plutôt que de tout lui lâcher d'un coup ... tant pis ! Maintenant c'était fait et moi je me sentait mieux de lui avoir dit cela. Je me demandais comment il prenait la chose intérieurement, il y avait parfois un plus grand décalage qu'on ne pouvait le croire entre ce que la personne montrait à l'extérieur et ce qu'elle pensait réellement. Cependant je préférais me dire qu'il le prenait aussi bien qu'il semblait le montrer. Il trouvait mon pouvoir flippant, dans un sens il avait bien raison, mais les cauchemars ne sont qu'un mal à supporter pour tout ce qu'apporte mon don. Oh si il savait à quel point donner vie à ses rêves pouvait être fantastique ! Pour rien au monde je ne changerais cela. Je pourrais lui montrer d'ailleurs, les prochaines fois.

-Oui, je suis bien un mutant. Mais il ne faut pas se fier aux apparences, là tu as vu le côté négatifs de mon pouvoir. Crois moi qu'autrement il est merveilleux ! Imagine cette sensation de pouvoir rendre tes rêves réalités !

Alekseï aussi était un mutant, c'était du moins ce que j'avais cru comprendre pendant notre petite rencontre contre l'alien et ça semblait se confirmer au vu de l'hésitation dans sa voix et du fait qu'il avoua qu'il pouvait liquéfier les solides. Quel genre de solides pouvait-il liquéfier d'ailleurs ? Seulement des objets ou aussi des êtres vivants ? Woaw, si c'était le deuxième choix je n'osais imaginer ce qui se passerais si il libérait son potentiel sur quelqu'un ! Lui qui trouvait mon pouvoir terrifiant, le siens avait de quoi faire très peur lui aussi. Mais pas le temps de poser des questions que voilà qu'il enchaînait, changeant de sujet. Il ne semblait pas vouloir en parler, pas maintenant du moins, je n'allais pas aller contre sa volonté, on aura bien d'autres occasions maintenant.

-Oui ne t'en fais pas, j'ai la tête dur, et puis c'est pas la première fois que je tombe, et souvent ce n'est même pas à cause de mon pouvoir, haha ! Et oui ne t'en fais pas, je suis juste un peu étourdis, comme si j'avais beaucoup couru, mais ça devrait aller. Et pas d'inquiétude pour ça, je sais à quel point c'est important de garder ça secret.

Il demanda ensuite si j'avais été recensé. Ce n'était pas le cas, j'étais le bébé qui avait échappé au maille du filet comme disait ma mère, j'avais eut beaucoup de chance, surtout que si on apprenait maintenant que j'étais mutant on pourrait m'interner pour non coopération ou un truc du genre. Il fallait donc que je sois très prudent et je ne comptais pas à ce que les autorités apprenne pour ma situation, ni maintenant ni jamais, j'étais bien trop attaché à ma liberté.

-Non, je ne le suis pas et il ne faut pas que ça arrive ! Maman et papa mon bien fait comprendre que si les gens venait à l'apprendre maintenant, je risquais de gros problèmes parce que je m'étais pas fait recenser avant alors que je savais ce que j'étais et que c'était un gros délit. Du coup je fais tout mon possible pour que cela n'arrive pas. Même Neve n'est pas au courante pour moi. J'imagine que toi non plus tu n'est pas recensé vu à quel point tu veux conserver ton secret, dis-je en souriant. C'est cool.

Après cela, la fatigue se faisant bien trop forte pour pouvoir résister, on finit par regagner nos duvets, laissant peu à peu le voile des songes s'abattre sur nos esprits. Qui aurait pu croire que notre petite soirée entre potes allait finir par se transformer en un survival avec des révélations à la clé. Finalement ça n'aurait pu être mieux autrement. Quel bonheur de savoir que mon meilleur ami était lui aussi un mutant.

Fin du sujet

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand le croquemitaine se décide à sortir de son placard... [Asling]


SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas

Quand le croquemitaine se décide à sortir de son placard... [Asling]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A p o c a l y p t o :: ◄ Archives RP-