Jaina D'Arcy | Humaine | Apocalypto | Nouvelle génération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
۞ Equipe Spéciale Bastet ۞

avatar

Jaina D'Arcy
۞ Equipe Spéciale Bastet ۞

◊ Nombre de Messages : 73
◊ Nombre de Messages RP : 16
◊ Age : 25
◊ Informations : Fiche de Jaina D'Arcy
◊ Age du Personnage : 32 ans
◊ Pouvoirs / Armes : Sig Sauer modifié


Informations

» Métier: Membre de l'opération Apocalypto.

» Statut RP: Ouvert

» Particularités:

MessageSujet: Jaina D'Arcy | Humaine | Apocalypto | Nouvelle génération Mar 2 Nov - 23:14

» Informations de Base
"Rien ne devrait recevoir un nom, de peur que ce nom même ne le transforme"

● Nom : D'Arcy (nom d'épouse : D'Arcy-Kennard)
● Prénoms : Jaina
● Sexe : Féminin
● Âge : 32 ans
● Origine Génétique : Humaine
● Origine Géographique : USA
● Métier : Major de promotion à Berkeley, docteur en profiling, ex agent du FBI.
● Date de Naissance : 22 juillet 1992
● Lieu de Naissance : Los Angeles, CA
● Orientation : Lesbienne

» Informations des Groupes
"Il y a quelque chose de plus grand pourtant que d'appartenir au monde, c'est de s'appartenir à soi-même"
● Groupe : Lieutenant de l'Opération Apocalypto, Equipe spéciale Bastet
● Raisons : Une véritable tradition familiale. De père en fils, chez les D’Arcy, on est militaire. Et quand bien même on est une fille, on se dévoue également à la patrie, d’une façon ou d’une autre. Le frère de Jaina était dans la LAPD, sa sœur faisait partie des services secrets britanniques, certains membres de sa famille étaient d’éminents généraux dont les étoiles sont gravées sur les monuments aux morts des Etats-Unis, mais également dans les autres pays du monde, puisqu’elle a des racines européennes. C’est la fierté de sa famille. Pour autant, la jeune femme souhaitait intégrer le Bureau Fédéral d’Investigation, et elle y parvint assez aisément, faisant ses classes à l’Académie de Quantico. Et elle aurait continué dans cette voix s’il n’y avait pas eu l’accident… La mort de ses parents la bouleversa profondément. La marque des mutants la révulsa. Jeune et idéaliste, elle voulut se saisir des armes, contrairement à son frère et à sa sœur, qui décidèrent de prendre leurs distances des Etats-Unis. Jaina était seule dans sa croisade. Elle erra pendant un moment, se fit freelance, abattit des mutants pour le compte de sa vengeance, tombant sur des cibles qui étaient en réalité innocente. La soif du sang la tenaillait profondément. C’est alors qu’elle eut vent de l’Opération Apocalypto. Être un fantôme qui se vengeait était une certaine chose. Mais avoir une bannière sous laquelle se ranger était mieux. Cette opération était ce qu’il lui fallait. Elle n’aurait plus à se fondre dans l’obscurité pour commettre ses forfaits : elle pouvait le faire en toute légitimité. Elle fit marcher ses contacts au Bureau, et intégra l’Opération.


» Informations Descriptives
"Le roman est l'art de créer un homme, la biographie l'art de le ressusciter"

● Description Mentale : Jaina est une femme profondément attachée à ses principes. Elle a été élevée dans un cadre rigoureux, où son père lui prodiguait les valeurs de la vie et sa mère veillait à son éducation scientifique. Elle aimait son frère et sa soeur plus que tout, et la première partie de son existence a été pour elle le paradis, même si ses parents se réunissaient souvent le soir, pour échanger des propos que la jeune femme ne pouvait saisir... Jusqu'à l'accident. Une fois qu'elle s'est retrouvée seule, elle s'est battue pour ces concepts, cette idée de justice, de liberté, d'égalité... Ils en étaient même sortis grandis de cette difficile expérience. Jaina, avec l'expérience sentimentale, est dotée d'un coeur de pierre. Ce n'est pas qu'elle hait en particulier les mutants plus qu'un autre membre d'Apocalypto, mais elle est tout simplement la meilleure dans sa catégorie. Elle abat froidement, elle obéit à ce qu'on lui dit. Elle ne s'attache pas, et se considère elle-même comme un électron libre, tout paradoxal que cela puisse paraître, pour quelqu'un de si attaché à ses principes.
● Taille :
La jeune femme est plutôt d'une grande taille. Si grande qu'on a parfois l'impression que son corps n'est pas tellement adapté à sa démarche, nonchalante et dansante, négligée, quand elle n'est pas en service.
● Poids :
Elle est très fine, sans pour autant être anorexique. Des muscles apparents, des abdominaux presque étonnants pour une femme, qui glissent sous sa peau.
● Cheveux :
Une coupe de cheveux qui peut paraître étrange, ébouriffée, des cheveux bruns avec quelques mèches blondes, qui lui confèrent un look androgyne.
● Yeux :
Des yeux qui pourraient sembler tout à fait banals, mais qui sont en réalité aimanté par la couleur étrange : Jaina possède un regard vairon, la pupille gauche brune, l'autre d'un bleu presque blanc qui change en fonction de son humeur.
● Style vestimentaire :
La jeune femme est la plupart du temps en uniforme, donc habillée de façon relativement neutre, confortable, passant parfois le camo noir et le lourd gilet pare-balles, sans que cela ne choque réellement. Hors service, elle passe un costume sombre complet et une chemise blanche, se fondant dans la nuit, soulevant les questions des passants concernant son sexe. Elle joue beaucoup sur l'apparence physique, et la plupart du temps, on lui fiche la paix là dessus.
● Particularités :
C'est cette démarche particulière, sa voix rauque, sa nonchalance quand elle allume une cigarette, sa façon de rester inexpressive alors que chaque jour le drame de son existence fait ployer ses épaules. C'est aussi ce regard profond, vairon, sur lequel on ne sait pas se fixer. C'est enfin ces tatouages, immenses, qui s'étalent lascivement sur son corps, le dragon énorme qui couvre ses épaules et dont la queue vient lécher les hanches, ces scarifications qui trahissent la souffrance de la jeune femme. C'est ce tout, Jaina D'Arcy.
● Points Forts :
Son premier point fort est son coeur de pierre, qui ne laisse aucune place aux émotions. Tuer des mutants de sang-froid ne représente pas un problème pour la jeune femme, tout comme l'attachement est, pour elle, quelque chose d'à la fois exceptionnel et absurde. Jaina n'est pas associable, cependant.
Son second point fort est probablement son instinct de survie ultra-développé, qui lui a certainement valu d'être encore vivante le jour de l'Accident. Cet instinct lui permet à la fois de sauver sa peau et celle des autres, pendant les opérations, et de gagner l'estime de ses collègues.
Enfin, malgré ses airs un peu renfrognés de militaire aguerrie, la jeune femme dispose d'une excellente culture, glanée à Berkeley et à l'Académie de Quantico. Ce n'est peut-être pas un avantage sur le terrain, mais cela reste un plus, à ses yeux.
● Points Faibles :
Justement, est-ce que son coeur de pierre ne serait pas finalement un point faible? Jaina ne saurait vraiment vous le dire, puisque ce point lui a à la fois sauvé la vie et pourri l'existence... Pour être plus précis, si la jeune femme prône une absence d'attachement, cela ne l'empêche pas d'enchaîner les conquêtes, quel que soit le camp, qui finisse par lui attirer des ennuis. Et le pire dans l'histoire, c'est qu'elle ne peut s'en empêcher.
Deuxième point faible, la surprotection que la jeune femme accorde à son passé et à l'Accident en particulier. Il est facile de comprendre la raison de cette discrétion, et de provoquer Jaina sur ce sujet, si on cherche à lui faire du mal, à l'interroger, et si on trouve les bonnes questions ou les bons boutons sur lesquels appuyer, à la faire craquer. Qui a dit que la douleur physique primait sur la douleur mentale?
Et enfin, comme précisé plus tard, la jeune D'Arcy commit une erreur quelques années plus tôt, et cette erreur est un sujet plus que sensible pour elle...
● Aime :
Les loisirs de la jeune femme sont assez limités. Dans le passé, elle adorait aller au cinéma avec sa compagne. L'opéra, la musique, des choses raffinées qui lui semblent désormais hors de portée. Elle aime également savourer sa cigarette après chaque repas.
● Déteste :
L'hypocrisie des sentiments, dont elle a eu droit à la mort de ses parents et à la disparition de sa femme. Et cette douleur infuse qui morcelle son coeur depuis quatre ans, cette disparition dont elle ne voulait pas croire en l'absolu de la finitude.
● Peurs :
Comme tous les hommes, Jaina a cette crainte de mourir en plein milieu d'une vie inachevée, d'autant plus qu'elle est la garante de l'héritage de sa femme. Elle craint aussi qu'un jour on lui rapporte la preuve indubitable de la mort de son épouse, concrétisation de sa douleur.
● Rêves :
Elle a ce rêve qui la hante depuis des années. Celui où elle serait là, avec Keryan, sous le soleil californien, tenant le garçon par la main, adossée à un muret, devant Berkeley, à attendre qu'Elizabeth sorte. Voilà, c'est son obsession égoïste.


» Informations Générales
"La beauté de l'apparence est seulement un charme de l'instant ; l'apparence du corps n'est pas toujours le reflet de l'âme"


● Histoire : |Journal de Bord, entrée 33-1|

La jeune femme qui se présente devant la caméra a le regard fatigué et le teint pâle. Elle se frotte le visage.
Sa voix est un peu rauque et grave, étonnante pour une femme, usée par des années de consommation de nicotine et par l'inhalation de gaz pendant certaines opérations à risque.

Jaina : - Officier D'Arcy, au rapport, pour l'entrée 33-1 du journal de bord de ce mois.

Après un bref soupir, le regard vairon un peu fuyant se fixe sur la caméra. Elle se racle la gorge.

Jaina : - Okay, on me demande souvent qui je suis, dans les couloirs de la base et du laboratoire. Des regards suspicieux. Quoi, je suis si transparente que ça? Alors voilà, j'ai décidé d'un peu me présenter... Non, ce journal ne sera pas à disposition de tout le monde. Je souhaite juste... Je ne sais pas, mettre au point quelques petites choses.

La jeune femme glisse une cigarette entre ses lèvres, et, d'un claquement de zippo, l'allume. Elle inspire la fumée bleutée et la recrache par ses narines.

Jaina : - Je m'appelle Jaina D'Arcy, je suis née il y a 28 ans, Los Angeles, Californie, au sein d'une des plus anciennes familles américaines. Nos origines peuvent se trouver en France, en Angleterre, et en Allemagne. A nous seuls, nous réunissions le meilleur de l'Europe occidentale. Bon, je ne suis pas là pour retracer la généalogie de ma famille. Nous faisions figure de rebelles, loin de la branche intellectuelle : mes parents étaient tous deux dans l'armée américaine, certes à des postes clés, mais ils restaient, aux yeux du patriarche, comme des bouseux qui tiraient avant et parlaient après. La caricature. Non, dans ma famille, j'ai été correctement élevée, dans l'amour de la fratrie et des parents. Mon père m'apprenait les rudiments de l'existence, la beauté de l'instant, tandis que ma mère m'inculquait les bases scientifiques et culturelles. Mon frère et ma soeur? Non, il n'y a jamais eu entre nous de compétition. Tout a été parfait. Mon éducation, le lycée, tout ça... A part les quelques débiles qui, déjà, formulaient quelques remarques désobligeantes sur ma sexualité, tout allait pour le mieux.
J'aurais pourtant dû voir venir. Ces réunions étranges, le soir, entre mes deux parents... J'avais entendu parler des mutants, bien sûr. J'en avais rarement vu de mes propres yeux, c'était un peu comme un sujet tabou dans nos discussions étudiantes. J'avais intégré Berkeley, entre temps, une prestigieuse université californienne. Ma mère était responsable de recherches pour l'armée américaine, et ne soufflait pas un mot de ce dont elle était responsable.
C'est ça... Le fameux accident... Là où tout a basculé...
J'avais 20 ans. Mes parents m'ont appris ça une fois que c'était fait. J'étais interne à Berkeley et donc totalement impuissante. Ils... Hum, c'est encore très difficile pour moi... Ils avaient décidé de prendre part à une opération visant à ramener des mutants. A sympathiser avec eux... Comprendre, pour la recherche... Quelque chose comme ça, je ne sais pas... Je ne sais plus. Je ne le sentais pas, cette opération. Elle était comme une extension de l'opération Bastet. J'ignorais ce que cela signifiait... Et malheureusement, j'avais eu raison. Ils se sont fait descendre, dans l'appartement qu'ils occupaient désormais pour servir d'interface avec les mutants, où ils abritaient certains d'entre eux... Pour soi-disant les protéger. De quoi? Je n'en ai aucune idée.
J'ai découvert les corps en même temps que mon frère et ma soeur. Un vrai massacre. Du sang partout. Quelque chose de sauvage, d'incompréhensible pour moi, qui n'avais que 20 ans... Je n'ai pas vraiment compris pourquoi, mais ce jour-là, mon frère et ma soeur ont décidé de prendre de la distance. Moi, j'ai choisi également. J'ai choisi de me battre, de comprendre pourquoi on en était arrivé là. J'avais comme l'impression que j'étais prédestinée à prendre les armes, comme mes parents avant moi.
A cet instant, je ne savais pas trop quel sentiment avait remporté la bataille de mon coeur. Etait-ce la rage? L'injustice? La rancune? Pendant un moment, j'avais envie de partir dans une vendetta folle contre les mutants, seule contre le monde entier. J'ai erré, hurlant mon désespoir à qui voulait l'entendre, essayant même de me rapprocher de Dieu... Impossible de faire passer l'amertume de mon coeur. Non, c'était injuste. Mes parents avaient aidé ces monstres, et voilà que pour toute récompense, on leur apportait la mort... Mais ma mère m'avait appris que les vains sentiments aliénaient l'homme et l'éloignaient de la vérité. Je me suis donc calmée, et j'ai attendu le moment propice...
Alors, je me suis renseignée. Entre temps, j'ai suivi une solide formation, avec la vague idée d'intégrer les S.W.A.T., ou les Marines. J'ai fait mes preuves à l'académie de Quantico, en Virginie... Chez les fédéraux. Ils m'ont vraiment appréciée, et j'ai participé à de nombreuses opérations. Ma vie est intimement liée aux mutants. Comme s'ils en avaient spécialement après moi, mais pas assez pour qu'ils décident de me tuer. Je m'explique... On me dit associable, je protège simplement ma vie privée. J'ai eu une femme, j'avais 22 ans, je sortais à peine de Berkeley. Nous nous sommes mariées et nous avons décidé d'avoir un enfant, dans ces temps troublés... On l'a enlevée. Deux mois après la naissance de Keryan. Et c'est en entendant parler, par des pontes du gouvernement américain, de l'opération Apocalypto que j'ai compris où déverser ma rage, tout ce que j'avais sur le coeur. J'irais dans le désert, casser du mutant, débarasser le monde de ce foutu gène, ou du moins en faire prisonnier quelques uns...
J'ai tout récemment intégré l'organisation. Je m'appelle Jaina D'Arcy. Et c'est comme si je venais de naître.

La jeune femme se tut, et ralluma une nouvelle cigarette. Elle se pencha en avant et éteignit la caméra. Une larme rouge sang s'écoulait de son oeil gauche. Elle rangea la caméra et passa son uniforme.

[Ce qui suit est l'actualisation du background de Jaina]

[Journal de bord - Entrée 64-8]

La jeune femme positionne la caméra. L'objectif tremble un peu et offre une image hachée. L'appareil a visiblement souffert. Elle jure entre ses dents quand elle tombe sur ses genoux. Au bout d'un moment d'essais intensifs, la caméra se trouve fixée et l'image se stabilise. On peut voir la jeune femme, les cheveux en bataille, visiblement fatiguée, un bras en écharpe. Elle s'éclaircit la gorge, et, comme à son habitude, glisse une cigarette entre ses lèvres et l'allume d'un coup de Zippo. Son regard vairon est légèrement ailleurs, sa voix murmurante.

"Voilà. On ne s'attendait pas du tout à cela. En même temps, c'est bien là tout le sel de notre... "Opposition" avec les mutants. Si tout était prévisible, toutes les femmes que j'ai séduites jusqu'ici ne me jetteraient pas un regard angoissé quand je leur dis que je fais partie de l'opération Apocalypto. Y a de quoi être fier, pas vrai? On est là pour mâter la rébellion, sauver les gens bien pensants de cette mutation effrayante, protéger les grands principes qui fondent la Constitution Américaine et tout le tralala qui font de nous des héros. Des héros de la liberté..."

La jeune femme ne peut s'empêcher de ricanement d'une voix rauque. Puis, elle tire sur sa cigarette, rejette la fumée en inclinant légèrement son visage en arrière, pensive.

"Cette entrée n'est pas destinée à figurer sur le journal de bord. Ne pas retirer l'option "delete" et "modify". Merci."
"CONFIRMATION"

Elle marque une nouvelle pause, baisse la voix. Derrière elle, des gens s'agitent, et, aux militaires se mêlent des hommes en blouse blanche, tenant des blocs où ils entrent frénétiquement des informations. D'autres gens, hommes, femmes, sont emportés, encadrés par des militaires à la carrure sévère. La jeune femme ne semble pas y faire attention. Elle s'approcha encore de l'objectif. Rapidement, vous pouvez voir qu'on lui a prélevé du sang sur son bras droit, le gauche étant pour l'instant inactif.

"Bon... Le gouvernement a fait taire les rumeurs. Comme d'habitude, la masse grouillante a tout gobé, et nous sommes toujours les valeureux héros. Si la population entière croit que nous avons été attaqués par des terroristes, elle ignore également le vaste programme lancé par le gouvernement en place. Moi non plus, je n'en connais pas tous les tenants ni aboutissants, évidemment. Mais j'ai vu. J'ai vu des choses qui m'ont effrayée. On les puce. On les étiquette, on les parque, on les surveille. Qui? Les mutants, évidemment. Ils... Sont comme des vaches qu'on mène à l'abattoir. Ils ont des numéros. J'ignore ce qui leur arrive s'ils rechignent à la tâche de montrer patte blanche à chaque fois qu'un technicien vient vérifier que la puce est toujours là."

Elle suspendit son discours, tandis qu'elle renseignait un militaire, rapidement, le coeur battant. Elle savait qu'elle n'était pas censée tenir de telles paroles. Sa conduite était dangereuse. Mais bien plus qu'un simple soldat de vendetta, elle était une humaine avec des principes. Pendant un moment, dans sa jeunesse, elle était simplement un soldat qui tapait, qui tirait dans le tas, et ne se posait pas de questions. Puis, elle avait appris à vivre, avec sa femme. Ensuite, elle avait appris à se reconstruire, après que la haine se soit émoussée dans son coeur. Elle avait élevé son fils en tâchant de le préserver de sa vie professionnelle mouvementée.

Cette sociabilité qui lui était étrangère, quelques années auparavant, l'avait grandement fait évoluer. Elle se trouvait de nombreux sentiments. Et devenait donc plus à même de se poser des questions. Ce dont elle était témoin lui semblait surréaliste...

"Imaginez... Regardez... Ce contrôle, cette désinformation... Cela ne vous rappelle rien? Cela ne vous effraie-t-il pas? Ne serait-ce pas l'histoire qui se répète? Je suis un soldat. Depuis trois ans, je veille sur la sécurité des citoyens, et malheureusement, j'ai parfois été témoin de trucs assez dégueulasses. Je ne suis pas fière de tout ce que j'ai fait. M'enfin... Je suis là, toujours est-il. Et j'ai des yeux. Il est possible que quelqu'un tombe sur cette vidéo, et qu'on tente de me faire taire, ce n'est pas impossible. Mais au moins..."

Au moins quoi? Quel était le but de cette vidéo? Lui donner bonne conscience? La conforter dans le sentiment qu'elle était là pour jouer un rôle? Comme cela était présomptueux ! Elle n'était qu'un pion. Comme tous les autres. Elle ne valait pas plus que quiconque. Et ce n'est pas en pensant avoir ouvert les yeux et en faisant une vidéo longue de cinq minutes qu'elle parviendrait à faire changer les choses. D'ailleurs, les choses devaient-elles être changées? Elle ne savait pas, elle ne savait plus...

'Hum... Au moins aurais-je tenté quelque chose. Si vous tombez sur ces images... A vous de voir. Je ne suis qu'une humaine, après tout. C'était le lieutenant D'Arcy-Kennard. A bientôt. Terminé."

L'enregistrement se ferma. Elle rempocha la caméra, après avoir extrait la carte mémoire et l'avoir enfouie dans un repli de sa veste d'uniforme. Elle se releva, lissa les pans de sa veste, puis s'en alla, après avoir ramassé son fusil d'assaut.

● Avatar : Kate Moennig
● Recyclage du Personnage : Je ne prête pas ma Jaina ! *rires*

» Informations de Base
[right]
"Jamais personne n'a trompé tout le monde, et jamais tout le monde n'a trompé personne"

● Je suis intervenue lors de sa précédente version
● Parrainage : Non, merci.
● Un commentaire ou un message à faire passer aux administrateurs ?Bonjour? Non plus sérieusement, je ne vois rien à redire.
● Quelque chose à dire sur le forum ? Peut-être le design est-il un peu sombre. Sinon rien à redire.
● Quelles sont vos disponibilités ? Avec la prépa, cela reste très très aléatoire, vous me pardonnerez mes absences :-/
● Parlez-nous un peu de vous : Jaina, 18 ans, en khâgne lettres modernes, grosse geek adepte du RP dans sa globalité et... C'est tout ?!.

SIGNATURE


Dernière édition par Jaina D'Arcy le Mer 3 Nov - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

avatar

Liam Winchester
۞ Fondateur - Equipe Spéciale Bastet ۞

◊ Nombre de Messages : 7431
◊ Nombre de Messages RP : 481
◊ Age : 29
◊ Informations :
◊ Age du Personnage : 32 Ans
◊ Pouvoirs / Armes : Un Colt M1911A1 9mm, l'équipement de base d'un Agent Spécial Apocalypto


Informations

» Métier: Agent de l'équipe spéciale 'Bastet' - Policier (sous couverture)

» Statut RP: Fermé

» Particularités:

MessageSujet: Re: Jaina D'Arcy | Humaine | Apocalypto | Nouvelle génération Mer 3 Nov - 0:17

Bon retour sur le forum !

J'ai donc lu ta fiche et les ajouts que tu as apporté, c'est parfait, j'aime toujours autour le personnage que j'avais déjà trouvé très original à l'époque ! ^.^
J'aime beaucoup l'ajout au niveau de l'histoire, jolie fiche comme dit ! Pour le design je suis du même avis que toi, mais les autres membres désiraient du sombre donc c'est juste pour ce design je te rassure !

Tu es donc re-validée, il faudra juste faire ta fiche de sujets et de relations ici, remplir ton profil et ton profil personnalisé, puis tu pourras débuter le Rp sans attendre après !

Bon RP sur le forum \o/

SIGNATURE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://song-of-ice-and-fire.forums-rpg.com/
۞ Equipe Spéciale Bastet ۞

avatar

Jaina D'Arcy
۞ Equipe Spéciale Bastet ۞

◊ Nombre de Messages : 73
◊ Nombre de Messages RP : 16
◊ Age : 25
◊ Informations : Fiche de Jaina D'Arcy
◊ Age du Personnage : 32 ans
◊ Pouvoirs / Armes : Sig Sauer modifié


Informations

» Métier: Membre de l'opération Apocalypto.

» Statut RP: Ouvert

» Particularités:

MessageSujet: Re: Jaina D'Arcy | Humaine | Apocalypto | Nouvelle génération Mer 3 Nov - 10:14

Merci beaucoup, Piotr !Contente que ça plaise, c'est important. Je remplis tout ce que je dois faire maintenant.
Et ne t'inquiète pas pour le design, c'était juste une petite remarque, le travail sur le codage est juste... Impressionnant !
A très bientôt !

SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Jaina D'Arcy | Humaine | Apocalypto | Nouvelle génération


SIGNATURE
Revenir en haut Aller en bas

Jaina D'Arcy | Humaine | Apocalypto | Nouvelle génération

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A p o c a l y p t o :: » Présentations Validées :: OPERATION APOCALYPTO-